LES CAMPS PARACHUTISTES

Bae-systems-va-livrer-trois-patrouilleurs-hauturiers-a-la-marine-bresilienne

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bae-systems-va-livrer-trois-patrouilleurs-hauturiers-a-la-marine-bresilienne

Message par Invité le Mar 3 Jan 2012 - 11:27





http://www.opex360.com/2012/01/03/

3 janvier 2012 – 9:52
Avec un porte-avions (le Sao-Paulo, qui est l’ancien Foch), 9 frégates et 5 sous-marins à propulsion classique, le Brésil dispose de la plus importante marine du continent sud-américain. Seulement, cette force navale a besoin d’être modernisée afin de pouvoir continuer à remplir les missions qui sont les siennes, à savoir la protection des 8.000 km de côtes brésiliennes ainsi que celle des immenses réserves pétrolières offshore et le renforcement de l’influence internationale de Brasilia.
Pour cela, deux programmes ont été lancés en 2008. Le premier, appelé ProSub et qui concerne les sous-marins, a donné la part belle au constructeur naval français DCNS, qui va fournir 4 submersibles de la classe Scorpène et participer à la construction d’un autre modèle à propulsion nucléaire, le tout pour 6,8 milliards de dollars.
Mais cela n’est qu’un avant-goût car les ambitions de la marine brésilienne sont beaucoup plus larges étant donné que, d’ici à 2047, elle espère mettre en oeuvre 6 sous-marins nucléaires et 20 autres exemplaires à propulsion classique.
L’autre programme, appelé ProSuper, vise quant à lui à renouveler la flotte de surface brésilienne. Il s’agit d’acquérir au moins 5 frégates de 6.000 tonnes, un bâtiment de ravitaillement et des patrouilleurs hauturiers. Et là, c’est le groupe britannique de défense BAE Systems qui vient de tirer son épingle du jeu.
En effet, la marine brésilienne va prendre possession de trois patrouilleurs hauturiers (Offshore Patrol Vessels, OPV) conçus par l’industriel britannique qui, selon les termes du contrat, a cédé une licence pour la construction locale de 5 autres exemplaires.
Les navires vendus au Brésil étaient en fait destinés au gardes-côtes de Trinidad & Tobago. Seulement, l’Etat insulaire des Caraïbes les a finalement refusés en justifiant un dépassement des délais de livraison. L’affaire est actuellement en cours d’arbitrage.
Les trois OPV ont été vendus pour 186 millions de dollars, montant auquel il faut ajouter 20 autres millions pour la formation des équipages et le soutien. Ces bâtiments de 90 mètres de long sont mis en oeuvre par un équipage de 60 marins. Armés de 2 canons de 30 et 25 mm, ils ont un rayon d’action de 5.500 nautiques et peuvent atteindre la vitesse maximale de 25 noeuds. Ils peuvent également acceuillir un hélicoptère.
A noter que l’an passé, Brasilia a rejeté une offre britannique concernant des frégates de Type 22 ayant déjà servi au sein de la Royal Navy.





















avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum