tous ne sont pas Théo...

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

12022017

Message 

tous ne sont pas Théo...




Le héros anonyme

Jean-Michel Gaudin, tabassé dans le métro alors qu’il tentait d’aider des personnes âgées.
La semaine dernière, dans le métro parisien, Jean-Michel Gaudin est sauvagement agressé par quatre « jeunes » alors qu’il tente de porter secours à des vieilles dames elles-mêmes assaillies par la bande de racailles. Souffrant de contusions, d’hématomes et de multiples fractures, il est finalement transporté – dans le coma – vers un hôpital parisien, après avoir été laissé pour mort par ses assaillants sur le quai du métro. Son pronostic vital est, aujourd’hui encore, engagé.

Mais pour lui, aucune visite présidentielle, aucun plateau télé, aucun élan d’indignation médiatique…

Et encore, dans son immense malheur, Jean-Michel Gaudin aura eu l’infime chance de travailler au bar de l’Assemblée nationale et de voir ainsi son calvaire faire l’objet d’un entrefilet dans la presse, grâce à l’hommage rendu par Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, lors de la séance des questions au gouvernement de ce mercredi. Cet homme est un héros, l’un de ceux dont on ne parle pas, puisque personne n’ira pour lui s’énerver, agresser un policier, brûler une voiture ou caillasser des pompiers…

Quel message envoie un Président lorsqu’il se précipite au chevet d’un jeune homme dont on ignore l’histoire dans le détail mais que l’on connaît par cœur dans les grandes lignes ? Celui d’un exécutif terrorisé à l’idée que des émeutes enflamment une fois de plus ces banlieues à quelques mois des élections. Ces « territoires perdus » ont gagné au jeu du plus fort : la tête de l’Etat s’incline, par peur des représailles. Mais elle se tait lorsqu’il faudrait, au moins, remercier ses propres enfants exemplaires.

Ce jeune Théo est lui aussi à l’hôpital, c’est vrai. Il est peut-être victime, la justice nous le dira, mais il n’est certainement pas un héros. Et pourtant, les projecteurs sont braqués sur lui pendant que d’autres ne reçoivent même pas la reconnaissance qu’ils méritent plus que quiconque.

C’est vrai pour Jean-Michel Gaudin, mais également pour le soldat blessé du Louvre, les policiers agressés de la Grande Borde, les milliers de victimes de ces bandes criminogènes : aucun d’entre eux n’aura jamais les honneurs du Président, parce qu’il n’y a rien à en tirer électoralement, et qu’il n’y aura aucune conséquence à leur calvaire. Difficile de choisir entre la honte ou la tristesse.

Marie Pommeret

avatar
charly71

Messages : 1527
Points : 15709
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 81

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

tous ne sont pas Théo... :: Commentaires

avatar

Message le Dim 12 Fév 2017 - 10:51 par Lothy

Merci de nous informer Charly !

Ne regardant pas les séances de l'assemblée, j'y ai renoncé depuis longtemps, j'ignorais tout de ce drame !

Souhaitons à ce "Héros" un prompt et complet rétablissement.....

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 12 Fév 2017 - 12:04 par Charbonnier

Merci Charly pour cette info comme d'hab, bouche cousue pour les médias.
PAUVRE FRANCE !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 27 Fév 2017 - 19:08 par Invité

Un envoi d'Ernest Morin....


Communiqué

Le syndicat France Police tient à s'insurger contre les manipulations médiatiques et politiques autour de l'affaire dite "Théo", trop rapidement présentée comme une bavure ayant pour origine la présumée violence policière. Les Volontaires Pour la France s'associent à cette démarche.

Si la blessure infligée à l'individu arrêté est regrettable, il faut cependant souligner qu'elle est la conséquence – sans qu'on puisse à ce stade affirmer qu'elle était intentionnelle – d'une interpellation violente que l'intéressé a lui-même provoquée et à laquelle il a tenté de se soustraire par la force. Il faut, en outre, noter que le rapport établi par l'Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN) après l'interrogatoire des policiers et l'étude des vidéos conclut à un accident et met sérieusement en doute les déclarations de la « victime » quant aux circonstances de son arrestation. Le parquet lui-même a d'ailleurs dû appeler à la prudence.

Par ailleurs, cédant à l’émotion orchestrée par des groupes d’influence, le Président de la République a, quant à lui, démontré encore une fois son absence de maîtrise dans la gestion d'une telle affaire en se précipitant au chevet de la « victime », semblant se désolidariser de l’ensemble des forces de l’ordre et accréditer, sans preuve, la thèse de la bavure policière. Il a ainsi favorisé de nouvelles violences urbaines inacceptables et inadmissibles. Il a, en outre, affaibli et discrédité sa fonction, ce qui est dommageable pour l'image de nos institutions, d'autant plus que l'ensemble de la famille de Théo fait depuis juin 2016 l'objet d'une enquête pour suspicion d’abus de confiance et escroquerie.

On ne peut d'ailleurs que regretter le fait qu'il se déplace au chevet d'un individu blessé au cours d'une arrestation mouvementée et ne l'ait pas fait pour les deux policiers gravement brûlés dans leur véhicule il y a quelques mois par des sauvages.
Circonstances aggravantes pour le pouvoir, il entraîne ainsi le risque de nouvelles émeutes urbaines dont la France et en particulier ses forces de l’ordre se seraient bien passé. Ce n'est, en effet, pas la première fois que les pouvoirs publics laissent se dérouler sur le territoire national des manifestations violentes et idéologiquement engagées alors même que nous vivons sous le régime strict de l’état d’urgence.

Les forces de police savent pouvoir compter sur le soutien affirmé de l’immense majorité des Français. La violence des attentats qui se sont déroulés ces deux dernières années en France ont permis de resserrer encore les liens entre les forces de l’ordre et la population.
Mais le risque est maintenant important de voir instrumentaliser la justice pour justifier a posteriori le lynchage médiatique dont ont été victimes les policiers dans cette affaire.
Pris au piège et sommés par les idéologues de tout poil et les groupes de pressions de donner des gages, les pouvoirs publics pourraient être tentés de forcer la main de la justice et de faire traduire les policiers devant les tribunaux plutôt que de reconnaître le caractère accidentel des faits incriminés pour tenter de sauvegarder ou rétablir un semblant de paix civile.

Nous condamnons fermement le comportement de ces apprentis-sorciers qui voudraient se draper dans les habits d'une prétendue raison d’Etat. Nous dénonçons leur lâcheté qui les conduit à salir, pour des raisons idéologiques, l’honneur de la Police. Nous apportons notre soutien à tous ceux qui, quotidiennement, luttent dans des conditions difficiles et se mettent en danger pour la sécurité de la France et des Français.

           TAIR Marc                                                
Secrétaire Général Adjoint                              
    Syndicat France Police    

  Général (2s) Antoine MARTINEZ
Coprésident Volontaires Pour la France
  et président du Comité de soutien
      au général PIQUEMAL

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 28 Fév 2017 - 8:38 par charly71

Merci MF46, tout y est dit !!!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 28 Fév 2017 - 10:29 par BriseLance13


Ou sont vraiment les héros ? Bonne question.

On a appris cette affaire de fraude de la part de la famille de ce "pauvre garçon", par des liens sur Facebook.

Monsieur Fillon et madame Le Pen sont plus médiatisés , pensez donc.

TF1 nous en a également informé , mais sans s'attarder. Que nous réserve la suite de cette affaire ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 28 Fév 2017 - 10:37 par Lothy

TF1 nous en a également informé , mais sans s'attarder. Que nous réserve la suite de cette affaire ?


Bien des rebondissements, si j'en crois un document qui circule, mais dont je ne veux pas publier le texte faute d'être certaine que les faits soient bien réels...

Les échanges sur les réseaux sociaux et e-mails nous permettent de transmettre les infos en temps presque réel, faut-il encore qu'elles ne soient pas falsifiées !....

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum