LES CAMPS PARACHUTISTES

COMMANDANT BERNARD CABIRO

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

COMMANDANT BERNARD CABIRO

Message  BIDASSOA le Lun 19 Déc 2011 - 20:18

COMMANDANT BERNARD CABIRO


Le 23 novembre 1944, la 2° division d'infanterie marocaine débarque à Naples. Dans les effectifs du 8° régiment de tirailleurs marocains, on trouve un jeune homme à la peau sombre et aux yeux brillants de ferveur patriotique : Bernard Cabiro.
Lors de la prise de Rome, il est caporal-chef, après avoir « baroudé» pendant les longs mois que durèrent cette glorieuse mais très dure campagne.
Lors d'une prise d'armes, le commandant en chef du corps expéditionnaire, le général Juin, que sa naissance dans une famille modeste d'Algérie a conduit à parler l'arabe, demande à ce jeune gradé de tirailleurs :
- Fin aouah el bled dialec enta (où habites-tu)?
- A Mont-de-Marsan, dans les Landes, mon général.

Le 7 septembre, le 8e RTM arrive enfin au large de la Côte d'Azur. Et c'est la remontée triomphale vers l'Alsace. Cabiro ne finira pas la campagne, car il sera sérieusement blessé devant Thann.

Lorsque prend fin la Seconde Guerre mondiale, le jeune Landais décide de rester dans l'armée et suit les cours de l'école d'officiers de Cherchell. Quand il sort aspirant avec un excellent classement, il peut se permettre de choisir son arme d'affectation. Ce sera la Légion étrangère. A la vie et à la mort. Après être passé par Sidi-bel-Abbès, il est affecté au régiment de marche de la Légion étrangère, en instance de départ pour l'Extrême-Orient.

Le voici dans la région côtière du Sud-Annam, avec le REl. Il occupe avec sa section la pagode de Tra Pang. La guerre d'Indochine commence, avec ses embuscades et ses coups de main.
Il est en poste au sud de Nam Dinh quand il apprend qu'il est nommé lieutenant à titre exceptionnel. Sa réputation de guerrier né ne fait que grandir, et il occupera à plusieurs reprises le poste de Gia Loc, un sale coin.

Un second séjour en Indochine dès le début de l'année 1949 verra le lieutenant Cabiro à la tête d'une section du 2° bataillon étranger de parachutistes, le 2°BEP. Le 1e BEP, l'unité sœur, est presque entièrement anéanti lors du désastre de la RC 4, près de Cao Bang. Un des rares survivants, le capitaine Jeanpierre, va être décoré de la rosette d'officier de la Légion d'honneur. Mais il n'a pas de décoration. "II emprunte" celle du lieutenant Cabiro.

Au début de 1951, «Cab» est nommé capitaine, toujours à titre exceptionnel. Après un bref séjour au 3e BEP à Sétif et une mission de maintien de l'ordre en Tunisie, il repart pour la troisième fois en Indochine. Il est alors affecté au 1° BEP.

A la tête d'une compagnie de cette unité d'élite, il va connaître les pires moments de la guerre au Tonkin. C'est ainsi que le commandement a décidé d'implanter une grande base à Dien Bien Phu. Le capitaine Cabiro ne verra pas la fin du camp retranché : il est grièvement blessé le 4 mars 1954 et est évacué par avion.

Après un temps passé dans un bataillon de chasseurs portés en Allemagne, à Tübingen, «Cab» part avec son unité en Algérie, mais ses blessures l'obligent à revenir en Allemagne.

Lors des événements de 1958, il est enfin affecté, sur sa demande à une unité de Bérets verts : le 2e REP.
De décembre 1958 à mai1961, nommé chef de bataillon, il va être l'âme de l'unité, devenant pour tous les jeunes officiers l'exemple vivant de ce que doit être un chef de paras-Légion.

Pour ne pas avaliser une politique algérienne qu'il réprouve, le commandant Cabiro décide de quitter l'armée. Il a trente-sept ans, dix-huit citations et cinq blessures. Plus tard, il sera fait commandeur de la Légion d'honneur.
Sa plus grande fierté entre toutes pour un légionnaire*, il portera la main du capitaine Danjou lors des cérémonies de Camerone le 30 avril 1979.

*source : "Souvenir Français"

_________________
croire et oser

BIDASSOA
FONDATEUR / ADMINISTRATEUR
FONDATEUR / ADMINISTRATEUR

Messages : 845
Points : 6085
Date d'inscription : 26/10/2011
Age : 59

http://www.campidron.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMANDANT BERNARD CABIRO

Message  Béghin Bernard le Lun 30 Mar 2015 - 0:36

Un texte a été fait sur Bernard Cabiro, mais m'y étant intéressé de plus près, je me permets d'y ajouter quelques indications, bien qu'en y répétant d'autres, qui finalement ne feront que confirmer.


Bernard Cabiro (dit "Cab") est né le 7 août 1922 à Mont de Marsan (Landes). Garçon adroit à la pelote basque, il rêve de la marine marchande. Mais comme tant d'autres, les événements guerriers, chamboulent ses plans.
Aussi le rêve est changé, il devient une nécessité et le jeune Bernard souhaite rejoindre les combattants français en AFN en juillet 1943, mais se fait prendre et enfermé au camp de Miranda (Espagne) où les conditions de vie sont des plus difficiles, voire inhumaines.

Libéré, il est à Casablanca, et s'engage comme EVDG au 8eRTM.
Campagnes Italie, débarquement de Provence, Alsace où il est blessé, puis guéri, rejoint l'école de Cherchell (Algérie).

En février 1946, c'est son premier séjour en Indochine avec le II/2 REI. Après plusieurs actions d'éclat, il est blessé en 1948, y gagne ses galons de lieutenant, et obtient 9 citations et Chevalier de la Légion d'Honneur.

En février 1949, deuxième séjour, cette fois avec le 2eBEP (formé à Sétif) et breveté para avec le n° 32691.
Là encore, plusieurs succès lui offrent la "marche" de capitaine, le 2 janvier 1951. Et retour en France, repos.
Et, c'est encore à Sétif qu'on le retrouve, le 31 août 1951, au 3e BEP dont il commande la compagnie d'instruction à Sfax en Tunisie, puis dans les Aurés en surveillance.

Juin 1953, le capitaine Cabiro embarque pour son troisième séjour en Indochine, avec le 1er BEP. D'abord à Seno, au Laos, puis dans le Sud Annam et, le 21 novembre 1953, c'est l'Opération Castor à Dien Bien Phu.


Le 5 mars 1954, la 4e compagnie du 1er BEP attaque la côte 781, 783, où il est grièvement blessé aux jambes.
Evacué sur Hanoï, Saïgon et rapatrié sur Paris (hôpital Percy) où il subit une douzaine d'opérations.

Béghin Bernard

Messages : 910
Points : 3337
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMANDANT BERNARD CABIRO

Message  Béghin Bernard le Lun 30 Mar 2015 - 1:11

Un peu plus tard, il est en poste près du général Koenig, alors Ministre de la Défense, comme aide de camp.
Puis il est affecté au 20e Bataillon de Chasseurs Portés en Allemagne, puis en Algérie, de nouveau en Allemagne, à l'Etat Major de la 5ème Division Blindée.

Chef de Bataillon le 1er octobre 1958, il est affecté à l'Etat Major du 2e REP à Philippeville.
Opérations dans les Aurés, les Nementchas, Tlemcen, et presqu'île de Collo.
Le 30 juin 1960, il est reçoit la Cravatte de Commandeur de la Légion d'Honneur.

21/22 avril 1961 : le Putsch d'Alger !... Cab "remplace" son chef de corps. De ce fait, il apporte son appui aux officiers et sous-officiers du 2e REP, et apporte son soutien aux putschistes. Le commandant Cabiro est contraint de quitter la Légion, et l'Armée.

Le 3 juillet 1961, devant un tribunal d'exception, et après une longue délibération, il est condamné à un an de prison avec sursis. 
En 1974, il est réintégré dans son grade, et admis comme officier de réserve, et le 29 septembre 1978, à Calvi, il est élevé à la dignité de Grand Officier de la Légion d'Honneur.


Rayé des cadres des officiers de réserve le 2 mars 1979, il a l'honneur de présenter aux troupes, la main du capitaine Danjou, devant le Monument aux Morts aux Quartier Viénot à Aubagne, pour Camerone.

Le Commandant Bernard CABIRO est décédé le 31 juillet 1993 à Bordeaux.

Il était titulaire de :

  • 3 citations avec Croix de guerre 1939-1945
  • 12 citations avec Croix de guerre des TOE dont 5 à l’ordre de l’armée
  • 3 citations avec Croix de la Valeur militaire dont 2 à l’ordre de l’armée

  • Grand officier de la Légion d'honneur
  • Médaille coloniale
  • Médaille commémorative de la Seconde Guerre mondiale
  • Médaille commémorative de la campagne d’Indochine
  • Médaille commémorative des opérations de sécurité et de maintien de l’ordre en AFN

Officier de l’Ordre national du Vietnam

Béghin Bernard

Messages : 910
Points : 3337
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMANDANT BERNARD CABIRO

Message  MF46 le Lun 30 Mar 2015 - 19:35

Là encore... Quelle personnalité, et quelle histoire !....

Merci de nous rappeler ces grands Soldats, nous avons trop souvent tendance à les oublier, quand nous en connaissons l'existence....

_________________


MF46
TEAM
TEAM

Messages : 321
Points : 2422
Date d'inscription : 19/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

le CAB

Message  Raymond DEGOIS le Ven 20 Jan 2017 - 14:31

sacré soldat que cet officier.
Soldat dans le sens noble du terme.

Raymond DEGOIS
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum