LES CAMPS PARACHUTISTES

Le Bourgeois Emile, capitaine au 35 RAC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Bourgeois Emile, capitaine au 35 RAC

Message par Béghin Bernard le Mar 6 Sep 2016 - 15:43

LE BOURGEOIS Emile Paul Victor, militaire français de la Première Guerre Mondiale.


Né le 26 mars 1878 aux Oubeaux (Calvados), fils d'agriculteurs propriétaires, titulaire de baccalauréats modernes de
mathématiques et littérature .
Il veut devenir militaire et s' engage dans l'armée française 30 mars 1896, pour se voir incorporé au 22e régiment
d'artillerie de campagne. Maréchal des logis, il " rempile " le 17 avril 1899.
Emile est ensuite admis à l'Ecole Militaire d'Artillerie et du Génie de Versailles, d'ou il sort avec "Mention".


Le 15mars 1902, il est détaché au 31e RAC, classé sous-lieutenant. Promu lieutenant 2d le 1er avril 1904, il devient
officier instructeur à l' Ecole d'Application de Cavalerie de Saumur le 9 octobre 1905 (colonel Olivier Mazel).
Le 23 mars 1907, il est muté au 4e RAC.

On le retrouve ensuite lieutenant 1d, le 29 mars 1909, et il arrive au 11e RAC le 10 février 1910.
Ce sera une nouvelle promotion qui l'attend en devenant capitaine instructeur, et le 24 mars 1910, il pose son " sac" à
Vannes, au 35e régiment d'artillerie, ou il exerce une fonction d'instructeur équestre de 1912 à 1913.

Photo datant de novembre 1914 dans la région d'Albert (Somme) Etat-major AD22 avec le genéral Bouyssou ,
le colonel Ely (pipe en main) et le capitaine Le Bourgeois (à gauche)

A la déclaration de guerre du 3 août 1914, le capitaine Le Bourgeois, est nommé à l'Etat-major du régiment, et de ce
fait à l' Etat-major de l' Artillerie Divisionnaire de la 22ème Division d'Infanterie (AD 22)
Le 22 octobre 1915, il remplace le capitaine Guignard, tué au combat le 3 octobre précédent, à la tête de la
de la 9e batterie du 3e groupe du 35 RAC. Il en prend les fonctions le 26 octobre suivant.


Fin mars 1916, venant de la Somme (Albert), le régiment se trouve sur le secteur de Verdun.
Le 2 avril 1916, un obus tombe sur l'abri des officiers de la 9e batterie, tuant le capitaine Le Bourgeois, et le
lieutenant Bénard.

La campagne guerrière de ce soldat l'aura conduit de Vannes (Bretagne), en Belgique (Maissin), les Ardennes
(Bulson), Champagne (Sommesous, Lenharée),Somme (Albert , La Boisselle), Champagne (Tahure) et pour l'ultime
combat en Meuse (Verdun).
Le capitaine Le Bourgeois a été enterré au cimetière de Verdun, puis en 1928, il est inhumé au cimetière de
de Sainte Croix au Mans.

Je me suis permis de rendre hommage à ce soldat, en accord avec son arrière petit fils Christophe, qui m'a fourni le
maximum de renseignements et photos (Merci) et qui, je le rappelle, est membre de ce forum (ChLeBo)
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 882
Points : 3592
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Bourgeois Emile, capitaine au 35 RAC

Message par Béghin Bernard le Mar 6 Sep 2016 - 16:56


Le nom du capitaine Le Bourgeois figure sur le monument aux morts du 35e régiment d'artillerie parachutiste, au
Quartier Soult à Tarbes
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 882
Points : 3592
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Bourgeois Emile, capitaine au 35 RAC

Message par ChLeBo le Ven 9 Sep 2016 - 10:59

Après un an et demi de recherche sur mon arrière-grand-père j’ai l’impression de l’avoir côtoyé, peut-être même d’avoir fait sa connaissance.
En lisant cette page sur le web je sais qu’il aurait crié à la vanité, je n’aurai donc jamais ose.
S’il était modeste et courageux, je sais aussi qu’entre les carnages de ‘14 et les misérables tranchées de ’15, et jusqu’aux derniers jours, il a toujours eu du soucis pour tous les membres de sa famille, et au-delà.
Pour l’hérité d’un si noble soldat, le souvenir est un devoir et une inépuisable source de fierté.

Mais quand un amis parle de lui, la fierté se transforme presque en orgueil.
Alors pour partager les sentiments qui m’envahissent, je veux croire qu’ils ont tous été aussi noble.

Merci Bernard.
avatar
ChLeBo

Messages : 14
Points : 928
Date d'inscription : 26/02/2015
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Bourgeois Emile, capitaine au 35 RAC

Message par Lothy le Ven 9 Sep 2016 - 11:07

Vous avez fait un très beau boulot tous les deux !

Bravo Christophe pour la ténacité, car il en faut pour retrouvé des archives, même lorsque l'on est un des descendants... Et tant pis si sa modestie en a un peu souffert, de là où il se trouve, il pardonnera et appréciera l'hommage qui lui est rendu à juste titre...

Petit H.S. Joyeux Anniversaire Christophe !


_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4807
Points : 9633
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Bourgeois Emile, capitaine au 35 RAC

Message par Béghin Bernard le Ven 25 Nov 2016 - 14:39

Je viens de relire tout cela et en particulier ton texte Christophe. Je comprends la modestie que tu ressens pour ton

 arrière grand-père, mais comme je te l'ai expliqué par téléphone (je le redis ici pour nos amis lecteurs), il est normal

 que tu ressentes cette fierté vis à vis de lui car ce qu'il a fait , a subi, comme tant et tant d'autres, que nous  

 n'oublierons jamais, a été pour la grandeur de la France et à  travers celle-ci l'avenir de sa propre famille.

 Moi même, en lisant les récits des JMO du 35, je suis de plus en plus fier d'avoir servi dans ce régiment, et

 d'appartenir à son Amicale. Si j'ai voulu rendre hommage au capitaine Emile Le Bourgeois, c'est pour te rendre

 hommage à toi aussi, car, il me plaît, actuellement ou l'on " sabote " le patriotisme, de voir une personne qui souhaite  

 et qui arrive à valoriser ainsi, comme tu le fais, les faits de guerre, qu'il n'a pas souhaité, cela mérite que l'on s'y

 intéresse. Depuis 3 semaines, je connais une autre personne qui fait la même chose envers son grand-père, tué

 tué le 26 mai 1940 dans le verger de la ferme de ma marraine et oncle ou j'ai passé de longs jours dans mon enfance.

 Le commandant Kuntz était le chef de corps du 8e Dragons depuis une quinzaine de jours, en retraite depuis la

 Belgique, alors que les Allemands encerclaient Lille. Il a été tué avec 4 autres cavaliers comme lui, par éclats d'obus  

 en pleine tête. Jean Michel Kuntz a pu me contacer par 2 autres forums militaires; matériel militaire.com et ATF 40.

Bon je m' égare, mais je lui ai parlé de toi alors je te parle de lui .
 

 N'OUBLIONS JAMAIS TOUS NOS SOLDATS MORTS POUR LA FRANCE.

Mais je sais qu'ici je prêche pour des convaincus alors je me tais maintenant. Merci
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 882
Points : 3592
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum