LES CAMPS PARACHUTISTES

débat à l'assemblée

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

14122011

Message 

débat à l'assemblée




Cérémonie du 11 novembre 2007 à l'Arc de Triomphe à Paris. (AFP / Olivier Laban-Mattei)


Le projet de loi faisant du 11 novembre une journée d'hommage à tous ceux, civils et militaires, qui sont «morts pour la France» depuis la Première Guerre mondiale, a été adopté mercredi en Conseil des ministres, pour être examiné dès le 10 janvier par l'Assemblée nationale.

Le texte devait être déposé dans l'après-midi à l'Assemblée, «pour être discuté le 10 janvier par les députés», a indiqué le secrétaire d'Etat aux anciens combattants, Marc Laffineur, dans un communiqué.

Le 11 novembre dernier, «le Président de la République a souhaité que la Nation rende hommage, dans un même geste, aux Poilus disparus lors de la Grande guerre et à tous les soldats tombés depuis lors dans l'accomplissement de leur devoir», rappelle le compte-rendu du Conseil.

«En prévoyant que, chaque 11 novembre, jour anniversaire de l'armistice de 1918 et de la commémoration de la victoire et de la paix, il sera rendu hommage à tous les "morts pour la France", ceux d'hier comme ceux d'aujourd'hui, civils et militaires, le projet de loi permettra d'honorer la mémoire de ceux qui sont tombés lors des opérations extérieures», souligne-t-il.

Lors des cérémonies à l'Arc de triomphe, Nicolas Sarkozy avait souhaité faire du 11 novembre «la date de commémoration de la Grande guerre et de tous les morts pour la France».

Le secrétaire d'Etat aux anciens combattants avait alors précisé que les dates de commémoration des différents conflits auxquels la France a pris part au XXè siècle - 2ème Guerre mondiale, Indochine, Corée, Algérie - seraient maintenues malgré l'évolution des cérémonies du 11 novembre.

«Contresens historique»

L'initiative du chef de l'Etat avait dans un premier temps été vivement critiqué par l'opposition et des associations d'anciens combattants, qui dénonçaient une évolution vers une journée unique de commémoration ou, comme le FN, une «américanisation» des célébrations.

François Hollande, candidat socialiste pour 2012, s'était notamment déclaré hostile au projet, en soulignant que «le 11 novembre, c'est la Première Guerre mondiale».

Le maintien des célébrations des autres conflits a contribué à rassurer des associations. Un Comité d'entente conduit par l'Union nationale des combattants (UNC), regroupant 47 d'entre elles, soutient notamment l'initiative du chef de l'Etat. Des voix continuent toutefois à dénoncer un «contresens historique».

Selon un sondage diffusé mi-novembre, près des deux-tiers des Français (64%) approuvent le projet du chef de l'Etat.

Le projet de loi ouvre, selon le secrétariat d'Etat, "une nouvelle ère" dans la mémoire collective. Après la disparition des derniers poilus de 1914/18, il doit permettre de rendre hommage aux soldats morts lors des opérations extérieures en cours. 24 soldats français ont ainsi été tués en 2011 en Afghanistan.

Si le texte est adopté par le Parlement, le calendrier des commémorations s'articulera dès lors autour de trois grandes dates : le 8 mai, date de la victoire contre le nazisme, la fête nationale le 14 juillet, et l'hommage à «tous les morts pour la France» le 11 novembre.

(AFP)
avatar
andredepoey64
1er R.C.P.

Messages : 213
Points : 22897
Réputation : 358
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

débat à l'assemblée :: Commentaires

avatar

Message le Mer 14 Déc 2011 - 16:39 par Lothy

Merci André pour ce rappel des faits...

On peut apprécier ou non le gouvernement actuel, mais s'il y a une mesure prise, que je trouve intelligente, c'est bien celle-là....

Des "Poilus" de 1914-18, il n'y en a plus depuis 3 ou 4 ans en France, leurs enfants, si je prends exemple chez moi, disparaissent, et pour ceux qui demeurent, ils sont pour la majorité, dans l'incapacité de se déplacer, et ne peuvent les honorer qu'en pensée, quand encore ils en sont capables... Ces derniers, anciens de la 2e guerre mondiale, toujours lorsqu'ils sont encore là, n'ont plus sauf exceptions rares, la force de rester des heures debout que ce soit le 8 mai ou le 18 juin....

Le temps n'arrangera rien, bien au contraire !.... Alors utilisons cette journée du 11 Novembre qui doit restée "Journée du Souvenir" pour les Soldats oubliés.... Indochine, AFN et désormais les OPEX....

Combien de français s'inquiètent du 7 Mai, du 8 Juin ou du 5 Décembre ? Même au sein des associations, on est loin de rassembler des foules...

Nous imiterons les américains ? Quand ils ont une bonne idée, pourquoi pas !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 14 Déc 2011 - 18:35 par Invité

Il est bien triste de s'apercevoir que peu de Français rendent hommage a nos morts .MB

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum