LES CAMPS PARACHUTISTES

Air Indian et nos SEPECAT Jaguar A

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

23072017

Message 

Air Indian et nos SEPECAT Jaguar A




Il semblerait que certains aient décidé à l’état-major de l’Armée de l’Air de faire de la place à l’Élément Air Rattaché 279 de Châteaudun.

Après l’annonce de la vente de nos vieux Mirage F1 aux États-Unis, voici que c’est désormais vers l’Inde que pourrait aller certains de nos anciens avions de combat.
L’Indian Air Force se préparerait en effet à recevoir un lot de 31 biréacteurs d’attaque au sol SEPECAT Jaguar A donnés par l’Armée de l’Air.
Des avions qui sont remisés sous cocons depuis au moins douze ans.

Pour autant il ne semble pas question que ces machines rejoignent les Jaguar IS employés par l’Indian Air Force comme avions d’attaque au sol et de lutte anti-navire.
Ils seraient en fait utilisés à des fins de cannibalisation, c’est à dire comme stocks de pièces détachées pour cet avion qui n’est plus fabriqué en France ni au Royaume-Uni, les deux pays à l’origine de sa conception à la fin des années 1960.



Car l’Inde est actuellement le plus gros utilisateur de l’avion, notamment depuis que l’Armée de l’Air et la Royal Air Force se sont séparés des leurs respectivement en juillet 2005 et avril 2007.
Or les Jaguar IS indiens volent beaucoup, notamment dans des missions tactiques dans les zones de haute-montagne au nord du pays ou bien dans celle du golfe du Bengale.
Des vols qui usent prématurément les avions, notamment les seconds d’entre-eux en raison de la corrosion causée par les embruns.
Ces trente-et-un Jaguar A ex-Armée de l’Air permettraient donc de rajeunir sensiblement la flotte d’une centaine d’avions actuellement en service.
En effet le remplacement du Jaguar n’est absolument pas à l’ordre du jour en Inde où cet avion rustique semble avoir trouvé un territoire à la hauteur de ses capacités.
Si l’intérêt des Indiens semble clairement établi, il reste la question du pourquoi.
Pourquoi la France opterait pour une cessation gratuite de ces avions ? Surtout à l’époque où les réductions budgétaires dans le domaine de la défense font tant de remous chez nous.
Simplement parce que les responsables financiers du ministère des armées estiment (à juste titre ?) qu’en offrant ces avions la France marque des points dans l’objectif de vendre de nouveau le Rafale à l’Indian Air Force.

C’est donc bien ce qui ressemble à une partie de billard à trois bandes que tentent de jouer les décideurs français et indiens autour de ces trente-et-un Jaguar A. Reste à savoir si réellement tout le monde sera gagnant dans l’histoire ou si l’une des deux parties ne sera pas le dindon de la farce. Seul l’avenir nous le dira.


NOTA: la photographie de l'aéronef provient de " avionslégendaires "
avatar
Didier Soult
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Air Indian et nos SEPECAT Jaguar A :: Commentaires

avatar

Message le Dim 23 Juil 2017 - 23:41 par titi parisien

oui effectivement, on donne tout sans contre-partie.
l'Inde aurait du payer les jaguars .
sur un autre sujet on n'aura jamais su si l'Egypte a vraiment payé les bâtiments de guerre que la France avait vendu aux russes
puis repris et " vendu " à l’Égypte.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum