la Marche des soldats de Robert Bruce

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

08082017

Message 

la Marche des soldats de Robert Bruce




Les militaires sont des mélomanes qui s’ignorent. A chaque prise d’armes, le buste se relève et la tête se redresse lorsque les premières notes de la Marche des soldats de Robert Bruce résonnent sur la place d’armes.
Composée au début du XXe siècle par Léonce Chomel, elle accompagne, presque toujours, la revue des troupes par l’autorité présidant la cérémonie. Mais d’où vient cette musique dont la clarté et la majesté tranche avec le caractère quelque peu brute du clairon ?

Son nom évoque le roi Robert the Bruce qui régna sur l’Ecosse de 1306 à 1329.
Popularisé par le film Braveheart, où il combat aux côtés du redoutable guerrier William Wallace, il permit à son pays de se libérer du joug anglais.

Le thème joué par les orchestres militaires trouve quant à lui son origine dans le chant Scots Wha Hae dont les paroles, composées en 1793 par Robert Burns, recompose le discours que Robert the Bruce aurait clamé à ses troupes avant la bataille de Bannockburn.

Celle-ci se déroula du 23 au 24 juin 1314 et résulta en une victoire écrasante des Ecossais sur l’armée d’Edouard II d’Angleterre. Scots Wha Hae eut longtemps le rôle d’hymne officieux d’Ecosse avant d’être supplanté par Scotland the Brave et Flower of Scotland. Cependant, il trouve aussi son inspiration dans des temps plus anciens puisque l’on retrouve son air dans le chant guerrier Hey Tuttie Tatie ! aux origines incertaines. C’est ce dernier, dont le titre évoque l’utilisation de trompes de guerre, qui aurait été joué par les guerriers écossais à Bannockburn afin d’effrayer les Anglais.

Dans leur lutte à mort contre l’ennemi juré anglais, les Français et les Ecossais s’allient dès 1295. L’alliance fut notamment renouvelée sous le règne de Robert the Bruce en 1326. Outre le développement des échanges commerciaux entre les deux pays, de nombreuses troupes furent envoyées afin de se soutenir mutuellement dans la lutte contre la perfide Albion.
C’est ainsi que se développa la tradition de la garde écossaise du roi de France. De même, un contingent écossais était présent aux côtés de l’armée de Jeanne d’Arc lors du siège d’Orléans. La légende selon laquelle l’air de Hey Tuttie Tatie ! fut joué lors de l’entrée de la Pucelle dans Orléans proviendrait probablement de la présence des cornemuses écossaises.

Bien qu’aucun écrit ne confirme cette anecdote, il est certain que la reprise du chant écossais dans le répertoire militaire français est le fruit de cette relation exceptionnelle, que le général de Gaulle résuma lors d’un discours à Edimbourg en 1942 : « Dans chacun des combats où, pendant cinq siècles, le destin de la France fut en jeu, il y eut toujours des hommes d’Ecosse pour combattre côte à côte avec les hommes de France. Ce que les Français pensent de vous, c’est que jamais un peuple ne s’est montré, plus que le vôtre, généreux dans son amitié ».



source Armée de Terre
avatar
Liliane
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

la Marche des soldats de Robert Bruce :: Commentaires

avatar

Message le Mar 8 Aoû 2017 - 11:21 par Liliane

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 8 Aoû 2017 - 19:53 par enfant de troupe

C'est pas toujours cela, mais souvent il faut bien le reconnaître. Le maître de Cérémonie d'Ailleurs selon les régions ne l’appelle pas toujours ainsi ! ! !

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum