LES CAMPS PARACHUTISTES

Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par MATHIOT Michel le Jeu 22 Déc 2011 - 15:07

Bonjour,

Mes recherches portent sur la ville de PHILIPPEVILLE (Algérie), ses quartiers, ses banlieues, au moment de l'insurrection du 20 août 1955 (Guerre d'Algérie).
J'aimerais entrer en relation avec d'anciens Appelés stationnés à Philippeville ou dans les environs (notament du 1er RCP, 18è RIPC), qui accepteraient de me faire part de ce qu'ils ont vécu, vu, entendu, ressenti au moment des attaques de Philippeville, ainsi que des circonstances dans lesquelles les événements les ont plongés.
A toutes fins utiles, je précise que je suis né à PHILIPPEVILLE et que j'avais donc, à l'époque, 5 ans.

Avec tous mes remerciements.

Me contacter par MP... SVP
avatar
MATHIOT Michel

Messages : 18
Points : 21026
Réputation : 9
Date d'inscription : 21/12/2011
Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par bouli le Dim 25 Déc 2011 - 10:39

Bonjour Michel , cheers
d'abord , joyeux Noèl ...
appelé en 1960 au 9em RCP à Montauban
j'ai rejoins le régiment qui était basé à Jeanne d'arc au camp Pehaut en 1961
Nous étions la plupart du temps en opé dans les Aurès ,
mais de temps en temps nous revenions en repos à Pehaut
et allions en perm' à Philippeville ( restos ,ballades centre ville ,place Marqué, Bor....!)
j'ai pris une fois le train pour aller en perm chez un oncle à Bône , ( pas bien rassuré de voyager seul ) !
en mars 1962 nous sommes parti à Bougie " Aokas" ou j'ai été libéré en septembre à Alger
Amitiés
à te lire

Michel 60 1 C santa


_________________

avatar
bouli

Messages : 19
Points : 21564
Réputation : 24
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par MATHIOT Michel le Dim 25 Déc 2011 - 11:47

Bonjour et bon Noël également ainsi qu'à tes proches.

J'ai mis un petit souvenir hier dans la rubrique du camp PEHAU...
Sais-tu s'il y avait des maîtres-nageurs-sauveteurs au camp PEHAU ? Car en 57 je crois, j'ai appris à nager (la brasse) pendant l'été à la piscine de Jeanne-d'Arc, par un maître-nageur de l'armée si je me souviens bien.
Est-ce que le camp PEHAU était juste à côté de la piscine, où il y avait aussi des installations et des immeubles militaires, ou bien s'il était plus loin ?

Bien amicalement, à suivre

Michel
avatar
MATHIOT Michel

Messages : 18
Points : 21026
Réputation : 9
Date d'inscription : 21/12/2011
Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par bouli le Dim 25 Déc 2011 - 11:59

Rebonjour ....
je ne me souviens pas d'une piscine ...... Evil or Very Mad
mais j'ai des photos du camp , Laughing
à ce sujet je n'arrive pas à déposer des photos ici ,
j'ai demandé de l'aide aux modérateurs ......
j'ai aussi une photo de philippeville sous la neige " hiver 1955 " !
mon mail : micoh9@gmail.com

santa

_________________

avatar
bouli

Messages : 19
Points : 21564
Réputation : 24
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par MATHIOT Michel le Dim 25 Déc 2011 - 12:43

Je fais vite une réponse partielle car on attend la famille....

Moi non-plus je n'ai pas encore essayé de photo. Je vais regarder la question. Je dois avoir des photos de la piscine à l'époque. C'était une piscine olympique d'eau de mer. Pratiquement sur la plage. Une des réalisations phares de Philippeville avec l'hôtel de ville, la gare et les bâtiments publics de l'avenue de la République (Banque de l'Algérie, Syndicat d'initiative, commissariat central et grande poste), construits dans les années 30 par la municipalité Cuttoli dans un style néo-mauresque (mais la piscine est peut-être plus récente je pourrais le vérifier). La piscine on ne pouvait pas la rater car c'est le seul établissement construit sur la plage, à gaude de la route. Elle avait une grande tour carrée comme un minaret. ça devrait te revenir.

PHILIPPEVILLE sous la neige je men souviens aussi. Mon père avait fait un bonhomme de neige sur la terrasse.


Bonne journée

Michel
avatar
MATHIOT Michel

Messages : 18
Points : 21026
Réputation : 9
Date d'inscription : 21/12/2011
Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

1er RCP et 18ieme

Message par SALVAN le Mer 28 Déc 2011 - 10:52

Effectivement je me souviens trés bien de la neige pour Noel 55, j'étais au camps Pehau. Par contre au mois de Février 56 le régiment était à BATNA nous logions dans un hopital en construction, il y a eu jusqu'à 30cm de neige dans les rues. C'est l'époque à laquelle Guy MOLLET mit en place le nouveau gouverneur de l'Algerie Robert LACOSTE à la suite du débochage du général CATROUX.

_________________

avatar
SALVAN

Messages : 18
Points : 21470
Réputation : 33
Date d'inscription : 08/11/2011
Age : 83

Revenir en haut Aller en bas

Souvenirs de PHILIPPEVILLE (20 Aout 1955 notamment )

Message par ermo le Dim 1 Avr 2012 - 20:02

Bonjour

J'étais présent à PHILIPPEVILLE le jour du 20 Aout 1955, de sinistre mémoire, à la 1ère Compagnie du 1er RCP

Comme cette ville a été pendant longtemps la ville de garnison du 1/ler RCP, je crois très bien connaitre cette petite ville qui a marqué profondément l'histoire du Régiment.

Il m'est impossible de narrer ici tout ce que j'ai pu connaitre à PHILIPPEVILLE, entre 1946 et 1961 au sein du 1er RCP. ( sauf la période 1947 1949 - Indochine )
Mais je répondrais volontiers aux questions qui pourraient m'être posées.

Cordialement à tous

Ernest MORIN

avatar
ermo

Messages : 28
Points : 21716
Réputation : 168
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

PHILIPPEVILLE 20 août 55

Message par MATHIOT Michel le Dim 1 Avr 2012 - 21:30

Bonsoir,

Et merci à toi Ermo de ce cadeau que tu me fais : tu as passé plus de temps à Philippeville que moi qui y suis né... Tu es plus philippevillois que moi. Peut-être m'as-tu aperçu sur mon petit vélo et sous le regard de ma mère sur la place Marqué...?

Je ne sais par quel bout aborder la question, alors je pose une question ouverte : Est-ce que tu peux raconter les journées du 20 août ?

Bien cordialement

Michel M.
avatar
MATHIOT Michel

Messages : 18
Points : 21026
Réputation : 9
Date d'inscription : 21/12/2011
Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

Re: PHILIPPEVILLE

Message par ermo le Dim 1 Avr 2012 - 21:44



Bonsoir

Non, il n'est pas possible de raconter ici dans le détail ce que fut cette journée du 20 Août et celles qui ont suivi. Le sujet est bien trop vaste, mais je vais m'efforcer de rassembler mes souvenirs et de te dire par mail comment le 1er RCP et moi même l'avons vécue.

Pour ce qui est du petit vélo et de la Place Marquet ( et non Marqué si j'ai bonne mémoire ) pas trop de souvenirs précis. De la Place Marquet oui, mais pas du petit vélo lol
Ah ! la Place Marquet lieu incontournable des paras à la recherche d'une jeune fille non surveillée ( rarissime ) et des célibataires philippevilloises en âge de se marier ( avec un gradé de préférence )

J'arrête là pour l'instant, car ces détails ne peuvent pas intéresser tout le monde. Normal !

J'ai mille anecdotes historiques ou drolatiques en mémoire.

Cordialement à toi
avatar
ermo

Messages : 28
Points : 21716
Réputation : 168
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

PHILIPPEVILLE 1955

Message par SALVAN le Dim 1 Avr 2012 - 23:44

Je voudrais dire à ERMO que je me trouvais le 20 AOUT 1955 au camps PEHAU, j'appartenais à la CA du Lieutenant ALLARD. Nous étions rentré la veille de Kenchela pour nous reposer. Tu dois connaitre certainement l'ensemble des évenements qui ce sont produits par la suite. Au plaisir de te lire

_________________

avatar
SALVAN

Messages : 18
Points : 21470
Réputation : 33
Date d'inscription : 08/11/2011
Age : 83

Revenir en haut Aller en bas

Re. à SALVAN

Message par ermo le Lun 2 Avr 2012 - 11:12


Je connais très bien le Camp Péhau où j'ai séjourné épisodiquement de 1949 à 1962.
Comme j'ai bien connu le Lieutenant ALLARD que j'ai vu arriver au 1er RCP.
Après des débuts difficiles, comme tous ceux qui n'avaient pas fait l'Indochine avec nous, cet Officier a été reconnu comme un des nôtres et n'a pas cessé d'être apprécié tant par ses qualités humaines que par sa valeur militaire.
D'un point de vue anecdotique, je me souviens que c'était un amateur de football, comme beaucoup de Ch'timis, Supporter du Lille Olympique, et lecteur fidèle de l'EQUIPE.
Il était aussi grand philatéliste et occupait le temps des paras qu'il punissait en leur faisant décoller et sécher les timbres des lettres que ses hommes recevaient. Cela se passait à SOUK AHRAS .
C'est avec beaucoup de tristesse de que j'ai appris sa mort il y a quelques mois. C'était également un grand croyant .

Pour l'Hôpital de BATNA où était logé le 1er RCP, en 1955, c'était un hôpital inachevé, ouvert aux quatre vents et l' hiver il était préférable de dormir tout habillé au plus profond de son sac de couchage. J'ai rarement eu aussi froid en Afrique du Nord. Même si j'ai le souvenir d'une nuit sur un piton, en Tunisie, vers KEROUAN, toujours avec le 1er RCP en 1953, je crois, lorsque nous étions intervenus en maintien de l'ordre, avant l'indépendance.

Cordialement à toi

E.MORIN




avatar
ermo

Messages : 28
Points : 21716
Réputation : 168
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

Re. à MATHIOT

Message par ermo le Lun 2 Avr 2012 - 11:35



Bonjour

Tu as raison. Il s'agit bien de la Place Marqué (ancienne Place de la Marine) et non de la Place Marquet comme je le supposais. L'erreur vient de ce que nous l'appelions la " MARKET PLATZ " pour nous donner rendez-vous à cet endroit où pendant des heures nous allions et venons en marchant, en mangeant des merguez .

Bonne journée

Cordialement

E.MORIN
avatar
ermo

Messages : 28
Points : 21716
Réputation : 168
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

Philippeville place Marqué

Message par MATHIOT Michel le Lun 2 Avr 2012 - 11:59

Bonjour,

Tu m'as devancé Ermo : M. De Marqué fut un officier de la Marine Nationale, Capitaine de Frégate si mes souvenirs d'archives sont bons, qui a oeuvré au XIX° siècle dans la fondation du port de Philippeville (années 1860). Je crois qu'il a été élu à un certain moment, ou du moins il a participé à des joutes électorales, avec succès ou pas, je ne m'en souviens plus. A vérifier.
La "place Marqué" et l'hôtel de ville étaient les deux fleurons de Philippeville, qui se font vis-à-vis. Il y avait aussi la gare magnifique (surtout la décoration intérieure) et tous les immeubles publics de la rue de la République, qui font partie du patrimoine de style néo-mauresque, érigé dans les années 30 par l'architecte Monthaland sous l'égide du maire P. Cutolli.
Ce patrimoine existe toujours. Les cartes postales actuelles représentent les mêmes points de vue qu'avant. De plus la vieille ville de SKIKDA a très peu bougé. Ce qui change aujourd'hui c'est une sorte de couronne urbaine autour de la ville (surtout au sud), qui a remplacé les champs et les collines.

Quelqu'un d'avisé sait-il l'origine du nom du camp PEHAU ?

Cordialement

Michel M.
avatar
MATHIOT Michel

Messages : 18
Points : 21026
Réputation : 9
Date d'inscription : 21/12/2011
Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

E MORIN

Message par SALVAN le Lun 2 Avr 2012 - 14:24

TOut ce que tu racontes je l'ai vécu, SOUK HARAS, l'hopital de BATNA en construction en Février 56, par un grand froid, la venue de Robert LACOSTE au début de sa prise de fonction comme gouverneur général de l'Algérie en remplacement du général CATROUX, ALLARD grand amateur de foot et de sport, j'étais sergent à la CA nous avons du certainement nous croiser. A quelle compagnie appartenais-tu. Quand j'ai rejoint le 1er le 2 Novembre 54 je fus reçu par le commandant LAFFARGUE qui m'a dit le régiment est parti dans le sud c'est une affaire de 8 jours. Nous avons connu autre chose. Je n'ai pas fait une carrière militaire juste mon service qui a duré 30 mois. Je fus breveté à Philippeville en décembre 54. J'ai assisté à ses obséques en Juin dernier à ESTAVAR dans les P.O j'habite à 12 km de PERPIGNAN. D'aprés ce que je comprends tu as du faire une carrière militaire. A te lire prochainement.

Amicalement Marcel SALVAN

_________________

avatar
SALVAN

Messages : 18
Points : 21470
Réputation : 33
Date d'inscription : 08/11/2011
Age : 83

Revenir en haut Aller en bas

Philippeville et 1er RCP

Message par ermo le Lun 2 Avr 2012 - 16:12

Voici une photo de la musique du 1er RCP défilant à Philippeville, en 1952-1953 ?
Elle a été prise à l'angle de la Rue Gambetta et de la Rue Clemenceau (face à l'église )
avatar
ermo

Messages : 28
Points : 21716
Réputation : 168
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

Réserve ? oubli ? souffrance ?

Message par MATHIOT Michel le Dim 20 Mai 2012 - 10:47

Bonjour à Tous.
Bien sûr j'avais répondu séparément à Ermo pour le remercier de la photo de cet endroit que je connais très bien et de ce symbole qui reste gravé dans ma mémoire d'enfant.
Mais je constate avec une satisfaction non dissimulée que mon pauvre petit appel d'il y a cinq mois est celui qui a connu la plus grande fréquentation...
En revanche je n'ai guère fait de bonne moisson. Qui pourrait m'aider à comprendre ce paradoxe ?

Bien cordialement et bon dimanche à tous .

Michel Mathiot
avatar
MATHIOT Michel

Messages : 18
Points : 21026
Réputation : 9
Date d'inscription : 21/12/2011
Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par guépard le Dim 20 Mai 2012 - 10:54

je pense que la raison est que le thème " Algérie " en cette année du cinquantième anniversaire de l'abandon de l'Algérie Française est porteur !

les 50 ans des accords d'Evian aussi, ainsi que les événements de Philippeville.

les gens viennent voir le sujet, mais ne répondent pas forcément .

_________________

avatar
guépard

Messages : 277
Points : 22485
Réputation : 281
Date d'inscription : 26/10/2011
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Philippeville, 20 août 1955

Message par MATHIOT Michel le Dim 20 Mai 2012 - 11:27

Effectivement j'adhère à ce point de vue dont je te remercie.

J'invite tous ceux qui auraient quelquechose à dire sur le sujet, à le faire, car ils ne sont pas nombreux ceux qui comme moi travaillent sur ce sujet (insurrection du 20 août 1955 à Philipeville) et surtout sur la problématique du militaire sur le terrain, face à des événements graves, dans lesquels il faut à la fois exécuter les ordres, protéger ses concitoyens, sauver sa propre peau, compter avec sa propre vision des choses, etc.

Michel Mathiot
avatar
MATHIOT Michel

Messages : 18
Points : 21026
Réputation : 9
Date d'inscription : 21/12/2011
Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

APPELE AU 1er RCP

Message par SALVAN le Dim 20 Mai 2012 - 11:45

J'aurai beaucoup d'anecdotes à raconter sur l'Algérie ayant debarqué le 2 Novembre 54 à BONE pour rejoindre le 1er à Philipeville, aprés avoir fait mes classes à Saint MAIXENT, à la fin de mon service en Aout 56, je fus engagé dans l'industrie pétrolière et j'ai passé 6 années au SAHARA (HASSI MESSAOUD)et j'ai participé à la découverte de ce gisement. J'ai quitté l'Algérie en Aout 62 aprés l'Independance.

_________________

avatar
SALVAN

Messages : 18
Points : 21470
Réputation : 33
Date d'inscription : 08/11/2011
Age : 83

Revenir en haut Aller en bas

Camp Péhau

Message par MATHIOT Michel le Dim 20 Mai 2012 - 14:25

Merci Salvan et bonjour,

Justement, pourrais-tu raconter la vie au camp Péhau ?
Dans les écrits historiques sur le 20 août, on parle bien sûr du camp Péhau car les recrues et leurs cadres ont volé au secours d'El Alia. Mais à part (qui m'intéresse au premier chef, bien sûr), on ne sait rien sur ce camp ni sur sa vie quotidienne.
Pour moi qui était enfant à ce moment-là, le Camp Péhau c'était une expression que j'entendais souvent, c'était un endroit militaire situé peu après la piscine à droite. De la route on ne voyait rien, on ne se doutait pas de l'étendue du site.
Je suis en relation avec un ancien Appelé du 1er RCP dont la mission était de faire une navette par camion tous les jours avec la ville, pour véhiculer les sous-officiers instructeurs de la caserne Mangin, et pour faire la tournée des commerçants avec un adjudant pour le ravitaillement du camp.

A bientôt

Michel
avatar
MATHIOT Michel

Messages : 18
Points : 21026
Réputation : 9
Date d'inscription : 21/12/2011
Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par Lothy le Dim 20 Mai 2012 - 15:06

Bonjour à tous,

Si l'histoire du Camp Péhau devait être développée, il serait préférable qu'elle le soit :
ICI

Dans ce sous-forum où sont rassemblés tous les camps où le 1er RCP a été cantonné...

Le Camp Péhau, que l'on me corrige si je suis dans l'erreur, ne devait pas être bien différent de ceux qui lui ont succédé, par la taille peut-être, si l'on en juge par la photo communiquée par Ermo !

Mais ce n'était probablement pas un lieu où devaient se dérouler des faits inavouables...

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4803
Points : 29035
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re. Camp Péhau

Message par ermo le Lun 21 Mai 2012 - 8:51

Bonjour,

Je suis tout à fait d'accord avec Guépard sur le fait qu'en cette année anniversaire de l'abandon de l'Algérie on éprouve le besoin d'en parler, mais est-il nécessaire de raviver cette blessure par des détails qui ne changeront en rien le cours de l'histoire .

En ce qui concerne ce fameux Camp Péhau, je partage le point de vue de Lothy.
Rien dans son histoire ne mérite que l'on s'y attarde outre mesure. Si ce n'est qu'il a été le dernier cantonnement du 1er RCP en Algérie .
C'était un camp comme il en existait des dizaines en Algérie. La photo que j'ai fait déposer sur ce Forum est tout à fait banale. La seule particularité que l'on pourrait retenir c'est sa situation privilégiée. Longeant la mer, ce Camp permettait lors des moments rares de détente, de filer vers la plage et de se baigner .
La vie militaire s'y déroulait au même rythme que dans les autres camps d'instruction et aucun évènement historique n'y a été attaché .
Personnellement j'y ai séjourné par intermittence, entre 1949 et 1961 et je répondrai personnellement à toute demande complémentaire concernant ce Camp et Philippeville à cette époque.

Je laisse le soin à Lothy de conserver ici ce post ou de le transférer sur le sous-forum de son choix .

Cordialement à vous tous

avatar
ermo

Messages : 28
Points : 21716
Réputation : 168
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

Mémoire et histoire

Message par MATHIOT Michel le Lun 21 Mai 2012 - 14:30

Je comprends parfaitement ta remarque préliminaire, Ermo : "mais est-il nécessaire de raviver cette blessure par des détails qui ne changeront en rien le cours de l'histoire ?"
Blessure - détails - histoire...
Je comprends ta remarque qui est celle du contemporain de l'événement, de l'acteur même, et du mémorialiste que tout un chacun est selon sa sensibilité. Et donc ta remarque est vraie dans la quasi totalité des cas. Mais il existe une engeance particulière, qui est celle de l'historien (amateur que je suis), pour qui le détail est justement essentiel, et dont le rôle est d'apporter un plus à l'histoire. L'histoire n'existe pas spontanément. Elle est ce que font les historiens. Elle peut sombrer dans l'oubli si on ne fait rien. Si nous voulons que cette phase d'histoire de France soit restituée - sans déformation ni omission - il faut que le chercheur s'y atelle. Et lui ne ressent pas forcément la blessure, ou s'il peut la ressentir (comme moi qui suis natif d'Algérie), il essaie d'en faire abstraction. En résumé ne crois pas que tous vos souvenirs soient inutiles. Au contraire ils sont très utiles à la connaissance de la vérité.

Bien à toi

Michel
avatar
MATHIOT Michel

Messages : 18
Points : 21026
Réputation : 9
Date d'inscription : 21/12/2011
Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par MF46 le Lun 21 Mai 2012 - 15:26

Apporter un plus à l'histoire !

Je ne suis pas convaincu que ce soit toujours une bonne chose, même si j'approuve le fait qu'il soit nécessaire de conserver et perpétuer la mémoire de ces événements vieux de 50 ans et plus, pour le souvenir de ceux qui les ont vécus, principalement ceux qui en ont été les acteurs malgré eux, tel Ermo et quelques autres présents ou non sur ce forum...

Néanmoins lorsque l'on sait comment a été revu le Massacre de Sétif du 8 mai 1945, où chaque historien ajoute sa quantité de victimes, on sombre dans le ridicule morbide, voire le désir de dénigrer l'Armée, la France.

Les drames de Philippeville (pas le Camp Péhau en particulier, sauf erreur de ma part) et El Halia du 20 août 1955 ont été relatés par différents acteurs ou témoins de l'époque.

Un excellent ouvrage dont on peut toujours contester la crédibilité, bien sûr, a été publié en avril 2001 par le général Paul Aussaresses - capitaine en 1955 à Phillipeville : Services Spéciaux - chez Perrin. Il y retrace de manière simple, franche, le déroulement des faits.
Des témoins, telle la journaliste Brigitte Friang, et bien d'autres étaient encore parmi nous lors de la sortie de ce livre. Il semble que personne ne se soit élevé contre le récit du général...
avatar
MF46
Membre AMI
Membre AMI

Messages : 428
Points : 22218
Réputation : 323
Date d'inscription : 19/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

général Aussaresses

Message par bouli le Lun 21 Mai 2012 - 16:09

MF46 a écrit:Apporter un plus à l'histoire !

Je ne suis pas convaincu que ce soit toujours une bonne chose, même si j'approuve le fait qu'il soit nécessaire de conserver et perpétuer la mémoire de ces événements vieux de 50 ans et plus, pour le souvenir de ceux qui les ont vécus, principalement ceux qui en ont été les acteurs malgré eux, tel Ermo et quelques autres présents ou non sur ce forum...

Néanmoins lorsque l'on sait comment a été revu le Massacre de Sétif du 8 mai 1945, où chaque historien ajoute sa quantité de victimes, on sombre dans le ridicule morbide, voire le désir de dénigrer l'Armée, la France.

Les drames de Philippeville (pas le Camp Péhau en particulier, sauf erreur de ma part) et El Halia du 20 août 1955 ont été relatés par différents acteurs ou témoins de l'époque.

Un excellent ouvrage dont on peut toujours contester la crédibilité, bien sûr, a été publié en avril 2001 par le général Paul Aussaresses - capitaine en 1955 à Phillipeville : Services Spéciaux - chez Perrin. Il y retrace de manière simple, franche, le déroulement des faits.
Des témoins, telle la journaliste Brigitte Friang, et bien d'autres étaient encore parmi nous lors de la sortie de ce livre. Il semble que personne ne se soit élevé contre le récit du général...
[b]

Désolé , mais le livre et les faits du général Aussarres ont bien été contestés par la presse et pas des interviews télévisées , mais le but de ce forum , je pense , n'est pas la politique de cette époque .

Michel

_________________

avatar
bouli

Messages : 19
Points : 21564
Réputation : 24
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par rangers le Lun 21 Mai 2012 - 16:21





_________________
jamais je ne renierai les miens
avatar
rangers
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 424
Points : 23190
Réputation : 734
Date d'inscription : 28/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par LOUSTIC le Lun 21 Mai 2012 - 16:29

des années se sont écoulées, des décennies depuis la guerre d'Algérie.
les souvenirs doucement s'estompent ou partent avec les acteurs de ce conflit.

maintes et maintes fois revisitée par des historiens, l'histoire de ce conflit est détournée car aucun ne veut entendre la vérité de ceux qui l'ont vécu.

Alors on brode, on enjolive, on prend des libertés avec la réalité . Chacun veut écrire sa vérité, souvent puisée dans des ouvrages plus que contestables.

_________________

avatar
LOUSTIC

Messages : 288
Points : 21679
Réputation : 500
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 58

Revenir en haut Aller en bas

1er RCP - Classe 59 1B

Message par Anais le Ven 25 Mar 2016 - 19:06

Bonjour à tous,

Je me permets de vous écrire car mon grand-père faisait partie du 1ère RCP - Classe 59 1B - Le caporal POULAIN GUY au camp de péhau (1961-1962).
Ma grand -mère me montre beaucoup de photos que mon grand-père avait prit avec son ami VAUCHER Gilbert.

avatar
Anais
Invité


Revenir en haut Aller en bas

erreur de date

Message par vert1 le Sam 24 Déc 2016 - 11:59

Anais a écrit:Bonjour à tous,

Je me permets de vous écrire car mon grand-père faisait partie du 1ère RCP - Classe 59 1B - Le caporal POULAIN GUY au camp de péhau (1961-1962).
Ma grand -mère me montre beaucoup de photos que mon grand-père avait prit avec son ami VAUCHER Gilbert.


Mille excuses mais j'ose affirmer que le 1er RCP n'était plus stationné au camp PEHAU en 62 vu qu'il avait quitté l'Algérie en juillet 61 embarquement BONNE ( pour partie sur un LCT le Trieux ) '' pour être stationné EN FRANCE à Moulin les Metz...
Comment va t on raconter l'histoire dans 20 où 30 ans lorsque plus personne ayant vécue cette époque ne sera encore là pour dire stop !
bien à vous
avatar
vert1

Messages : 7
Points : 2707
Réputation : 8
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par Lothy le Sam 24 Déc 2016 - 12:19

Tout à fait d'accord ! L'exactitude est nécessaire....

Excusons Anaïs, qui n'a que les récits d'une grand-mère.... Classe 59, si son grand-père était au 1er RCP en début 61.... Il aura peut-être connu le Camps Péhau.... Cela ne s'invente pas Wink

Durant cette période particulièrement mouvementée, il est bon d'apporter des réponses précises !

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4803
Points : 29035
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par andredepoey64 le Sam 24 Déc 2016 - 12:34

il suffit de retrouver son livret militaire ,tout son parcours figure dessus

_________________

avatar
andredepoey64
1er R.C.P.

Messages : 211
Points : 22025
Réputation : 358
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par vert1 le Mar 27 Déc 2016 - 18:45

andredepoey64 a écrit:il suffit de retrouver son livret militaire, tout son parcours figure dessus

Bonjour l'ancien

Je crois comprendre que tu as passé un ''bail'' au premier RCP, sans doute as tu quitté l'Algérie en même temps que le régiment qui se trouve être fin Juin, voir tout  début juillet 61...
Perso, j'ai pour repère  le dernier saut que j'ai fait en Algérie qui a pour date le 16/6/61 N° du Nord '' nd 30'', et, la ''ratonnade'' à Metz en juillet suite à l’assassinat de notre ami parachutiste ''Sorro'' qui est gravé dans ma mémoire..

En ce qui concerne le saut, cette info est sur mon carnet individuel des services aériens  ( l'officier chargé des services aériens qui à signé la page est très très bien connu du 1er car président de l'amicale pendant longtemps  général '' M. PARTY '' qui en 60 était commandant en second de la 1er compagnie '' Vert'' chef de section Vert 1 .. blessé grièvement en accrochage le 8/9/60..
De toi à moi je ne sais plus où j'ai fourré mon livret militaire, je suppose que la date de départ d'Algérie y est portée de façon exacte...le plus important pour moi se trouve être  mon carnet de saut
Cordialement à toi l'ancien  
vert1
avatar
vert1

Messages : 7
Points : 2707
Réputation : 8
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par andredepoey64 le Mar 27 Déc 2016 - 19:25

Nous avons quitté le camp Pehau le 6 juillet 1961 pour Moulins les Metz. Après son passage au service aérien le Lieutenant Party a pris le commandement de l'Escadron de reconnaissance et ensuite la C° d'appui.

_________________

avatar
andredepoey64
1er R.C.P.

Messages : 211
Points : 22025
Réputation : 358
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par vert1 le Mer 28 Déc 2016 - 12:05

Étais-tu du voyage le 6 juillet ?

Petite rétro :
J'ai un souvenir vivace de cette journée.. Nous avons pris les camions '' Simca'' à Pehau direction Bône, nous avions notre armement , mais seulement un chargeur graillé, à l'époque j'avais un PA  MAC50 avec un seul chargeur,  ça fait pas lourd ! Les munitions de suite retirées à Bône
Imagines une katiba qui nous monte une embuscade durant le trajet..
J'ai qques photo de ce jour là dans la partie du port où nous attendions l'embarquement, l'endroit était grillagé et les arabes qui étaient informés de notre départ, nous épiaient  se '' foutant  de notre gueule en douce.. J'ai une photo où des marchands de tapis exposaient sur un mur.. Une prise depuis le bateau , dernières visions des cotes Algériennes  qui s'éloignent. Et, bien sur de nombreuses prises sur le pont du LCT avec les pôtes..
Cela me semble si près, alors que cette affaire date de 55 ans, fugace  la vie d'un homme !Arrow
bien à vous les anciens
avatar
vert1

Messages : 7
Points : 2707
Réputation : 8
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par andredepoey64 le Mer 28 Déc 2016 - 12:57

Moi aussi , je garde dans ma mémoire notre départ en catastrophe de l'Algérie.
Une question, as tu connu le sergent Lenzotti Blaise, depuis le retour à Moulins les Metz, nous sommes beau -frère .je suis toujours en contact avec le général Party et Yves Cuomo qui ont été blessés le même jour
Moi j'étais à l'escadron avec Granger et vous après Mosconi, il y a eu Martret.

_________________

avatar
andredepoey64
1er R.C.P.

Messages : 211
Points : 22025
Réputation : 358
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par andredepoey64 le Mer 28 Déc 2016 - 13:01

OUI, j'étais du voyage sur un LCT, je me rappelle que beaucoup d'entre nous étaient malades (mal de mer)

_________________

avatar
andredepoey64
1er R.C.P.

Messages : 211
Points : 22025
Réputation : 358
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par vert1 le Mer 28 Déc 2016 - 18:24

andredepoey64 a écrit:Moi aussi , je garde dans ma mémoire notre départ en catastrophe de l'Algérie.
Une question, as tu connu le sergent Lenzotti Blaise, depuis le retour à Moulins les Metz, nous sommes beau -frère .je suis toujours en contact avec le général Party et Yves Cuomo qui ont été blessés le même jour
Moi j'étais à l'escadron avec Granger et vous après Mosconi, il y a eu Martret.

Blaise était mon sergent ( lui et sa carabine US ) pour plaisanter , je ne saurais pas dire avec quoi il fut croisé, car en opé nous ne pouvions plus avancer alors que lui parcourrait par des allers retours incessants  les voltiges pour réclamer les distances.. Il a des petites jambes , mais il sait les faire tricoter, peut être de courir le maquis Corse  ! il était l'adjoint du chef de section, (le dernier était un sous bite appelé, un parisien qui avait la malchance de bégayer, et dont je n'ai pas gardé le nom)  
je garde de Lenzotti  le souvenir d' un s/off courageux, à tout point de vu exemplaire très exigeant tant pour lui que pour les autres.. Estimé des subalternes comme des officiers, je suis fier d'avoir crapahuter sous ses ordres direct, en voltige lors de mon arrivé chez vert, j'ai passé qques temps au commandement avec le MAS 56 à lunette, pour finir avec un ANPRC10 sur le dos 48 h de batteries + qques affaires du lieut ..      
 
Si tu es le beau frère de Blaise nous devons s'être entre aperçu à une St Michel à Pamier
Quant au général Party , je le voyais tous les ans dans les Vosges au menil,  commémoration des combats du 1er contre les SS.. Depuis une petite dizaine d'année je ne l'ai plus vu..
Pour ce qui est de Blaise, nous avons qque peu correspondu les années passées, dans son dernier courrier il me faisait part de l'obtention de la rouge

bien à toi, mes bons souvenirs à Blaise
avatar
vert1

Messages : 7
Points : 2707
Réputation : 8
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par andredepoey64 le Mer 28 Déc 2016 - 19:31

Blaise a des soucis de santé,il ne peut plus parler suite a une très grosse opération de la gorge,quand au général Party, il a aussi des problèmes de santé en raison de la vieillesse .
Si tu me donnes ton nom,je peux le communiquer a Blaise,il devrait être heureux d'avoir des nouvelles d'un ancien de sa section.

_________________

avatar
andredepoey64
1er R.C.P.

Messages : 211
Points : 22025
Réputation : 358
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par vert1 le Mer 28 Déc 2016 - 20:26

andredepoey64 a écrit:Blaise a des soucis de santé,il ne peut plus parler suite a une très grosse opération de la gorge,quand au général Party, il a aussi des problèmes de santé en raison de la vieillesse .
Si tu me donnes ton nom,je peux le communiquer a Blaise,il devrait être heureux d'avoir des nouvelles d'un ancien de sa section.

Je savais qque peu les ennuis du général , la dernière fois que je l'ai vu au ménil il y a de cela des années son épouse était là , mais je crois me souvenir qu'elle avait des soucis de santé

Quant à Blaise je ne savais pas, j'en suis extrêmement peiné... étant donné que  nous sommes proche de la fin de 2016 je forme des voeux pour que 2017 lui apporte une meilleure santé.. ainsi qu'a Marcel PARTY
Il est bien dommage que je ne puis te passer qques fichiers photo où tu pourrais voir Blaise et ses paras de VERT 1
Je vais m'y atteler pour te passer ces clichés.. IL y a une petite dizaine d'années ( je ne me souviens plus de l'année, le temps passe si vite  )  j'ai rencontré à la sortie de la cathédrale de PAMIER  le 29 septembre un para accompagné de son épouse qui m'a dit être le beau frère de Blaise... est ce  toi ? A t'il un autre beau frère Para que toi ?
Je quitte le clavier pour trouver une solution pour te faire passer des photos  
bien à toi
Michel
avatar
vert1

Messages : 7
Points : 2707
Réputation : 8
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par andredepoey64 le Jeu 29 Déc 2016 - 7:13

'A Pamiers,j'ai rencontré une personne qui connaissait Blaise, si mes souvenirs sont bon ,il était de l'Est de la France .

_________________

avatar
andredepoey64
1er R.C.P.

Messages : 211
Points : 22025
Réputation : 358
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par vert1 le Jeu 29 Déc 2016 - 14:16

andredepoey64 a écrit:'A Pamiers,j'ai rencontré une personne qui connaissait Blaise, si mes souvenirs sont bon ,il était de l'Est de la France .

C'est bien cela, ta mémoire est excellente...
avatar
vert1

Messages : 7
Points : 2707
Réputation : 8
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par andredepoey64 le Jeu 29 Déc 2016 - 14:59

je ne connais toujours pas ton nom ,donc je ne peux pas transmettre ton bonjour a Blaise

_________________

avatar
andredepoey64
1er R.C.P.

Messages : 211
Points : 22025
Réputation : 358
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appelés du 1er RCP ou 18è RIPC à PHILIPPEVILLE (Algérie) en août 1955

Message par vert1 le Jeu 29 Déc 2016 - 16:19

andredepoey64 a écrit:je ne connais toujours pas ton nom ,donc je ne peux pas transmettre ton bonjour a Blaise

j'ai passé par la messagerie du site , regardes voir sur les messages tu trouveras
bien à toi
michel
avatar
vert1

Messages : 7
Points : 2707
Réputation : 8
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 76

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum