Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Like/Tweet/+1
La Mémoire Parachutiste Militaire est importante, Merci de participer en postant des sujets ou en répondant à ceux existants. Nos Régiments actuels et les Militaires d'Aujourd'hui ne le sont pas moins, "les camps parachutistes" donne la parole aux deux.
Derniers sujets
» éphéméride 13 Novembre
Aujourd'hui à 22:25 par la Géline

» un 11 novembre
Aujourd'hui à 21:54 par Invité

» recherche insigne du 1°RPIMa
Aujourd'hui à 17:04 par Invité

» Témoignage de Christian BERNACHOT: Comment j'ai créé "La Prière de l'E.M.I.A."
Aujourd'hui à 12:09 par LANG

» Chronique de la Guerre d'Algérie
Aujourd'hui à 11:13 par Vent du sud

» C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)
Aujourd'hui à 11:09 par BriseLance13

» éphéméride 11 Novembre
Sam 10 Nov 2018 - 22:22 par la Géline

» 21 Novembre 1957 - Timimoun
Sam 10 Nov 2018 - 17:05 par Arcimboldo_56

» Les animaux dans la Grande Guerre
Sam 10 Nov 2018 - 16:44 par Invité

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 


un 04 février, conférence de YALTA

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

04022012

Message 

un 04 février, conférence de YALTA




4 février 1945 :

Conférence de Yalta
Le 4 février 1945 s'ouvre la conférence de Yalta. Pendant une semaine, au bord de la mer Noire, Churchill, Staline et Roosevelt se concertent sur le sort futur de l'Allemagne et du Japon dont la défaite ne fait plus de doute...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
jamais je ne renierai les miens
avatar
rangers
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 485
Points : 28708
Date d'inscription : 28/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

un 04 février, conférence de YALTA :: Commentaires

avatar

Message le Sam 4 Fév 2012 - 10:26 par baltique



dopter une stratégie commune afin de hâter la fin de la guerre ;
régler le sort de l’Europe après la défaite du IIIe Reich et ;
garantir la stabilité du nouvel ordre du monde après la victoire.

Quand commence la conférence, l'Armée rouge de Staline a déjà atteint l'Allemagne orientale. Les Anglo-Saxons, quant à eux, n'ont pas encore franchi le Rhin.

D'où l'assurance dont fait preuve Staline face à ses alliés occidentaux. Assurance d'autant plus grande que Roosevelt est malade (il meurt trois mois plus tard) et Churchill physiquement usé.

Les trois chefs alliés projettent de démilitariser l'Allemagne et de la découper en trois zones d'occupation (Churchill obtient après coup qu'une zone soit accordée à la France).

Ils se proposent aussi de réunir une conférence internationale en vue de remplacer la défunte Société des Nations (SDN). Ce sera l'ONU.

Churchill plaide pour qu'en plus des Trois Grands (États-Unis, Royaume-Uni, URSS), la France et la Chine disposent aussi d'un siège permanent à la tête de la future institution.

Bien entendu, il n'est pas question de contester à l'URSS les territoires qu'elle a déjà annexés ou s'apprête à le faire. C'est ainsi qu'elle conserve les États baltes, la Moldavie, la Carélie, la Pologne orientale et même la Prusse orientale.

En ce qui concerne les pays européens libérés de la tutelle nazie, les «Trois Grands» s'engagent à les laisser libres de choisir leur destin.

Contrairement à une légende postérieure, il n'a pas été question d'un «partage» de l'Europe au cours de la conférence de Yalta.

Mais Roosevelt se laisse abuser par la bonhomie de Staline. Il ne lui faut que quelques semaines pour constater en Pologne et ailleurs le peu de crédit de ses promesses.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 4 Fév 2013 - 22:35 par riko

il y avait l'Europe à se partager

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 5 Fév 2013 - 12:59 par Invité

Hello everybody,

Staline était en situation de force (politique et militaire avec ses troupes à moins de 100 km de berlin) avec un Roosevelt fort malade qui a cru toutes les promesses du Soviétique : ne rien annexer et travailler à bâtir un monde de démocratie et de paix. On connaît la suite...
Qt. à Churchill qui souhaitait rétablir un équilibre européen pour éviter une hégémonie soviétique étant do,nné qu'il avait déjà fait de nombreuses concessions lors de la conférence interalliée de Moscou le 9 octobre 1944, il était plus en position de revenir sur ce qu'il avait accepté.
Effectivement, le "partage de l'Europe" avait déjà eu lieu le 09 octobre 1944 à Moscou.
Cdlt

Mac

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum