LES CAMPS PARACHUTISTES

26 décembre 2016

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

26122016

Message 

26 décembre 2016









26 décembre 1999
Une tempête exceptionnelle en France
Le 26 décembre 1999 au nord et le 27 au sud, une tempête passe sur la France, causant la mort de 88 personnes et un préjudice naturel et économique considérable. 500000 ha de forêts sont détruites, et trois millions et demi de foyers privés d’électricité ou de chauffage. Les rafales ont soufflé à plus de 200 km/h par endroits.



26 décembre 1943
Victoire navale des Anglais à la bataille du cap Nord
Durant la Seconde Guerre mondiale, les Anglais, en passant par la Mer du Nord vers les ports russes de Murmansk et Arkhangelsk, envoyèrent de très nombreux convois de ravitaillement à leurs alliés russes. C'est dans l'espoir de couler deux de ces " convois arctiques " que la marine de guerre allemande avait lancé l'opération Ostfront. La Royal Navy anglaise envoya pour les défendre plusieurs croiseurs et destroyers, dont le HMS Duc de York, et remporta une grande victoire navale sur les Allemands. Cet épisode confirma la supériorité navale de l'Angleterre sur l'Allemagne.

La bataille du cap Nord est une bataille navale de la Seconde Guerre mondiale qui se déroula le 26 décembre 1943 au large du cap Nord, à l’extrémité septentrionale des côtes norvégiennes dans l’océan Arctique, et qui vit la destruction ducroiseur de bataille allemand Scharnhorst.
Plusieurs destroyers britanniques participèrent à la bataille, de même que le destroyer HNoMS Stord de la Marine royale norvégienne, qui participait à la résistance contre l’occupant nazi et le gouvernement collaborateur norvégien de Vidkun Quisling.


Contexte

L’Armée rouge était en attente de matériel pour contrer l’offensive allemande contre l’Union soviétique initiée dès 1941. L’Allemagne venait de perdre la bataille de l’Atlantique suite à la mise en service par les Alliés des technologies duRADAR et de l’ASDIC. Mais l’Allemagne avait très tôt occupé la Norvège désirant notamment s’assurer le contrôle des mines de fer et de cuivre et de l’eau lourde, mais aussi de cette large façade maritime qui était pressentie être un lieu de débarquement possible des Alliés. Tout le nord du pays, le Finnmark, avait été décrété zone militaire et l’essentiel de sa population civile évacué.
Les convois de Mourmansk

Les alliés s’attachèrent à faire parvenir à l’Union soviétique d’importants tonnages de matériel militaire, à travers du programme Lend-Lease pour les États-Unis, par des convois de l’Arctique à destination des ports de Mourmansk etArkhangelsk sur la mer Blanche. Le dispositif allemand comprenait des navires de guerre, dont des U-Boots, ainsi que de l’aviation, tous basés en Norvège. Sur l’ensemble de la guerre, 40 convois furent envoyés, totalisant 792 cargos, les pertes se montèrent à 7,5 %. Alta et son fjord, l’Altafjorden, étaient des ports d’attache ou d’escale pour les navires allemands.
L’Altafjorden

Le Tirpitz, l’un des fleurons de la marine allemande, causa de nombreux ravages dans les convois, mais il avait été torpillé et sévèrement endommagé. Il mouillait dorénavant dans le Kåfjord, un des bras de l’Altafjord dans le nord de la Norvège.
Le Scharnhorst mouillait lui — également protégé par des filets sous-marins — dans le Langfjord, un autre bras de Altafjord.
Il disposait d’un équipage de 1 900 hommes, de neuf canons de 280 mm et de douze autres de 150 mm, ainsi que de torpilles et de canons anti-aériens. Sa vitesse maximale de 32 nœuds devait lui permettre d’échapper au navire britannique HMS Duke of York, mieux armé mais plus lent.


Le déroulement de la bataille

23 décembre : le convoi JW55b est faiblement escorté. Partis de l’île Akureiri, les navires britanniques Duke of York,Jamaica et trois autres destroyers, ainsi que le destroyer norvégien Stord, font route vers le convoi « vacances de Noël ».

25 décembre : l’amiral allemand Karl Dönitz ordonne l’attaque du convoi. Le Scharnhorst et huit U-Boots quittent les côtes norvégiennes. Le télégraphiste Torstein Råbi, qui est en contact avec un réseaux d’informateurs, envoie un message codé à ses relais britanniques : « La grand-mère vient de prendre ses vacances de Noël ». Le convoi RA55, de retour de Mourmansk se trouve désormais en sécurité. Ses navires escorteurs, Norfolk, Belfast et Sheffield, rejoignent le convoi JW55b. Depuis peu capable de décoder les messages d’Enigma de la Kriegsmarine, les Britanniques interceptent les communications allemandes.

26 décembre : les conditions météorologiques sont mauvaises avec des creux de 8 à 10 mètres et c’est la nuit polaire. L’aviation allemande et les U-Boots sont prévenus de l’importance de l’escorte alliée, mais semble-t-il pas leScharnhorst.
Les navires alliés sont par contre prévenus de son appareillage.
9h24, une confrontation intervient entre les croiseurs Norfolk, Belfast et Sheffield et le Scharnhorst.
Celui-ci prend finalement la fuite mais prévoit d’attaquer de nouveau.
11h00, nouvelle attaque des destroyers alliés contre le navire allemand. Pendant ce temps, le Duke of York tente de rejoindre le convoi dans les plus brefs délais.
12h30 Nouvel engagement avec les trois croiseurs. Le Norfolk est endommagé et le Scharnhorst disparaît derrière un écran de fumigènes pour retourner vers Alta.

Les trois croiseurs le talonnent. Aidé par son radar, le Duke of York prévoit une interception vers 17h15.
13h43 Cinq destroyers allemands à la recherche de convois reçoivent l’ordre de se diriger également vers Alta.
16h37, les quatre destroyers alliés se mettent en position autour du Scharnhorst, illuminé et inconscient du danger.
16h50, le navire allemand est attaqué. Une heure plus tard, il réduit sa vitesse après avoir été touché au niveau de sa salle des machines.
18h49, les destroyers Stord et Scorpion sont sous le feu du Scharnhorst, et doivent s’éloigner après avoir lancé leurs torpilles.
18h55 Les destroyers Savage et Saumarez envoient leurs torpilles sur l’autre flanc et endommagent davantage le navire allemand.
19h00 Le Scharnhorst est pris sous un feu croisé et est touché à diverses reprises.
19h45, le Scharnhorst sombre, entraînant la mort de son équipage de 1 900 personnes. Seuls 38 marins seront sauvés.

_________________

seule la mission compte
avatar
béret bleu
6eme RG

Messages : 307
Points : 24540
Réputation : 2349
Date d'inscription : 25/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

26 décembre 2016 :: Commentaires

avatar

Message le Lun 26 Déc 2016 - 12:43 par Invité

Quelle bagarre de ces bateaux de combat, et quelle mort affreuse des pauvres marins dans une eau glaciale !!!

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum