LES CAMPS PARACHUTISTES

Le général (2S) Patrice Caille - président de l'UNP

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

08102016

Message 

Le général (2S) Patrice Caille - président de l'UNP




Une biographie succincte du général Patrice Caille - nouveau président de l'UNP*


 

Le général de brigade Patrice Caille intègre l’École spéciale militaire de Saint Cyr en 1975 : il choisit l’arme des troupes de marine et rejoint l’École d’application de l’infanterie de Montpellier où il choisit, en 1978, de servir comme lieutenant au 8e RPIMa de Castres.

Il sert avec ce régiment comme chef de section au Liban, au sein du régiment français de la FINUL, et participe à une mission au Zaïre, puis en République centrafricaine. Muté au 2e RPIMa de la Réunion en 1981, il est promu capitaine en 1982 avant d’être affecté au 3e RPIMa de Carcassonne d’où il rejoint Libreville au Gabon, puis au sous-groupement interarmes d’Arada au Tchad. Il prend alors le commandement de la compagnie d’éclairage et d’appui. Nommé chef de bataillon à l’été 1987, il est affecté à l’état-major de la 11e division parachutiste à Toulouse en tant que chef de la section effectifs, et prépare le concours d’entrée à l’École supérieure de guerre. Titulaire du brevet d’études militaires supérieures, il revient au 8e RPIMa de Castres et participe à l’opération Noroit au Rwanda de novembre 1990 à Mars 1991. Il prend également part à l’opération Libage au Kurdistan irakien et est promu lieutenant-colonel .

En 1992, il sert en Guyane comme chef du bureau emploi instruction à l’état-major du commandement supérieur de Cayenne, puis rejoint en 1994 l’état-major interarmées de planification opérationnelle de Creil.

En 1995, il prend le commandement du 6e RPIMa de Mont-de-Marsan. Promu colonel en 1996, il rejoint l’inspection de l’infanterie où il devient chef de la section instruction, et repart en Bosnie comme chef du bureau renseignement de la division multinationale sud-est. Il effectue ensuite plusieurs missions de très courte durée dans le cadre de l’opération Salamandre, avant d’être désigné conseiller spécial du ministre de la Défense du Congo. Rentré en France en août 2002, il rejoint l’état-major des armées pour diriger la section Afrique-saharienne. Il est nommé chargé de mission en 2005 auprès du haut représentant français pour la sécurité et de la prévention des conflits au sein du ministère des Affaires étrangères.

En juillet 2007, il prend la fonction de commandant des éléments français adjoint et chef d’état-major interarmées du dispositif Épervier au Tchad et commande pendant un an les différentes opérations menées dans ce pays, dont l’évacuation des ressortissants étrangers lors des combats de N’Djaména en Février 2008.

Nommé général de brigade le 1er août 2008, il devient adjoint territorial du gouverneur militaire de Paris.

Officier de la Légion d’honneur, commandeur de l’ordre national du mérite, il est titulaire de 5 citations et de nombreuses décorations françaises et étrangères.

* Source : Ministère de la Défense - juillet 2010
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum