LES CAMPS PARACHUTISTES

Cérémonie "officielle" du centenaire de la bataille de Verdun

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cérémonie "officielle" du centenaire de la bataille de Verdun

Message par Lothy le Mar 31 Mai 2016 - 10:05

Un texte que je reçois de mon ami Arcimboldo, entre autres.... Et dont je partage absolument la teneur....


Messieurs les présidents,

amiral LACAILLE, Président de la Fédération Maginot,
général SAINT MACARY, Président de l'Union Nationale des Combattants,
général LECHEVALLIER, Président de la Fédération Nationale des Associations Parachutistes,
général d'ANSELME, Président de l'Union Nationale de l'Arme Blindée Cavalerie et des Chars,
général PINARD-LEGRY, Président de l'Association pour le Soutien à l'Armée Française,
toutes associations dont je dépends !

Avec l'annulation de ce concert de Rapp à la mémoire de nos "Poilus" lors des commémorations du Centenaire de la bataille de Verdun nous croyions avoir été épargnés du pire... Quelle naïveté !

En effet, quelle ne fut pas la surprise de découvrir, hier au soir, sur nos media, cette incroyable mascarade en guise "cérémonie" du Centenaire où ces lieux sacrés ont été l'objet d'une forme de happening délirant qui a transformé le cimetière sacré de Douaumont en aire de jogging puis de happening...

C'est une véritable insulte à nos anciens morts pour la France en ces hauts lieux de mémoire !

Au regard du Cinquantenaire de Verdun ou du "main à main" Mitterrand - Kohl, qui furent de si forts symboles de portée historique, à quoi pensent ceux qui nous gouvernent ???

Avec nombre de nos associations, avec nombre d'entre nous dont les grands-pères (c'est mon cas) sont morts à Verdun ou des suites de cette héroïque bataille, et je me permets de dire, avec tous les patriotes de France, je viens instamment vous demander de relayer publiquement notre écoeurement quant à cet inconvenant spectacle, hier, du Centenaire officiel de la Bataille de Verdun !

Il me semble que le Comité National d'Entente aurait tout à fait matière à être saisi au plus vite de ces faits qui sont, encore une fois, proprement inconvenants !

A vous lire très vite.
Avec ma très respectueuse amitié,

Georges LEBEL

Général de division (2èmeSon) Georges LEBEL

Vice-président de la Fédération nationale des amicales parachutistes
Président du Groupement 24 de la Fédération Maginot
Membre de la Fédération des Dragons
Membre de l'ASAF
Membre de l'UNC

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4777
Points : 29839
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Non, la guerre n’est pas un spectacle

Message par Lothy le Mar 31 Mai 2016 - 15:47

Non, la guerre n’est pas un spectacle


Qu’est-ce qu’un haut-lieu? Dans son livre « Berezina« , l’écrivain et aventurier Sylvain Tesson en donne une définition que son ami Cédric Gras lui confia alors qu’ils marchaient sur les traces de la Grande Armée de Napoléon Ier en Russie.

« Un haut lieu, c’est un arpent de géographie fécondé par les larmes de l’Histoire, un morceau de territoire sacralisé par une geste, maudit par une tragédie (…). Tu te tiens devant et, soudain, tu éprouves une présence, un surgissement, la manifestation d’un je-ne-sais-quoi. C’est l’écho de l’Histoire, le rayonnement fossile d’un événement qui sourd le sol, comme une une onde. Ici [le passage de la Bérézina emprunté par la Grande Armée, ndlr], il y a eu une telle tragédie en un si court épisode de temps que la géographie ne s’en est pas remise. Les arbres ont repoussé mais la Terre, elle continue à souffrir. Quand elle boit trop de sang, elle devient un haut lieu. Alors, il faut la regarder en silence car les fantômes la hantent ».

Est-ce que l’ossuaire de Douaumont est un haut lieu, avec ses milliers de croix alignés, sous lesquelles reposent 130.000 combattants de la Bataille de Verdun? Assurément.

Et pourtant, le 29 mai, jour de la commémoration officielle du centenaire de cette tragédie, l’on a eu droit à une « scénographie » du réalisateur Volker Schlöndorff, auteur du film « Le Tambour ». Pourquoi pas après tout?

Mais le cinéaste allemand semble aimer tellement les tambours qu’il a fait venir ceux du Bronx pour rythmer un hallucinant déferlement de jeunes gens, que l’on a vu courir entre et sur les tombes de ceux qui reposaient « en paix » depuis cent ans. Et cela avant de mimer des combats, s’écrouler lentement devant la tribune officielle pour faire les morts et se relever avant de scander « nous les jeunes, wir sind da, on reste ».

Un spectacle dans un cimetière… fallait oser. Et personne ne s’est dit, à moment, que cela pouvait paraître déplacé et qu’il fallait au contraire regarder cette terre meutrie en silence car « les fantômes la hantent ». En 1992, lors de la commémoration (mouvementée) officielle de la rafle du Vel d’Hiv, Robert Badinter n’avait-il pas rappelé qu’il « est dit dans la Parole que les morts vous écoutent. » Certes, le contexte était radicalement différent… Mais il y a des principes avec lesquels on ne transige pas.

L’explication de cette mise en scène a été donnée par Marie Drucker, qui commentait l’événement : l’idée était donc de « faire débarquer des jeunes qui n’ont pas trop de conscience historique, finalement, sur la nécropole, comme une génération entière qui déferle sur le champ de bataille ».

Pourtant, un poil plus âgés que les jeunes qui ont « déferlé » entre les tombes, les élèves de la 310e promotion « Sous-officiers de Verdun » de l’Ecole Nationale des Sous-Officiers d’Active (ENSOA) de Saint-Maixent, ont montré leur « conscience historique », deux semaines plut tôt. L’hommage qu’ils ont rendu à leurs anciens aura été d’une toute autre tenue. Mais sans doute n’est-il pas assez « télégénique »…

Source : Opex360 - Guerre 1914-1918 par Laurent Lagneau

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4777
Points : 29839
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

A nous le souvenir, à Eux l’immortalité

Message par Lothy le Jeu 2 Juin 2016 - 11:24

Notre ami le "Vieux Soldat" a publié en réponse à la "mascarade" de Verdun, un texte que je vous propose....

A nous le souvenir, à Eux l’immortalité


Gérard,

Le 30 mai tu terminais ton article « Verdun : la mémoire de nos soldats insultée par Hollande », par les paragraphes suivants :

« Reste le capitaine et sa sentinelle voisine. Morts ensemble, quasi dans les bras l’un de l’autre, fauchés par une rafale. Ils se regardent et chacun comprend et ressent ce profond sentiment: la trahison des générations, celle de leurs descendants, celle des dirigeants qui ont permis que la France, ce grand peuple, cette grande Nation ne soit plus ce qu’elle était, ne soit plus qu’une bougie parmi d’autres, alors même qu’elle fut un phare. Ils comprennent l’ignominie de cette commémoration.  Ils ne sont pas morts pour la France finalement, puisque la France n’existe plus.

J’ai mal à mes os dit le Capitaine avant de disparaître…

Il y avait en effet quelque chose de malsain dans cette parodie, dans ce spectacle. Il y avait un manque d’honneur et de droiture à vouloir rendre ludique un hommage à la souffrance des « Morts pour la France ».


Comme je te l’ai écrit :

Ce « dialogue » entre les mânes de nos Poilus est extraordinaire … et tellement « réel » !
Merci à toi, merci pour Eux !
Merci pour le Patriote qui ne parvenait pas à s’exprimer devant une telle ignominie !

Aujourd’hui, je pense plus particulièrement à toutes celles et à tous ceux qui ont pleuré, eu envie de mordre, je souhaite leur offrir un poème dont je ne suis pas l’auteur, je n’en suis que le détenteur.

« A la mémoire d’un héros »

Il a été écrit par un Soldat de France pour son Chef « Mort pour la France », il est donc dédié, aussi, à tous ceux qui reposent à Verdun.

« La perte d’un héros vous déchire le coeur.
Elle supprime à nos yeux des instants de bonheur.
Nous ne le verrons plus, lui qui nous apportait
Ses traits de caractère, enfin ce qu’il était.
Pourtant si nous pleurions sans l’ombre d’un espoir
Si nos yeux ne voyaient que le noir
Nous trahirions celui qui toujours affirmait
Que l’ombre d’un Héros jamais ne disparaît
Et pour lui témoigner notre admiration fraternelle
Pour qu’il sache, où qu’il soit que tout est éternel
Nous chercherons encore, à travers son départ
Un peu de vérité, même infime, une part
Laissez moi espérer à travers ce poème
Que la mort ne tue pas ce qui vit, ce qui aime
Que la mort contenue dans chacun des Humains
Sublime ce qu’il touche et prépare demain.
Je refuse à croire ou bien même à penser
Que trépas signifie que tout soit terminé
Cela impliquerait que l’être tant admiré
Une fois décédé soit pour nous oublié.
La mort n’est qu’un passage qu’il nous faut accepter.

Elle ne détruit ni sagesse, ni force, ni beauté
Elle n’est qu’une porte, un sas, une barrière
Vers cette initiation que nous nommons dernière
Où que vous soyez, je sais que vous m’écoutez
Je sais que de la vie que vous avez finie la route
Que vous êtes partis vers des lieux très lointains
Inaccessibles à tout ce qui est de l’Humain. »

Jean-François Cerisier

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4777
Points : 29839
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie "officielle" du centenaire de la bataille de Verdun

Message par charly71 le Ven 3 Juin 2016 - 9:52

Comme tant et tant d'autres, je suis resté abasourdis quand j'ai vu ces hordes courir sur les tombes des poilus de Verdun.
Au premier abord, j'ai pensé à des jeunes qui se sauvaient devant une charge de CRS, une manifestation contre la loi "la connerie" ...
Mais non, c'était un "spectacle" programmé par nos édiles ...
Quelle honte ! Comment peut-on ainsi piétiner nos morts pour la France ?
Je suis triste .
avatar
charly71

Messages : 1527
Points : 15009
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum