LES CAMPS PARACHUTISTES

14 janvier 2017

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

14 janvier 2017

Message par bleuciel le Ven 13 Jan 2017 - 22:33

avatar
bleuciel
6eme RG

Messages : 265
Points : 4486
Date d'inscription : 25/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

ligne Maginot

Message par bleuciel le Ven 13 Jan 2017 - 22:36

Le 14 janvier 1930

André Maginot fait voter une loi en vue de construire une ligne fortifiée sur les frontières orientales de la France.

Très décriée après l'invasion de 1940, cette initiative n'en est pas moins approuvée dans l'instant par la grande majorité de la classe politique et du corps des officiers, y compris le capitaine Charles de Gaulle.

Il est vrai qu'elle a parfaitement joué son rôle défensif lors de l'offensive allemande de 1940, son seul vrai défaut étant de n'avoir pas été prolongée jusqu'à la mer.


Richard Fremder
avatar
bleuciel
6eme RG

Messages : 265
Points : 4486
Date d'inscription : 25/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: 14 janvier 2017

Message par bleuciel le Ven 13 Jan 2017 - 22:42

André Maginot est né à Paris le 17 février 1877 et meurt à Paris le 6 janvier 1932.

Auditeur au conseil d'Etat à 23 ans, André Maginot est élu député de la Meuse en 1910. Il se spécialise dans l'étude des questions militaires. Plusieurs fois secrétaire d'Etat et ministre, il est sous-officier durant la Grande Guerre, et est très grièvement blessé.

En tant que ministre de la Guerre de 1922 à 1924 et de 1929 à 1932, il active la réalisation du programme de fortifications.
Le 28 décembre 29, il présente aux députés son projet de loi de financement qui est voté le 14 janvier 1930 accordant sur cinq ans 2 900 millions de francs pour la défense terrestre des frontières.
Par des additifs, le total des crédits s'élève à 3 442 millions à la fin de 1930 avec cette répartition en coûts de travaux : 55 % pour la Lorraine, 26 % pour l'Alsace, 10 % pour les Alpes.

Fin 1936, le système défensif est terminé, baptisé " ligne Maginot " par les journalistes, ayant coûté environ 5 milliards de francs soit 1,6 % des dépenses budgétaires de la période 1930-36.

Il meurt en 1932, emporté en quelques jours par la typhoïde.



source MINDEF/SGA/DMPA Daniel Bax, Pierre Hervet
avatar
bleuciel
6eme RG

Messages : 265
Points : 4486
Date d'inscription : 25/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: 14 janvier 2017

Message par charly71 le Sam 14 Jan 2017 - 8:07

Merci pour la bio d'André Maginot, il reste une fédé (la plus importante du mond combattant je crois)
qui porte son nom, suis abonné et reçois régulièrement le revues "la chartre"
avatar
charly71

Messages : 1551
Points : 3759
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: 14 janvier 2017

Message par bergham le Sam 14 Jan 2017 - 9:45

et oui, elle est très très importante en nombre, car elle ne regroupe pas des membres, mais des associations qui elles
comprennent des membres.
la multiplication est vite faite.

en terme d'adhérents pure, c'est je crois le souvenirs français qui est le plus important.


_________________


bergham

Messages : 448
Points : 3554
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: 14 janvier 2017

Message par charly71 le Sam 14 Jan 2017 - 9:49

ciel azur a écrit:en terme d'adhérents pure, c'est je crois le souvenirs français qui est le plus important.
Oui, je crois aussi, mais on peut adhérer individuellement à la Fondation Maginot aussi, bien que peu nombreux.
avatar
charly71

Messages : 1551
Points : 3759
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

conférence de Casablanca

Message par coupole le Sam 14 Jan 2017 - 16:43

14 janvier 943

Début de la conférence de Casablanca, au Maroc, entre Roosevelt, Churchill, de Gaulle, et Giraud.



Conférence réunissant Roosevelt et Churchill, du 14 au 24 janvier 1943, dans une villa d'Anfa à huit kilomètres de Casablanca.
Ces derniers auraient souhaité une rencontre à trois, mais Staline déclina l'invitation.

Ils prirent un certain nombre de décisions d'ordre militaire, rendues urgentes par le succès du débarquement en Afrique du Nord : l'organisation de la conquête de la Sicile et des opérations en Méditerranée.
Une tentative pour régler le conflit Giraud Le général Giraud-de Gaulle échoua.
L'importance politique essentielle de la conférence résida dans l'énoncé par Roosevelt du principe de la reddition inconditionnelle de l'Allemagne, de l'Italie et du Japon.
Churchill, prévenu, mais en termes, semble-t-il, assez vagues, en accepta le principe malgré certaines réticences concernant en particulier l'Italie.
Le but de Roosevelt était d'éviter de se lier par des conditions d'armistice (en raison du mauvais souvenir que laissait l'expérience des quatorze points de Wilson de 1918) et de convaincre les Soviétiques que les Occidentaux ne recherchaient pas une paix séparée avec l'Axe.
avatar
coupole

Messages : 87
Points : 1941
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

conflit GIRAUD DE GAULLE

Message par coupole le Sam 14 Jan 2017 - 16:49

Michèle Cointet, spécialiste de l'histoire de l'Occupation et de libération, présente le conflit peu connu, mais pourtant majeur, entre le Général de Gaulle et le Général Giraud. Auteur d'une monographie sur le sujet, elle sort des sentiers battus par la "mémoire" sélective et restitue la véritable histoire de cette opposition au sein de la France libre.

Les Américains se conduisent en maîtres en Algérie où ils ont débarqué le 8 novembre 1942 : ils ont décidé que le général Giraud, évadé d'Allemagne, serait l'homme de la Libération de la France. Pendant neuf mois ils empêchent de Gaulle de venir à Alger. Les archives privées du général de Gaulle mettent au jour l'affrontement des deux hommes, les intrigues et les manœuvres des deux camps.

De Gaulle est rusé, d'une froide résolution, désormais implacable face à un Giraud auréolé de la gloire militaire de la libération de la Corse et de la Tunisie. De Gaulle abattra finalement Giraud, l'homme des Américains. Résistants et généraux de l'armée française renaissante sont contraints de choisir. De véritables mutineries, organisées dans la Marine par les gaullistes, sont décisives pour imposer la voie politique de De Gaulle. La vie secrète d'Alger (la ville des complots), l'action des services spéciaux allant jusqu'à l'assassinat, la première vague d'épuration, le fourmillement des agents étrangers, les anciens dirigeants de Vichy à la recherche d'une survie politique, les résistants poussés au pouvoir constituent l'histoire, jamais écrite, d'une longue pré-Libération.

Bibliographie
De Gaulle et Giraud : l'affrontement (1942-1944), Ed. Perrin, septembre 2005

Cet ouvrage a reçu le prix Saintour 2006, décerné par l'Académie des sciences morales et politiques.


A propos de Michèle Cointet

Spécialiste de l'histoire de l'Occupation et de libération, Michèle Cointet est l'auteur de
- Vichy et le fascisme (1987)
- Vichy capitale (1993)
- Pétain et les Français (2002).
En collaboration avec(...)
avatar
coupole

Messages : 87
Points : 1941
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum