LES CAMPS PARACHUTISTES

lieutenant Roland CORBINEAU

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

lieutenant Roland CORBINEAU

Message  SF le Mer 7 Déc 2011 - 10:28

A la mémoire du lieutenant Roland CORBINEAU

Né le 24 février 1928 à Loudun mort pour la France le 7 mai 1954 à Dien Bien Phu

Sa scolarité élémentaire se passe à Loudun où ses parents résident.

Après concours, il rejoint l'Ecole des Enfants de Troupe de Billom pour les années scolaires 1941/42 et 1942/43

L'Ecole Militaire d'Autun 1944/1945

Prytanée Militiare de la Flèche 1946-1947.

Reçu au concours de l'Ecole Militaire Spéciale Interarmes de Coëtquidan (journal officiel du 24/09/1947)

Affecté au 152 B.I à Mützig le 01.11.1947

Détaché à l'Ecole des Sous-Officiers de Strasbourg

Détaché à l'Ecole Spéciale Militaire Interarmes de Coëtquidan

31.07.1948 Affecté à l'ESMIA

a/c du 16.04.1949 Affecté à L'Ecole d'Application d'Infanterie de Coëtquidan

a/c du 01.10.1949 Nommé Sous-Lieutenant le 03.02.1950 pour prendre rang a/c du 01.10.1949

Affecté au 18° BIP à Pau le 01.05.1950 qui devient le 18° Bataillon Parachutistes Choc (18° B.P.C) le 01.07.1950 qui lui même deviendra le 18° Régiment d'Infanterie parachutiste de Choc (18° R.I.P.C)

Promu Lieutenant le 01.10.1951

Muté au B.C.C.P.à St Brieuc en vue d'un embarquement pour l'Indochine Affecté au 6° BPC à compter du 04/01/1952

Embarquement à Marseille le 05.07.1952

Affecté au 6° Bataillon de Parachutistes Coloniaux ( 6°B.P.C.) le 29.07.1952

Sa campagne d'Indochine se résume ainsi : Opération de TU-LE (Pays Thaï) à compter du 16 octobre 1952 où sa brillante conduite lui vaut la citation à l'ordre de l'armée, croix de guerre TOE avec palme : "Jeune Officier débarqué en juillet 1952, a participé à tous les engagements du 6° Bataillon de Parachutistes Coloniaux dans la région de VINH YEN PHUC YEN au mois d'août. Parachuté le 16 octobre sur le poste de TU-LE a participé à toutes les opérations menées par le Bataillon au Nord de la Rivière Noire, faisant preuve dans tous les combats d'un sang-froid et d'un courage remarquables. S'est particulièrement distingué le 20 octobre 1952 lors de l'attaque du poste de TU-LE par les rebelles. Chef de la section des mortiers du Bataillon est resté à son poste sous le feu d'armes lourdes adverses, réglant avec calme le tir de ses tubes de 81. A été un des principaux artisans de l'échec des trois assauts menés par les rebelles contre nos positions.

Opération de MUONG - LA (Pays Thaï) le 28 février 1953 et une 2° citation à l'ordre du Corps d'Armée croix de guerre TOE avec étoile de vermeil : "Chef de section d'armes lourdes du Bataillon, a dans plusieurs accasions apporté un appui efficace aux Compagnies de tête. Le 28 février 1953, près de MUONG-LA, a, par un tir efficace déclenché dès la demande, dispersé une Compagnie rebelle qui donnait l'assaut à nos éléments de pointe tombés dans une embuscade. A infligé des pertes sérieuses à l'adversaire qui a laissé sur le terrain un F.M et une dizaine d'armes individuelles,"

Opération de LUONG XA (Nord Vietnam) septembre 1953 et son parachutage à DIEN-BIEN-PHU le 20 novembre 1953 où il accroche sa 3° citation à l'ordre du Corps d'Armée Croix de guerre TOE avec étoile de vermeil : "Excellent Chef de Section qui s'est distingué le 22 septembre 1953 lors de l'abordage du village de LUONG-XA tenu par les rebelles. Parachuté à DIEN-BIEN-PHU le 20 novembre 1953 et ayant reçu pour mission de tenir le point de regroupement de la Compagnie a été pris à partie par des rebelles qui occupaient la zone de saut. A fortement réagi malgré le faible effectif dont il disposait, enrayant l'attaque dont il était l'objet et causant des pertes importantes à l'adversaire. A été blessé au cours de l'action."

Blessé à DIEN-BIEN-PHU le 31 mars 1954

Blessé une nouvelle fois le 10 avril 1954

Des opérations qui succèdent à des opérations. Des camarades qui tombent à ses côtés.

A DIEN BIEN PHU ils ne sont plus que des survivants, des sursitaires.

A 6 heures 30 le 7 mai 1954 son camarade le Capitaine Trapp lui aussi, plongé dans l'apocalypse des derniers combats cesse ses émissions radio après avoir annoncé la mort de son ami CORBINEAU tué à 6 heures 10.

Déclaré "MORT POUR LA FRANCE" le 7 mai 1954.. Il avait 26 ans.

Texte de M. Roland Quintard, à l'occasion de la "Journée du Cinquantenaire" A nos Morts d'Indochine... ( Souvenir Français )


SF
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: lieutenant Roland CORBINEAU

Message  ROUGE le Mer 15 Fév 2012 - 16:47

encore un ancien du bataillon BIGEARD .

ROUGE

Messages : 259
Points : 2805
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum