LES CAMPS PARACHUTISTES

le 3e régiment d’hélicoptères de combat

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

06082017

Message 

le 3e régiment d’hélicoptères de combat




Le 3e régiment d’hélicoptères de combat (3e RHC) d’Etain appartient à l’aviation légère de l’armée de Terre (ALAT).

Le 3e RHC est créé le 1er août 1977 mais il est l’héritier des traditions du 3e groupe d’aviation d’observation d’artillerie (GAOA) lui-même créé le 16 mai 1947. Il devient le 23e GAOA en 1950. Ce dernier s’illustre lors de nombreuses opérations en Indochine et acquiert une haute réputation pour la sûreté de ses observations, la précision de ses contrôles de tir et de ses guidages de bombardement.

Le 3e RHC est surnommé « le régiment de la nuit » et « Grand 3 ». Sa devise est « semper ad alta » (toujours plus haut)

IMPLANTATION

Le 3e RHC est implanté dans une région peu urbanisée aux paysages variés. Il dispose ainsi d’une zone d’entrainement idéale, particulièrement adaptée aux différents types de vol : haute ou très basse altitude, stationnaire ou grande vitesse, navigation ou combat, de jour comme de nuit, avec un ou plusieurs hélicoptères en patrouille.

Le 3e RHC étend ses 500 hectares sur 4 communes de Meuse : Etain, Rouvres, Amel-sur-l’Etang et Eton. La base est située à 25km à l’est de Verdun, 50km à l’ouest de Metz, 50km au sud de la Belgique et du Luxembourg.

3e régiment d’hélicoptères de combat

Base Lieutenant Étienne Mantoux

55400 Étain

Tél. : 03 29 87 82 06

MISSION - COMPOSITION - MATERIEL

MISSION
Spécialistes de l’aérocombat, les hélicoptères de l’ALAT sont incontournables à la fois pour des missions sur le territoire national, appelées opérations intérieures (OPINT), et sur les théâtres d’opérations extérieures (OPEX). Le 3e RHC intervient partout où l’on a besoin de lui, en liaison avec les troupes au sol, dans de nombreuses missions comme : renseigner, appuyer, reconnaitre, détruire, transporter, évacuer, et secourir.

En missions :

Dernières OPEX : Afghanistan (Pamir), Lybie (Harmattan) et Mali (Serval)
OPEX et missions en cours : Sahel (Barkhane), République Centrafricaine (Sangaris), Djibouti et Atalante (lutte contre la piraterie)
Opérations intérieures (OPINT) régulières : Vigipirate, Héphaïstos (lutte contre les feux de forêt)
COMPOSITION
Le régiment se compose d’un état-major régimentaire et de 3 bataillons :

Bataillon d’appui aéromobile (BAA)

Escadrille de commandement et logistique (ECL)
Escadrille de services d’aérodrome (ESA)
Escadrille de défense et protection (EDP) (= réservistes)
Bataillon d’hélicoptères de reconnaissance et d’attaque (BHRA)

3 escadrilles d’hélicoptères de reconnaissance et d’attaque (EHRA 1, 2 et 3)
1 escadrille de maintenance hélicoptères légers (EMHL)
Bataillon d’hélicoptères de manœuvre et d’assaut (BHMA)

2 escadrilles d’hélicoptères de MANOEUVRE (EHM 1 et 2)
1 escadrille de maintenance hélicoptères de MANOEUVRE (EMHM)
Antennes et détachements sur base :

- GSBdD : restauration, infrastructure, services administratifs et financiers

- Service médical

- Assistance sociale des armées

- Service des essences des armées

- ESID / USID

- CIRISI

MATERIEL
Le 3e RHC possède environ :

24 Gazelle : un hélicoptère de reconnaissance et d’attaque capable de combattre de jour comme de nuit grâce à sa caméra thermique VIVIANE. Il s’infiltre à la recherche de renseignements, agit en liaison avec les troupes au sol et détruit des objectifs ennemis.
20 Puma : il remplit des missions d’aérotransport de troupes, de vivres, de matériels mais permet aussi des évacuations de blessés ou de ressortissants. Il sert de poste de commandement avancé grâce à son « kit PC » et dispose d’une capacité de tir avec son canon de 20mm en sabord.
Des véhicules nécessaire au déploiement : GBC180, TRM2000 et 10000, P4, camions de pompiers, citernes, ambulances, tour de contrôle et radar mobiles, etc.
FORMATION - EMPLOIS

FORMATION
Le militaires du rang suit une formation générale initiale au régiment puis intègre son escadrille.

Le sous-officier passe par 8 mois d’école en tronc commun puis se spécialise avant de prendre ses fonctions au régiment.

L’officier sous-contrat pilote (OSCP) fait 14 semaines de formation stage à Saint-Cyr Coëtquidan puis passe le brevet de pilote à Dax avant de se spécialiser sur une machine militaire au Cannet-des-Maures et de rejoindre le régiment (environ 3 ans de formation)

EMPLOIS
Sur sa base de 500 hectares, le 3e RHC compte environ 800 personnels militaires d’active et de réserve et 13 civils répartis dans 57 spécialités comme :

Aéronautique : pilotage, contrôle aérien, mécanique, météorologie, sécurité incendie, simulation.
Toutes armes : administratif, cynotechnie, mécanique, ravitaillement carburant, restauration, transmissions, santé, sport, transport, comptabilité, ressources humaines, informatique.
Spécialistes mais avant tout militaires, tous sont engagés au nom des valeurs de la France et prêts à partir en mission sur le territoire national comme en opérations extérieures.



"source MINDEF"

_________________
croire et faire
avatar
LACITA

Messages : 68
Points : 4301
Réputation : 512
Date d'inscription : 20/10/2016
Age : 60

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum