LES CAMPS PARACHUTISTES

éphémérides du 26 juillet

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

26072017

Message 

éphémérides du 26 juillet




Le 26 juillet 1956, le président égyptien Gamal Abel-Nasser, qui a le soutien des Soviétiques, annonce à la foule sa décision de nationaliser le canal de Suez et les biens de la compagnie du canal, une société franco-britannique.

Il accompagne sa déclaration d'un retentissant éclat de rire, retransmis en direct par toutes les radios du monde arabe.
Les Britanniques et les Français décident de réagir et de répondre à la menace que fait peser, sur leurs intérêts dans la région, ce coup de force égyptien.
Dans cette optique, ils vont trouver un allié de poids dans la région.

Il s'agit d'Israël qui craint également la montée en puissance de son voisin égyptien extrêmement menaçant. Persuadé de leur bon droit, Guy Mollet et Sir Anthony Eden, respectivement chefs de gouvernements de la France et de l'Angleterre, proclament qu'ils ne céderont donc pas à l'intimidation.
Les deux pays mènent une opération conjointe avec Israël et rassemblent plus de 60 000 hommes, 300 avions de combats et 6 porte-avions afin de mettre au pas le leader égyptien.

Après des premières opérations militaires victorieuses, les trois pays sont contraints de se replier sous la pression de l'URSS et des États-Unis.
Il s'agit là d'une humiliation cinglante pour les deux anciennes grandes puissances, soumises aux injonctions des deux nouveaux géants, américains et soviétiques, soucieux de protéger leurs propres intérêts et d'éviter une conflagration militaire généralisée.
------------------------------------------------------------------------------

Nous fêtons Sainte Anne et Saint Joachim

--------------------------------------------------------------------------------

Bon anniversaire à nos amis paras et sympathisants nés un 26 juillet

_________________
Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être
avatar
la Géline

Messages : 408
Points : 23959
Réputation : 1427
Date d'inscription : 17/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

éphémérides du 26 juillet :: Commentaires

avatar

Message le Mer 26 Juil 2017 - 7:53 par Trévière

Mercredi 26 juillet 1944
L’opération Cobra au sud du Cotentin se poursuit.

Au nord-ouest de la zone qui servit de point de départ à l’offensive, quatre divisions d’infanterie américaines sont également passées à l’attaque : les 8ème, 79ème, 83ème et 90ème. Ces divisions attaquent selon deux axes, l’un à l’est le long de la route reliant les localités de Lessay et de Coutances, l’autre le long de la route Périers-Coutances.

Les forces allemandes n’opposent plus véritablement de résistance et les Américains foncent vers le sud : le village de Marigny est atteint et de violents combats s’engagent dans les environs. Ce village est défendu par des éléments de la division Das Reich, appuyés par des chars et par la 353ème division d’infanterie. La 2ème division blindée atteint en fin de soirée le village de Saint-Samson-de-Bonfossé, après avoir effectué la progression américaine la plus importante de la journée.

Mais la meilleure nouvelle pour les Alliés, est que le front au sud du Cotentin est enfin ouvert : les Allemands se replient dans le désordre et la tactique de Bradley s’avère payante : les chars progressent bien plus facilement maintenant que l’infanterie ouvre la route.

Les Anglo-Canadiens tentent, de leur côté, de se remettre de l’opération Spring, lancée la veille. Les pertes, terrifiantes, leur permettent uniquement de tenir leurs positions de la veille et les obligent à abandonner le terrain gagné pendant ces dernières vingt-quatre heures.

Le sacrifice des Canadiens permet toutefois d’accomplir le but de l’offensive Spring : les Allemands décident de ne pas envoyer des divisions en renfort dans le Cotentin, mais préfèrent maintenir une force suffisante au sud de Caen pour contrer d’éventuelles offensives. Spring est une réussite sur le papier, mais une catastrophe au niveau de pertes : 1 500 canadiens sont mis hors de combat.



" source Dday "

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum