LES CAMPS PARACHUTISTES

Le général de corps aérien Guy Girier a fait son adieu aux armes

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

25022016

Message 

Le général de corps aérien Guy Girier a fait son adieu aux armes




Le général de corps aérien Guy Girier a fait son adieu aux armes sur la base aérienne 106 de Bordeaux, vendredi 19 février 2016, après 36 années consacrées au service de la France.


La cérémonie d’adieu était présidée par le chef d’état-major de l’armée de l’air (CEMAA), le général André Lanata. Cet événement s’est déroulé en présence de nombreuses autorités civiles et militaires de l’ensemble du ministère de la Défense. Une importante délégation de la structure intégrée du intégrée du maintien en condition opérationnelle des matériels aéronautiques du ministère de la Défense (SIMMAD) composait le dispositif, ainsi que des représentants des bases aériennes 113 de Saint-Dizier et 133 de Nancy, bases ayant rythmé la très riche carrière du général Guy Girier.

Admis à l’École de l’air en septembre 1980, il débute son parcours opérationnel en 1984 sur la base aérienne 124 de Strasbourg comme pilote de Mirage III R à l’escadron de reconnaissance 3/33 «Moselle», puis sur Mirage F1 CR à l’escadron de reconnaissance 2/33 «Savoie».
«Ses chefs entrevoient déjà d’exceptionnelles qualités humaines. Son calme en toutes circonstances, son intelligence de situation et son volontarisme lui valent d’atteindre rapidement les fonctions de commandant de la prestigieuse 1e escadrille, la “Mouette“», rappelle le CEMAA, lors de sa lecture de l’ordre du jour.
Il enchaîne ensuite les détachements en opérations extérieures. Il prend part de manière significative à l’offensive aérienne décisive menée par les forces de la coalition contre l’Irak durant l’opération Daguet en 1991. Puis il participe dès le printemps 1994 à l’opération Crécerelle. Après un passage à Paris, il retrouve les forces en 1996. Devenu commandant de l’escadron de chasse 1/3 «Navarre» stationné à Nancy et équipé de Mirage 2000D, il participe aux premières frappes sur le Kosovo en mars 1999 durant l’opération Trident.

S’ouvre alors une nouvelle page dans sa carrière, dont les maîtres-mots sont maîtrise des risques, innovation, conduite de projets et management. En 1999, il rejoint l’état-major de l’armée de l’air (EMAA) où il occupe plusieurs postes successifs dans le domaine des «plans», divisions en charge de la préparation de l’avenir. Après avoir commandé la base aérienne 113 de Saint-Dizier de 2004 à 2007, et préparé simultanément la fin de vie du Jaguar et l’arrivée du Rafale, il est nommé à la tête des officiers de cohérence opérationnelle de l’état-major des armées.

Promu général en 2009, il est nommé l’année suivante sous-chef «plans programmes» de l’EMAA. Le 1erseptembre 2013, il est élevé au rang de général de corps aérien et est nommé directeur central de la SIMMAD. «Dans un contexte particulièrement difficile, il met en œuvre une politique de soutien à la fois rationnelle et innovante, uniformisant des procédures interarmées tout en respectant les spécificités des concepts d’emploi de chacun», détaille le CEMAA.
Officier de la Légion d’honneur et commandeur de l’ordre national du Mérite, titulaire de la médaille de l’aéronautique et de la croix de guerre des théâtres d’opérations extérieures avec Palme de bronze, il totalise plus de 3000 heures de vol et 98 missions de guerre.

«Le général Guy Girier laisse le souvenir d’un officier de grande valeur, d’une extrême loyauté, qui a servi de manière exceptionnelle les intérêts de l’armée de l’air et des armées, pour le succès des armes de la France», a conclu le général Lanata.


source Ministère de la Défense
avatar
baltique

Messages : 285
Points : 23214
Réputation : 958
Date d'inscription : 21/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum