LES CAMPS PARACHUTISTES

13 février 2017

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

13022017

Message 

13 février 2017






13 février 1910 - Ouverture du Vélodrome d’hiver ouvre à Paris - « Vél’ d’Hiv’ »

Initialement construit à titre temporaire, le vélodrome est modifié par MM. Lambert et Durand (architectes) est définitivement ouvert lors d'un meeting la 13 février 1910. 17 000 spectateurs assis sur des gradins de briques et de béton, peuvent observer les coureurs qui parcourent une piste en bois de sapin ovale, avec virages relevés de 250 mètres de développement autour d'une vaste pelouse centrale. La salle est éclairée par une immense verrière zénithale et plus de mille ampoules.

Ce "palais des sports" connaîtra un sinistre usage : à partir des 16 et 17 juillet 1942, c'est là que seront détenus plusieurs jours, dans des conditions très précaires, une partie — 8 160 personnes : 4 115 enfants, 2 916 femmes et 1 129 hommes — des 13 152 Juifs (4 115 enfants, 5 919 femmes et 3 118 hommes), victimes de la " rafle du Vél’ d’Hiv’ ", avant leur déportation vers le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau.


Après guerre, il retrouvera son activité sportive : des matchs de boxe (Cerdan y viendra) du cyclisme avec l'arrivée du Tour de France, etc.. Avant d'être détruit en 1959.

13 février 1917 - Arrestation de Mata Hari



100 ans après nul se sait avec certitude si cette femme, intelligente, instruite, en avance sur temps fut coupable de ce dont elle a été accusée !

Tour à tour épouse malmenée, cocotte, comédienne, danseuse exotique, un jour fortunée, ruinée le lendemain, collectionna les amants de toutes nationalités, principalement durant la Grande Guerre, dans le but principal d'en tirer beaucoup d'argent....

Arrêtée dans un hôtel parisien, elle est soumise à un interrogatoire à la prison Saint-Lazare mais apporte en fait très peu d'informations. La seule qui soit assez importante concerne un autre agent double qui avait infiltré le réseau allemand pour les services secrets français. Elle avouera à Bouchardon qui mène l'instruction vouloir se « venger » des Allemands qui lors d'une perquisition au théâtre de Berlin lui avaient pris toutes ses fourrures (d'une valeur d'environ 80 000 francs).
Son procès, dont le substitut du procureur est André Mornet, ne durera que trois jours sans apporter de nouveaux éléments. Elle est condamnée à mort pour intelligence avec l'ennemi en temps de guerre sur réquisitoire de l'avocat général Mornet et sa grâce rejetée par le président Raymond Poincaré, qui laisse la justice suivre son cours. Son exécution a lieu le 15 octobre 1917 par fusillade, au polygone de tir de Vincennes.

L'historien Alain Decaux témoignera lors d'une de ses recherches sur Mata Hari avoir interrogé le procureur Mornet sur l'enjeu réel que présentait le cas de cette présumée espionne. Celui-ci répondait « qu'on n'avait finalement pas grand-chose à lui reprocher » mais que son cas était évoqué « sous le feu de la presse dans un contexte politique tel » que la raison d'État ne pouvait que l'emporter.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

13 février 2017 :: Commentaires

avatar

Message le Lun 13 Fév 2017 - 8:21 par charly71

Bonjour MF46, ouf ! te voici revenu, j'ai eu peur ...

Merci pour ton sein ... pardon Saint du jour.
Avec en prime ce rappel de cette triste journée pour le juifs de france !

Mata Hari... c'est vrai que l'on ne sait toujours pas...
Bonne journée et merci de tes éphémérides .

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum