LES CAMPS PARACHUTISTES

Un A400M doté de capacités tactiques bientôt livré à l’Armée de l’Air

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

15062016

Message 

Un A400M doté de capacités tactiques bientôt livré à l’Armée de l’Air




Un premier avion A400M doté de capacités tactiques sera bientôt livré à l’armée de l’Air

À l’automne dernier, Laurent Collet-Billon, le Délégué général pour l’armement (DGA), avait fait état de rapports tendus avec Airbus au sujet des capacités tactiques de l’avion de transport A400M Atlas, dont l’armée de l’Air dispose actuellement de 8 exemplaires.

La question « du standard des avions (…) a été posée avec rudesse par le ministère de la Défense à la direction d’Airbus dans le courant de l’été », avait en effet affirmé M. Collet-Billon lors d’une audition à l’Assemblée nationale.

« Nous demandons à Airbus de faire des efforts dans ses rythmes de développement, notamment sur les questions de parachutage, les derniers essais n’ayant pas été totalement satisfaisants, de logiciels de soute, pour extraire les charges de fort tonnage, et de mise au point du dispositif d’autoprotection », avait encore expliqué le DGA, avant de préciser que la capacité de l’A400M à ravitailler en vol des hélicoptères allait être « abordée dans un second temps ».

Depuis, de nouveaux problèmes sont apparus, en particulier au niveau des boîtiers de transmissions des turbopropulseurs TP400 de cet avtion. En outre, des fissures ont été constatées sur la cellule d’un appareil. Et cela devrait contraindre à Airbus à revoir son calendrier des livraisons et à inscrire une nouvelle provision financière pour régler ces soucis… lesquels font perdre patience en Allemagne, où il est question de réclamer des dédommagements à l’industriel.

Toutefois, malgré ces difficultés, le programme avance. En effet, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a annoncé, le 13 juin, que la Direction générale de l’armement (DGA) venait de « réceptionner le premier avion A400M disposant de capacités tactiques ». Et d’ajouter : « Quant une bonne nouvelle arrive, il faut le souligner ».

Ainsi, selon M. Le Drian, ce 9e avion qui sera bientôt livré à l’armée de l’Air après être passé par la DGA « dispose de capacités d’autoprotection et de largage qui vont être décisives (…) sur les théatres extérieurs. » Le fait est : les 8 avions actuellement en service ne permettent, par exemple, le largage de parachutistes par les portes latérales.

« L’A400M sera, c’est ma conviction, un avion exceptionnel mais il connaît des débuts difficiles (…), il montre des défauts de jeunesse », a affirmé le ministre. « Mais, a-t-il continué, les évolutions récentes que j’ai pu observer traduisent vraiment la mobilisation de l’ensemble de l’industrie derrière ce programme. »

« Dès la fin de l’année, mon ministère disposera d’une flotte tout à fait opérationnelle d’avions tactiques. C’est en tout cas la promesse qui m’est faite et j’ai confiance dans sa réalisation », a ajouté M. Le Drian.

Lors de son passage devant les députés de la commission de la Défense, M. Collet-Billon avait rappelé que l’objectif était de disposer, d’ici fin 2016, de 6 A400M portés au standard 1.5, c’est à dire dotés de capacités tactiques.

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4777
Points : 29859
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Un A400M doté de capacités tactiques bientôt livré à l’Armée de l’Air :: Commentaires

avatar

Message le Mer 15 Juin 2016 - 11:44 par Arcimboldo_56

Très bien mais qui dit capacités tactiques dit aussi capacités de largage !

Article de Jean-Marc Tanguy, que je salue car il doit bien visiter notre site de temps en temps :

mardi 14 juin 2016

L'Atlas largue, mais quoi ?

Jean-Yves Le Drian a annoncé hier la réception du 9e Atlas, capable d'aérolargage et doté d'autoprotection. Mais les faits sont plus complexes.

Car les Atlas pouvaient déjà... larguer du fret et du personnel depuis des mois et des mois, comme la DGA l'a fait avec la STAT et les appareils du constructeur, comme ceux de l'armée de l'air.
Mais le problème d'un largage simultané par les portes latérales n'est toujours pas réglé. Le DGA l'a reconnu ce midi devant quelques journalistes spécialistes, en réponse aux questions de ce blog.
Alternative, ne larguer que d'une... porte ou... changer de parachute (l'armée de terre vient d'en changer). Cela peut sembler incroyable, mais c'est comme ça. Personne n'a raisonnablement pensé à larguer à l'ancienne, par une trappe dans le plancher de l'avion.
Le problème est même ancien, dès la conception du programme, la DGA avait semble-t-il largement prévenu Airbus sur les difficulté que l'industriel risquait de rencontrer, suite à ce que le C-17 américain (un quadriréacteur) avait lui-même connu. Les moteurs TP400 brasseraient encore plus, accentuant encore un phénomène bien connu en aéronautique.
Pour l'instant, donc, aucune donnée précise n'est disponible : on peut larguer en SOA (mais combien de paras, et en combien de passages ?), on pet larguer du fret (combien de palettes).
A suivre, la semaine prochaine, quand l'industriel a prévu de livrer ses dernières infos sur le programme, lors de son traditionnel briefing habituel.
Le DGA a déjà donné des infos sur l'autre point de difficulté du programme, les moteurs, concernés par un problème de fiabilité. Airbus doit livrer une nouvelle roadmap et une solution technique intermédiaire dans les semaines qui viennent (j'ai renoncé à citer les mois évoqués par le DGA) qui permettent d'aller plus loin que la vérification des 200 heures actuelles, et ouvrent de nouvelles perspectives d'appliquer la procédure de contrôle.
Ca, évidemment, c'est avant de trouver une solution pérenne.
Le DGA a également reconnu n'avoir, pour l'instant, encaissé aucune pénalité sur le programme A400M, touché par une série de problèmes, depuis des années.
Rappelons que depuis le lancement de ce programme, l'armée de l'air française a dû payer des grandes visites de Transall, retarder de lourdes manœuvres RH de transfert de personnel sur Atlas, acheter 8 Casa 235-300 (à... Airbus, pour 225 MEUR), continuer à affréter des An-126 pour les projections sur les théâtres (il en aurait fallu une partie quand même...) et acquérir aussi quatre Hercules, car l'Atlas ne peut ravitailler des hélicoptères. Le coût total de ces différentes mesures n'a jamais vraiment été chiffré. Le DGA a lui, sobrement expliqué qu'on ne faisait pas voler des avions avec des pénalités.
La même source a enfin expliqué, en réponse à une autre question de ce blog, qu'une de ses équipes avait parcouru la BSS il y a quelques jours pour mieux mesurer les apports de l'appareil.

© http://lemamouth.blogspot.fr/2016/06/latlas-largue-mais-quoi.html

Pour info, amis paras et Lothy, le site de JM Tanguy est très largement documenté et au courant de news récentes.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 15 Juin 2016 - 11:49 par Lothy

Parole de spécialiste Wink

Merci Arcim, je m'attendais plus ou moins à ta réaction !... Merci pour ce lien, que je connaissais mais dont j'ignorais la fiabilité !

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum