Le brevet d'initiation

Aller en bas

03112011

Message 

Le brevet d'initiation




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
le brevet d'initiation

Créé en 1980 et ouvert au personnel militaire (Sous-officiers et Officiers) des formations non parachutistes, le BIPM était obtenu à l'issue de quatre sauts.
environ 10 000 brevets ont été ainsi délivrés, jusqu'en octobre 1994, date à laquelle il a été supprimé.
il est autorisé de port sur les tenues de cérémonie.

_________________
Il ne faut pas pleurer pour ce qui n'est plus, mais être heureux pour ce qui a été.
avatar
AMARANTE

Messages : 869
Points : 29257
Date d'inscription : 26/10/2011
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Le brevet d'initiation :: Commentaires

avatar

Message le Lun 12 Mar 2018 - 13:01 par CAPORAL

Bonjour,

Peut on dater un brevet par rapport a son numéro?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 12 Mar 2018 - 14:13 par major 64

Bonjour
pour le brevet d’initiation je n'en ai aucune idée. Contrairement au brevet parachutiste il n'a pas eu une existence très longue. Surement que l'ETAP détient un listing, mais sans certitude aucune.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 12 Mar 2018 - 14:37 par major 64

Section V − Formation au brevet d’initiation au parachutisme militaire (BIPM)

2061. Cette section a pour objet de préciser les conditions d’obtention du brevet d’initiation au
parachutisme militaire (A TAP 2 100 INITIATION MILI PARA).

Nature du diplôme
2062. Le BIPM est un moyen de formation morale à certain personnel militaire du ministère de la
Défense ou de la gendarmerie.

Cycle de formation
2063. Le cycle complet de formation est composé d’une action de formation dispensée dans un centre
de formation aéroportée. La durée de cette AF est de deux semaines.

Programme du stage
2064. Le programme complet de formation comporte l’exécution de quatre descentes en parachute à
ouverture automatique. Le BIPM constitue l’unité de formation n°1 (UF1) du brevet militaire de
parachutiste.

2065. Après une instruction au sol et aux agrès spéciaux, quatre sauts de jour sont exécutés, sans
charge. Le deuxième saut est effectué avec ouverture du parachute de secours.

Interruption de la formation
2066. Si aucune période en vol ne peut être suivie à l’issue de l’instruction au sol dans un délai
inférieur ou égal à 21 jours l’instruction au sol doit être reprise dans sa totalité.

2067. Si une interruption intervient pendant la période en vol, quelles qu’en soient les raisons
(médicales, familiales, autres), et si une autre période en vol ne peut être suivie dans un délai
inférieur ou égal à 21 jours, l’instruction au sol doit être reprise dans sa totalité.

Attribution du brevet - insigne
2068. Le BIPM est attribué définitivement par chaque armée sur proposition du commandant du
centre de formation, au personnel militaire des armées et des forces armées ayant satisfait à
l’ensemble des épreuves.

2069. Exceptionnellement, en cas notamment de mauvais temps ou d'indisponibilité des aéronefs, le
brevet peut être accordé à trois sauts.

2070. Le personnel breveté se voit remettre un diplôme et un insigne métallique dont les
caractéristiques sont les suivantes :
a. Dimensions : largeur 7 cm - hauteur 4,7 cm ;
b. Définition héraldique :

2071. « Au parachute déployé d'argent, soutenue de deux rameaux de laurier à senestre et de chêne
d'or à dextre ».

2072. Le numéro d'homologation est gravé au revers de l'insigne.
2073. Cet insigne est remis à titre gracieux.
2074. Il est conservé par son titulaire et ne peut être cédé.

2075. En cas de perte, seul un duplicata du diplôme pourra être demandé à l’ETAP. Le remplacement
de l'insigne est à la charge du titulaire.

Dispositions administratives
2076. Les brevets délivrés sont répertoriés par l’ETAP sur une liste d'homologation établie en un seul
exemplaire permettant les vérifications et la délivrance de duplicata.

2077. L’ETAP adresse aux formations d'appartenance du personnel breveté :
a. La fiche d'aptitude où figurent les résultats du stage et le numéro du brevet ;
b. Les extraits des OMA correspondants.
2078. Au vu de cette fiche, la mention suivante est portée sur le livret matricule :
a. « Titulaire du brevet d’initiation au parachutisme militaire n° .... délivré par
……..le.... » ;
b. Le centre de formation établit une attestation de saut pour le personnel ayant effectué
moins de quatre sauts.
Refus de saut au cours d’un stage
Refus de saut au sol

2079. En cas de refus de saut, l’intéressé est invité à confirmer par écrit son refus définitif de sauter.
2080. Il en résulte pour lui l’impossibilité de se représenter à un brevet de formation initiale.

Refus de saut en vol
2081. À la suite d’un premier refus de saut, l’équipe de largage présente une seconde fois l’intéressé
à la porte de l’aéronef pendant le même vol. Elle lui donne l’ordre de sauter.

2082. Si celui-ci refuse à nouveau, il est déclaré « refus de saut avion » par le chef largueur.
2083. Mention en est faite sur l’OMA.
2084. Il en résulte pour lui l’impossibilité d’effectuer un nouveau saut et de se représenter à un brevet
de formation initiale.

Échec technique
2085. Au cours de l’instruction au sol, le stagiaire peut-être déclaré inapte au saut pour une raison
technique (refus de saut agrès de synthèse, refus de saut tour de saut, incapacité à restituer les
opérations de sécurité sous voile, etc.).

2086. Il en résulte pour lui l’impossibilité de se représenter à un brevet de formation initiale.

Après consultation auprès de l'ETAP il est confirmé que ce brevet n'est plus remis, contrairement à celui de la PMP (préparation militaire parachutiste)

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 12 Mar 2018 - 17:00 par major 64

Toutefois, il semblerait au vu de cette note datant de 2016 que le BIPM est toujours remis chez nos amis de l'Armée de l'Air.

1.1. Le brevet d'initiation au parachutisme militaire de l'armée de l'air.

1.1.1. Nature du brevet.
Le brevet d'initiation au parachutisme militaire de l'armée de l'air sanctionne la formation initiale dispensée
majoritairement aux élèves de l'école des officiers de l'armée de l'air ou la formation de personnels candidats à
ce brevet. Cette formation correspond à un cycle complet dispensé dans un centre de formation parachutiste.

1.1.2. Conditions d'attribution.
Ces conditions, qui valent pour l'ensemble du personnel militaire sont les suivantes :
- être volontaire et désigné pour effectuer la formation ;
- être apte médicalement ;
- réussir les épreuves physiques spécifiques en satisfaisant aux tests physiques adaptés à chaque
catégorie de personnel et définis en annexe I. ;
- satisfaire aux épreuves techniques exécutées sous le contrôle du centre air de saut en vol (CASV) de
la BAFSI.
Ces épreuves se composent d'une instruction au sol et aux agrès spéciaux, suivie de
l'exécution de 4 sauts de jour, sans équipements, dont 1 avec ouverture du parachute de secours
(uniquement avec l'ensemble de parachutage individuel [EPI]) effectué au 2e saut de brevet.

1.1.3. Délivrance du brevet.
Le brevet est attribué par le commandant de la BAFSI.
Le breveté reçoit un diplôme (modèle en annexe IV.) et un insigne métallique qui lui est remis gracieusement.
Il porte, gravé au verso, le numéro d'homologation.
Cet insigne est porté par son titulaire et ne peut être cédé.
En cas de perte, sur demande adressée à la BAFSI, seul un duplicata du diplôme sera délivré.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 12 Mar 2018 - 21:50 par CAPORAL

Bonsoir,

Un grand merci pour ces informations!!!

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 15 Juin 2018 - 11:19 par parasdu6

bonjour,
voici le Brevet(BIPM)
cdt
parasdu6

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum