LES CAMPS PARACHUTISTES

L' ARMÉE BRISÉE

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L' ARMÉE BRISÉE

Message par fidèle le Sam 10 Déc 2011 - 15:54

L' ARMÉE BRISÉE

En mai 1962, au cours du procès du général Salan, le général d' armée Jean-Étienne Valluy, ancien commandant en chef en Indochine (1946-1947) et ancien commandant de la zone Centre-Europe de l' Organisation du traité de l' Atlantique Nord (O.T.A.N.) (1956-1957), déclare ceci au sujet de l' armée française:

"Les éléments les meilleurs sont au bord du désespoir, peut-être de la révolte, certainement du mépris."

Quand le général Valluy parle des "éléments les meilleurs", il touche au cœur du mal qui frappe l' armée:

- c' est en effet dans son élite, morale et intellectuelle, que l' armée est frappée; dans les hautes sphères comme dans les corps de troupe, l' armée voit partir les meilleurs, compagnons de la Libération et anciens résistants en tête:
- des généraux au sommet de la gloire,
- des cerveaux appelés aux plus hautes responsabilités,
- des cadres et des soldats à la conduite irréprochable;
de gré ou de force, ils quittent ses rangs par milliers.

Qui sont ces soldats perdus ?

Ni des factieux ni des révolutionnaires, mais des hommes comme tout le monde, des pères de famille qui, en arrivant en Algérie, appliquent les directives du commandement et qui, s' engageant dans la lutte contre le terrorisme aux côtés des populations, se trouveront pris dans le terrible, et pour certains inexorable, engrenage du cessez-le-feu et de la sécession.

Le climat de suspicion perdure au-delà de juillet 1962 et de la sécession de l' Algérie: c' est en effet l' époque des grands procès, du maintien en détention des chefs emblématiques de l' Algérie française et des exécutions capitales des membres de l' O.A.S. condamnés à mort: l' ingénieur militaire (lieutenant-colonel) Jean-Marie Bastien-Thiry, le lieutenant Roger Degueldre, le sergent Albert Dovecar et le légionnaire Claude Piegts, tous trois anciens du 1er régiment étranger de parachutistes (R.É.P.).


Lieutenant-colonel Armand Bénésis de Rotrou
avatar
fidèle
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L' ARMÉE BRISÉE

Message par Invité le Sam 10 Déc 2011 - 18:59

EN EFFET BEAUCOUP ont ete trahi laché abandonné et jetez en patures !!!!!!!!!!!!!!!
aujourd'hui la france est devenu un pays de désolation ,vendu par nos politiques .BM
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum