Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Like/Tweet/+1
La Mémoire Parachutiste Militaire est importante, Merci de participer en postant des sujets ou en répondant à ceux existants. Nos Régiments actuels et les Militaires d'Aujourd'hui ne le sont pas moins, "les camps parachutistes" donne la parole aux deux.
Derniers sujets
» C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)
Aujourd'hui à 21:22 par otosan

» Un armistice trop précoce ?
Aujourd'hui à 18:16 par bretivert

» Les BOUGIES saison 10
Aujourd'hui à 18:12 par anchorage

» éphéméride 13 Novembre
Hier à 22:25 par la Géline

» un 11 novembre
Hier à 21:54 par Invité

» recherche insigne du 1°RPIMa
Hier à 17:04 par Invité

» Témoignage de Christian BERNACHOT: Comment j'ai créé "La Prière de l'E.M.I.A."
Hier à 12:09 par LANG

» Chronique de la Guerre d'Algérie
Hier à 11:13 par Vent du sud

» éphéméride 11 Novembre
Sam 10 Nov 2018 - 22:22 par la Géline

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 


18 juin 1942 : inquiétudes sur le front d’Afrique

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

18062012

Message 

18 juin 1942 : inquiétudes sur le front d’Afrique




Hello everybody,

Deux ans jour pour jour après le lancement par le général de Gaulle de son appel du 18 juin depuis Londres, si l’enthousiasme est là et le moral un impératif devant toutes les épreuves, les nouvelles en provenance du front d’Afrique sont préoccupantes.
Tobrouk est menacé une nouvelle fois même si les Alliés estiment que l’objectif désormais prioritaire de Rommel est Alexandrie. Le fait que la route de Suez puisse être ouverte aux forces de l’Axe est un scénario à envisager même si l’état-major britannique s’emploie à parer toute progression des forces italo-allemandes sur le territoire égyptien.
Les Français libres ne veulent surtout pas imaginer, un 18 juin, que les Alliés soient défaits des côtes libyennes jusqu’au Caire. Les Français libres ne cachent pas les difficultés mais se refusent à envisager l’échec: “Pour le moment, tout en reconnaissant que les nouvelles ne sont pas bonnes en certains points, nous ne sommes pas impressionnés outre mesure. Du côté anglais il est probable que les événements de Libye donneront lieu à des critiques. Mais, sauf erreur, les critiques de gens qui veulent faire plus et mieux ne sont pas précisement un signe de faiblesse ou d’abattement”.
Pour les Gaullistes, la menace anglo-saxonne reste très vive d’autant que l’Allemagne va devoir gérer le déclin de sa production en raison des frappes aériennes alliées mais aussi du refus des Français à aller travailler outre Rhin. Il est patent que la Radio de Londres amplifie sa propagande pour dissuader, malgré l’attractivité pécuniaire, les vrais Français de rejoindre les usines du Reich et de travailler pour Hitler et la Guerre qu’il mène en Europe et de par le monde.
“Pour les Alliés, le problème consiste à empêcher cette victoire allemande sur un point décisif, c’est-à-dire d’empêcher que l’Allemagne ne reprenne du souffle. Ni en Russie, ni en Méditerranée les succès allemands, qu’ils soient à Kerch ou devant Tobrouk ne donnent au Reich un atout sérieux dans cette course contre la montre”.
Cdlt

Mac
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

18 juin 1942 : inquiétudes sur le front d’Afrique :: Commentaires

avatar

Message le Jeu 21 Juin 2012 - 16:00 par Invité

Cela me remémore ce Capitaine de la 4ème Compagnie du 3ème RPC de Bigeard, en 1955 il prend le commandement de cette Compagnie sous l'indicatif de : "Bir Hakeim" et c'est "Bruno" qui le lui avait donné en égard de son passé un peu exceptionel .

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum