Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Like/Tweet/+1
La Mémoire Parachutiste Militaire est importante, Merci de participer en postant des sujets ou en répondant à ceux existants. Nos Régiments actuels et les Militaires d'Aujourd'hui ne le sont pas moins, "les camps parachutistes" donne la parole aux deux.
Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 


les 17 et 18 avril 1954 à DIEN BIEN PHU

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

17042012

Message 

les 17 et 18 avril 1954 à DIEN BIEN PHU




17 et 18 avril 1954

Pour évacuer HUGUETTE 6 il est convenu que les défenseurs attendront le 1° B.E.P. chargé d’ouvrir la route.
Un bataillon Viêt s’est installé en bouchon face au sud, dans les tranchées .
Les Paras-Légion prennent pied dans la première tranchée mais les bo-doï ont creusé des trous et il faut les déloger un par un . ils sont 250 légionnaires contre 1000 Viêts .
Au matin le B.E.P. n’a pas franchi la deuxième ligne de tranchée et il compte une centaine de tués et de blessés .
LANGLAIS alerté à 4 heures du matin préfère donner l’ordre de repli, il pense une fois le jour levé lancer une nouvelle attaque renforcée aux ordres de BIGEARD .


BIGEARD a pris le commandement de l’opération de dégagement d’HUGUETTE 6 .
Le 1° B.E.P. a serré les rang et deux compagnie du 8° de TOURRET sont venus se joindre à lui .
Mais le Lieutenant-Colonel BIGEARD, nouvellement promu, n’est pas convaincu . Pour sauver 150 hommes il faudra en sacrifier …… le double !

A 6 heures 30 , il lance une nouvelle attaque sur la première tranchée ennemi qui est fortement tenue .
Il n’insiste pas et à 7 heures 30 il donne l’ordre de repli .

Reste à annoncer la mauvaise nouvelle au CNE BIZARD qui attend sur HUGUETTE 6 ;
Le commandant CLEMENCON qui commande les « HUGUETTE » lui explique .
Vous êtes libre de prendre la décision que vous jugerez utile !

BIZARD acquiesce, et il prend aussitôt la décision de tenter la sortie ……..
En 10 minutes il détruit toutes les armes qu’il ne pourra emporter .
Homme par homme ses sections rampent hors du poste et s’alignent à 30 mètres des Viêts .
Au signal, tous bondissent en avant et franchissent en courant les tranchées ennemies .

Soixante rescapés sur les 120 qui prirent le départ se jettent dans les tranchées de HUGUETTE 2 .
La première compagnie du 5° B.P.V.N. se reforme à 2 sections .

Le rythme du harcèlement se maintient .

210 tonnes de matériels, de vivres et de munitions sont larguées sur le camp retranché, mais 30 tonnes tombent chez les Viêts et le ramassage qui se fait à dos d’homme ne peut guère en rassembler plus d’une vingtaine dans les dépôts .
sur les points d’appui on se sert directement dans les caisses qui tombent à proximité .

le capitaine CHEVALIER du 1/13 D.B.L.E. part pour relever le 2° R.E.I. sur HUGUETTE 1 , il ne peut franchir les cents derniers mètres .

de Paris, le Général ELY télégraphie à DIEN BIEN PHU .
je ne vois matériellement pas, en tout cas, la possibilité d’augmenter par des moyens français votre potentiel de transport aérien, même simplement en ce qui concerne la personnel .

La messe est dite, les moyens français ne suffisent plus à alimenter la bataille, ni en armement ni en personnel combattant .
Tous les regard sont désormais tournés vers les américains, mais aussi sur la conférence de Genève qui devrait bientôt s’ouvrir …………….
avatar
EAGLE

Messages : 247
Points : 27359
Date d'inscription : 20/02/2012
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum