LES CAMPS PARACHUTISTES

Adieux aux armes du général Leimbacher

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

12062016

Message 

Adieux aux armes du général Leimbacher




Commandant à deux reprises des forces aériennes de la gendarmerie (FAG), le général Daniel Leimbacher a fait mercredi matin ses adieux aux armes à l’aérodrome militaire de Villacoublay, près de Versailles.



Le directeur général de la gendarmerie Denis Favier, qui présidait la cérémonie, a rappelé l’expertise de ce pilote aux 7.000 heures de vol, venu de l’aviation légère de l’armée de terre (Alat), qui aura passé 29 ans en gendarmerie, et 42 ans sous l’uniforme.

Il a commandé des hélicoptères à Rennes et Fort-de-France, et sa compagnie à Fréjus. Le ministère de la Défense lui avait aussi confié son bureau d’enquêtes-accidents de la Défense-Air (BEA-D Air).

Enfant de troupe, fils de gendarme, Daniel Leimbacher est un homme atypique qui a forgé l’outil aérien et les personnels qui le servent.

Le général Favier a rappelé les étapes de la vie professionnelle du général Leimbacher : la couverture aérienne du G8 en juin 2003 à Evian, et les opérations de secours et d’appui, comme lors du crash de la Germanwings en mars 2015, ou les opérations sur les « zones à défendre » (ZAD).

Devenue une force à part entière, les FAG sont aussi reconnues hors de nos frontières, et son chef est un expert dont la renommée excède très largement la seule gendarmerie. Ses avis sont écoutés dans l’industrie, parce que les FAG utilisent souvent les machines aux limites de leurs performances, comme en montagne, et dans les opérations les plus dangereuses, en appui du GIGN notamment.

Consécration de cet engagement au service de « la France et de la sécurité des Français », le drapeau des FAG a reçu la médaille de l’Aéronautique, pour ses quelque 850.000 missions depuis 1954, et son million d’heures de vol qui sera bientôt atteint.

Certaines plus dures que d’autres : dans l’assistance, des personnels du DAG de Tarbes et du PGHM de Pierrefitte, durement touchés le 20 mai 2016 par la mort de quatre des leurs, rappelaient par leur présence qu’aucune de ces missions héliportées n’est banale.

Jean-Marc TANGUY
avatar
baltique

Messages : 285
Points : 23214
Réputation : 958
Date d'inscription : 21/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum