LES CAMPS PARACHUTISTES

lieutenant Roland CORBINEAU

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

07122011

Message 

lieutenant Roland CORBINEAU




A la mémoire du lieutenant Roland CORBINEAU

Né le 24 février 1928 à Loudun mort pour la France le 7 mai 1954 à Dien Bien Phu

Sa scolarité élémentaire se passe à Loudun où ses parents résident.

Après concours, il rejoint l'Ecole des Enfants de Troupe de Billom pour les années scolaires 1941/42 et 1942/43

L'Ecole Militaire d'Autun 1944/1945

Prytanée Militiare de la Flèche 1946-1947.

Reçu au concours de l'Ecole Militaire Spéciale Interarmes de Coëtquidan (journal officiel du 24/09/1947)

Affecté au 152 B.I à Mützig le 01.11.1947

Détaché à l'Ecole des Sous-Officiers de Strasbourg

Détaché à l'Ecole Spéciale Militaire Interarmes de Coëtquidan

31.07.1948 Affecté à l'ESMIA

a/c du 16.04.1949 Affecté à L'Ecole d'Application d'Infanterie de Coëtquidan

a/c du 01.10.1949 Nommé Sous-Lieutenant le 03.02.1950 pour prendre rang a/c du 01.10.1949

Affecté au 18° BIP à Pau le 01.05.1950 qui devient le 18° Bataillon Parachutistes Choc (18° B.P.C) le 01.07.1950 qui lui même deviendra le 18° Régiment d'Infanterie parachutiste de Choc (18° R.I.P.C)

Promu Lieutenant le 01.10.1951

Muté au B.C.C.P.à St Brieuc en vue d'un embarquement pour l'Indochine Affecté au 6° BPC à compter du 04/01/1952

Embarquement à Marseille le 05.07.1952

Affecté au 6° Bataillon de Parachutistes Coloniaux ( 6°B.P.C.) le 29.07.1952

Sa campagne d'Indochine se résume ainsi : Opération de TU-LE (Pays Thaï) à compter du 16 octobre 1952 où sa brillante conduite lui vaut la citation à l'ordre de l'armée, croix de guerre TOE avec palme : "Jeune Officier débarqué en juillet 1952, a participé à tous les engagements du 6° Bataillon de Parachutistes Coloniaux dans la région de VINH YEN PHUC YEN au mois d'août. Parachuté le 16 octobre sur le poste de TU-LE a participé à toutes les opérations menées par le Bataillon au Nord de la Rivière Noire, faisant preuve dans tous les combats d'un sang-froid et d'un courage remarquables. S'est particulièrement distingué le 20 octobre 1952 lors de l'attaque du poste de TU-LE par les rebelles. Chef de la section des mortiers du Bataillon est resté à son poste sous le feu d'armes lourdes adverses, réglant avec calme le tir de ses tubes de 81. A été un des principaux artisans de l'échec des trois assauts menés par les rebelles contre nos positions.

Opération de MUONG - LA (Pays Thaï) le 28 février 1953 et une 2° citation à l'ordre du Corps d'Armée croix de guerre TOE avec étoile de vermeil : "Chef de section d'armes lourdes du Bataillon, a dans plusieurs accasions apporté un appui efficace aux Compagnies de tête. Le 28 février 1953, près de MUONG-LA, a, par un tir efficace déclenché dès la demande, dispersé une Compagnie rebelle qui donnait l'assaut à nos éléments de pointe tombés dans une embuscade. A infligé des pertes sérieuses à l'adversaire qui a laissé sur le terrain un F.M et une dizaine d'armes individuelles,"

Opération de LUONG XA (Nord Vietnam) septembre 1953 et son parachutage à DIEN-BIEN-PHU le 20 novembre 1953 où il accroche sa 3° citation à l'ordre du Corps d'Armée Croix de guerre TOE avec étoile de vermeil : "Excellent Chef de Section qui s'est distingué le 22 septembre 1953 lors de l'abordage du village de LUONG-XA tenu par les rebelles. Parachuté à DIEN-BIEN-PHU le 20 novembre 1953 et ayant reçu pour mission de tenir le point de regroupement de la Compagnie a été pris à partie par des rebelles qui occupaient la zone de saut. A fortement réagi malgré le faible effectif dont il disposait, enrayant l'attaque dont il était l'objet et causant des pertes importantes à l'adversaire. A été blessé au cours de l'action."

Blessé à DIEN-BIEN-PHU le 31 mars 1954

Blessé une nouvelle fois le 10 avril 1954

Des opérations qui succèdent à des opérations. Des camarades qui tombent à ses côtés.

A DIEN BIEN PHU ils ne sont plus que des survivants, des sursitaires.

A 6 heures 30 le 7 mai 1954 son camarade le Capitaine Trapp lui aussi, plongé dans l'apocalypse des derniers combats cesse ses émissions radio après avoir annoncé la mort de son ami CORBINEAU tué à 6 heures 10.

Déclaré "MORT POUR LA FRANCE" le 7 mai 1954.. Il avait 26 ans.

Texte de M. Roland Quintard, à l'occasion de la "Journée du Cinquantenaire" A nos Morts d'Indochine... ( Souvenir Français )

avatar
SF
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

lieutenant Roland CORBINEAU :: Commentaires

avatar

Message le Mer 15 Fév 2012 - 16:47 par LOUSTIC

encore un ancien du bataillon BIGEARD .

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum