Auditorium Austerlitz - Musée de l’Armée, 8 Novembre 1942

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

27102017

Message 

Auditorium Austerlitz - Musée de l’Armée, 8 Novembre 1942




8 Novembre 1942
Débarquement Allié et Résistance en Afrique du Nord




Auditorium Austerlitz - Musée de l’Armée - Hôtel National des Invalides
129, rue de Grenelle - 75007 Paris - Mo Invalides, Varenne ou LaTour-Maubourg

Entrée gratuite sur réservation - Contact : Nicole Cohen-Addad caddad18@gmail.com (link sends e-mail)
- Tél : 06.19.13.89.27
    ► Article historique CDM
   
Présentation

Le débarquement allié en Afrique du Nord le 8 novembre 1942, aidé par l’action de la Résistance en Afrique du Nord, représente assurément un tournant majeur de la Seconde Guerre mondiale, avec la bataille de Guadalcanal dans le Pacifique et celle de Stalingrad (qui dure cependant jusqu’en 1943).

Soixante-quinze ans après le déroulement de « l’Opération Torch » en Afrique du Nord, il paraît important de revenir sur cet événement qui reste encore trop peu étudié en France. Il impose en effet de décentrer le regard de l’Europe vers l’Afrique du Nord, et de s’intéresser à des protagonistes dont beaucoup sont anglo-saxons.

Néanmoins, l’espace du débarquement allié se déroule sur un territoire qui est alors français : l’Algérie représente des départements français, le Maroc et la Tunisie sont des protectorats. De ce fait, la grande majorité des acteurs de cet événement sont français. Les problématiques par rapport à la France métropolitaine sont alors similaires : l’Afrique du Nord est prise en tenaille entre collaboration et vichysme d’un côté, et Résistance de l’autre. « La France de Vichy » étudiée par Robert Paxton a également existé sous la forme de « l’Algérie de Vichy », avec des permanences et des points communs, mais aussi des différences à étudier et à mettre en valeur. Ainsi, le « vichysme colonial » étudié par Jacques Cantier et Eric Jennings ou encore Christine Lévisse-Touzé semble encore faire trop peu l’objet de recherches approfondies, et rester dans les marges d’une histoire pourtant fondamentale. Singularités qui marquent les modes et les formes des résistances en Afrique du Nord, particulièrement les évènements du 8 novembre 1942, ainsi que la diversité et la pluralité de ses acteurs. Si la Résistance et la collaboration ont leurs formes propres sous les colonies, leurs mémoires sont aussi différentes. De la même façon, les clivages sont également internes à la société coloniale dominée. Le contexte est important dans les orientations que va prendre le mouvement national algérien.

Il est ainsi important d’éclairer les événements de la Seconde Guerre mondiale en Afrique du Nord, et en Algérie en particulier, autour du débarquement allié du 8 novembre, afin de mieux en comprendre les enjeux et les conséquences, tant dans les événements ultérieurs (autour de la décolonisation notamment) que dans les mémoires et les représentations socio-culturelles et artistiques.

C’est autour de ce programme que des chercheurs français, anglais, américains et algériens se retrouveront à Paris les 12 et 13 novembre 2017 pour éclairer cet évènement majeur de la Seconde Guerre mondiale.

Comité scientifique historique :

Guillaume Piketty (professeur d'histoire contemporaine à Sciences Po (Paris), membre associé de la faculté d’Histoire and collaborateur émérite au Collège de Worcester, Université d’Oxford), Tramor Quemeneur ( (docteur en histoire, chercheur post-doctorant à l’Université de Coimbra, Portugal), Aïssa Kadri (professeur émérite des universités Paris VIII, Associé au CNAM - Centre National des Arts et Métiers), Christine Lévisse-Touzé (historienne, docteur ès lettres, ancienne directrice du Musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris et du Musée Jean Moulin).

Comité scientifique culturel :

Jean-Pierre Bénisti (fils de Louis Bénisti, artiste peintre et sculpteur, collaborateur du théâtre de Camus), Anissa Bouayed (historienne, et commissaire d’expositions).

Comité d’organisation :

Nicole Cohen-Addad (réalisatrice d’archives orales d’acteurs du 8 Novembre 1942, fille de Compagnon du 8 Novembre 1942, présidente de l’association Les Compagnons du 8 Novembre 1942), Tramor Quemeneur (docteur en histoire, chercheur post-doctorant à l’Université de Coimbra, Portugal), Malika Elkorso (professeure d’histoire, département d’histoire, Université des sciences humaines et sociales, Alger 2),

Le colloque international est organisé par l’association « Les Compagnons du 8 Novembre 1942 - Actes de résistance - Mémoire et Recherche », avec le soutien de l’Association des résistants, déportés, internés et emprisonnés politiques en Afrique du Nord (ARDIEP).

Le colloque est soutenu par la Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives (DPMA) du Ministère des Armées, le Musée de l’Armée et la Fondation de la France Libre, avec le concours du Service historique de la défense (Ministère des Armées).


Programme*

Dimanche 12 novembre 2017

9:00 - 10:00

1 Introduction

Nicole Cohen-Addad et Bernard Valluis (cofondateurs de l’association Les Compagnons du 8 Novembre 1942 - Actes de Résistance - Mémoire et Recherche). Bienvenue.

Guillaume Piketty (professeur d'histoire contemporaine à Sciences Po (Paris), membre associé de la faculté d’Histoire and collaborateur émérite au Collège de Worcester, Université d’Oxford). Afrique du nord (1942-1943): un épicentre encore trop peu étudié.

Aïssa Kadri (professeur émérite des universités Paris VIII, Associé au CNAM - Centre National des Arts et Métiers)  Les années 40, perspectives algériennes.

Romain Choron (commandant, diplômé de Saint-Cyr, chef de la division d’histoire orale du Service Historique de la Défense). Le débarquement allié en Algérie du 8 novembre 1942 dans les archives orales du Service historique de la Défense.
   
10:00 - 11 :00

2 Le Maghreb pendant la Seconde Guerre mondiale : le contexte

Christine Lévisse-Touzé (historienne, docteur ès lettres, ancienne directrice du Musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris et du Musée Jean Moulin)

Ethan Katz (professeur associé d’histoire, Université de Cincinnati). Le décret Crémieux  et son abrogation : implications pour les participants au “8 Novembre 1942”.

11:00 - 12:30

3 L’organisation de la Résistance

Nicole Cohen-Addad (réalisatrice d’archives orales d’acteurs du 8 Novembre 1942, fille de Compagnon du 8 Novembre 1942, présidente de l’association Les Compagnons du 8 Novembre 1942). La diversité des acteurs du 8 Novembre 1942.

Luc Rudolph (ancien directeur des services actifs de la Police nationale et historien de la résistance dans la police). Les policiers dans la Résistance à Alger le 8 novembre 1942, acte de résistance.

Ethan Katz (professeur associé d’histoire, Université de Cincinnati). Les chemins variés de la Résistance le 8 Novembre 1942 : Juifs et Musulmans.

14:30 - 16:30

4 Les camps

Nicole Cohen-Addad (réalisatrice d’archives orales d’acteurs du 8 Novembre 1942, fille de Compagnon du 8 Novembre 1942, présidente de l’association Les Compagnons du 8 Novembre 1942). Giraud et les “Pionniers Israëlites”.

Jacob Oliel (chercheur indépendant). Les camps d’internement en AFN.

Tramor Quemeneur (docteur en histoire, chercheur post-doctorant à l’Université de Coimbra, Portugal). Les internés communistes.

Bernard Sicot (professeur émérite, Université Paris Nanterre). L'internement en Algérie (1939-1943), témoignages de républicains espagnols.

16:30 -17:00

5. Les services de renseignements

Jean Medrala (chercheur indépendant des services de renseignement franco-polonais). Les services de renseignement polonais en AFN (présentation par Nicole Cohen-Addad).


Lundi 13 novembre 2017

9:00 - 12:00

5. Les services de renseignements (suite)

Sébastien Albertelli (historien, docteur en histoire). Le BCRA et l’Afrique du Nord.

6. Le débarquement et ses répercussions

Guillaume Piketty (professeur d'histoire contemporaine à Sciences Po (Paris), membre associé de la faculté d’Histoire and collaborateur émérite au Collège de Worcester, Université d’Oxford). La France combattante au cœur du maelstrom.

Douglas Porch (professeur du Bureau de Sécurité Nationale à l’École Navale d’études supérieures). Le plus dangereux des intangibles. Le point de vue américain sur l’AFN française, novembre 1942.

Robert Gildea (professeur d’Histoire Contemporaine à l'Université d’Oxford). Les Britanniques entre Washington, Vichy et de Gaulle.

Guy Krivopissko (historien, ancien conservateur du Musée de la Résistance nationale). Les réactions au débarquement dans la presse clandestine en métropole.

Aïssa Kadri (professeur émérite des universités Paris VIII, Associé au CNAM). Le mouvement national algérien et le débarquement américain : contexte, effets et  positionnements.

14:00 - 18:00

7. Conclusion de la section historique

Robert Gildea (professor of Modern History at the University of Oxford (link is external)). Autour du 8 novembre 1942 : lectures d'hier, chantiers de demain.

8. Figures intellectuelles/Vie culturelle et le 8 Novembre 1942

Guy Basset (chargé de cours FACO Paris, Faculté Libre d’Économie et de Gestion). La guerre, moment fort des éditions Charlot.

Christian Phéline (auteur de plusieurs études de micro-histoire de l’Algérie coloniale). Camus et quelques-uns de ses amis militants : du PCA au pacifisme puis à la Résistance.

François Vignale (conservateur en chef des Bibliothèques, docteur en histoire). La revue Fontaine.

Anissa Bouayed (historienne, et commissaire d’expositions). Dans le sillage du Débarquement, nouveaux venus à Alger et nouveaux regards sur le monde colonisé : Marguerite Caminat et Baya.

Jean-Pierre Bénisti (fils de Louis Bénisti, artiste peintre et sculpteur, collaborateur du théâtre de Camus). L’Algérie des arts durant la seconde guerre mondiale autour d'Edmond Charlot, Max-Pol Fouchet et quelques autres.

Yahia Belaskri (écrivain). La vie culturelle en Algérie (1940-1945).

Françoise Assus Juttner (avocat à la Cour, fille d’André Assus, Compagnon du 8 Novembre 1942, petite-fille d’Armand Assus, peintre, arrière-petite-fille de Salomon Assus, caricaturiste) : L’école d’Alger : inspirations et engagements par delà l’horizon.

18:00 - 19:00

9. Conclusion du colloque

Tramor Quemeneur (docteur en histoire, chercheur post-doctorant à l’Université de Coimbra, Portugal). Du débarquement aux prodromes de la décolonisation.

Nicole Cohen-Addad (réalisatrice d’archives orales d’acteurs du 8 Novembre 1942, fille de Compagnon du 8 Novembre 1942, présidente de l’association Les Compagnons du 8 Novembre 1942). Zones d’ombres : Une Résistance confisquée, le Corps Franc d’Afrique, Le 8 Novembre 1942 en 1956.

* Les présentations seront de 20 minutes, et suivies d’une période de 5 à 10 min  pour les questions/réponses, sauf pour les 3 premières présentations de la section “Introduction” qui seront chacune de 10 minutes, sans période de questions/réponses.
avatar
FOUQUET

Messages : 34
Points : 1883
Réputation : 130
Date d'inscription : 03/09/2017
Age : 69

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum