LES CAMPS PARACHUTISTES

la bataille de Dunkerque en chiffres

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

03082017

Message 

la bataille de Dunkerque en chiffres






La bataille commence le 25 mai 1940 sur les plages de Dunkerque, dans le nord de la France.
C’est « l’effet papillon » qui a conduit à l’opération d’évacuation des forces alliées : l’opération Dynamo.

Mais pourquoi avoir baptisé cette bataille ainsi ? Retournons au printemps 1940.

Mi-mai, l’Allemagne lance une offensive sur la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas. Face à ce « rouleau compresseur », les forces alliées se replient sur la Meuse et dans le nord de la France. Après Sedan, les panzers allemands prennent la direction de la Manche.
Le 25 mai, Boulogne-sur-Mer tombe.
Le lendemain, c’est au tour de Calais.
Malgré leur résistance, 400 000 soldats britanniques, français, belges et canadiens se retrouvent pris au piège dans la souricière du port de Dunkerque, le dernier port encore aux mains des alliés.

La météo est exécrable. Dans les états-majors en Grande-Bretagne, certains officiers souhaitent rapidement mener une contre-offensive.
Le 26 mai, face aux pertes et au chaos, le cabinet de guerre britannique décide l’évacuation des alliés vers l’Angleterre.

Le poste de commandement de l’amiral Ramsay, commandant l’opération, est installé dans la cave du château de Douvres. Auparavant, elle renfermait un groupe électrogène. L’opération est alors baptisée « opération Dynamo ».

La Royal Navy détache 39 destroyers, des dragueurs de mines et d’autres bâtiments de guerre.

L’évacuation reste trop lente. Sont alors mobilisés des ferries, des chalutiers, des remorqueurs, des péniches, des yachts et même des embarcations bien plus modestes, les fameux little ships. Plus de 335 000 soldats alliés dont 140 000 français, belges et canadiens sont évacués par la mer. 40 000 autres, principalement chargés de ralentir la progression allemande, seront faits prisonniers.

L’opération Dynamo se termine le 4 juin. Sur place, 70 000 tonnes de munitions, 150 000 tonnes de carburants, 85 000 véhicules, 2 500 canons et 380 000 tonnes d’approvisionnement sont abandonnés. Plus de 30 000 soldats alliés sont tués.



Source ministère de la défense
avatar
revue de paquetage

Messages : 167
Points : 21383
Réputation : 620
Date d'inscription : 27/03/2012
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum