Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Like/Tweet/+1
La Mémoire Parachutiste Militaire est importante, Merci de participer en postant des sujets ou en répondant à ceux existants. Nos Régiments actuels et les Militaires d'Aujourd'hui ne le sont pas moins, "les camps parachutistes" donne la parole aux deux.
Derniers sujets
» C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)
Aujourd'hui à 21:22 par otosan

» Un armistice trop précoce ?
Aujourd'hui à 18:16 par bretivert

» Les BOUGIES saison 10
Aujourd'hui à 18:12 par anchorage

» éphéméride 13 Novembre
Hier à 22:25 par la Géline

» un 11 novembre
Hier à 21:54 par Invité

» recherche insigne du 1°RPIMa
Hier à 17:04 par Invité

» Témoignage de Christian BERNACHOT: Comment j'ai créé "La Prière de l'E.M.I.A."
Hier à 12:09 par LANG

» Chronique de la Guerre d'Algérie
Hier à 11:13 par Vent du sud

» éphéméride 11 Novembre
Sam 10 Nov 2018 - 22:22 par la Géline

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 


6 avril 1954 à DIEN BIEN PHU

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

06042012

Message 

6 avril 1954 à DIEN BIEN PHU




06 avril 1954

-Bizard et sa compagnie relèvent Minaud sur Huguette 6. La défense d'Eliane 2 est confiée au 1/13ème D.B.L.E , commandant COUTANT .

-On peut s’étonner du peu d’effet de l’aviation française dans cette bataille. Divers éléments firent que l'aviation ne joua jamais dans la bataille le rôle déterminant que l'on espérait :
Distance limite en Km et en heures entre Hanoï et Diên Biên Phu (350 Kms x 2 = 700 Kms),
Evolution inattendue de la bataille terrestre, météo souvent défavorable, relief élevé et chaotique de la zone de Diên Biên Phu, difficile à survoler, densité de la végétation qui offrait au vietminh des abris naturels impénétrables aux vues, intensité de la DCA ennemie enfouie sous d'épaisses protections ou dans des cavités naturelles inaccessibles des falaises calcaires abruptes du flanc de la montagne.
Dans ces conditions l’appui attendu ne sera jamais à la hauteur des espérances.

-Hanoï envisage de faire sauter un autre bataillon parachutiste sur DIEN BIEN PHU pour renforcer la garnison et ainsi pouvoir mener des opérations de contre-attaque pour récupérer certains points d’appui perdus ! En haut lieu on parle du 2° B.E.P.

-La garnison de DIEN BIEN PHU s’est enterrée pour tenter d’échapper au pilonnage incessant de l’artillerie Viêt-Minh .
Les journées se passent, pour tous, terrés dans les trous, réduisant leurs activités au minimum, chaque extravagance, comme sortir la tête de l’abri du parapet, étant sanctionnée par un coup de canon sans recul, tiré de l’observatoire avancé de DOMINIQUE 2 .

-Les liaisons indispensables jusqu’au PC se font se font par bonds de boyau en boyau .

-La vie reprend à la nuit où pour certains il s’agit de repérer et récupérer les parachutages essaimés au hasard sur le périmètre et qu’il faut recenser et acheminer à destination selon s’il s’agit de munitions ou de ravitaillement.
Pour d’autres il s’agit de faire des interventions au profit des positions harcelées.

avatar
EAGLE

Messages : 242
Points : 26996
Date d'inscription : 20/02/2012
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum