Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Like/Tweet/+1
La Mémoire Parachutiste Militaire est importante, Merci de participer en postant des sujets ou en répondant à ceux existants. Nos Régiments actuels et les Militaires d'Aujourd'hui ne le sont pas moins, "les camps parachutistes" donne la parole aux deux.
Derniers sujets
Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 


Depuis plus de 50 ans, je suis hanté, même la nuit, par la honte de l’abandon des harkis

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

19072012

Message 

Depuis plus de 50 ans, je suis hanté, même la nuit, par la honte de l’abandon des harkis





A la mi-mars j'avais rédigé ce court texte, mais n'étant pas encore inscrit sur ce forum je ne l'ai pas posté.
J'ai décidé de le faire aujourd'hui car la tache d'infamie que je porte sur le front ne s'effacera jamais ...


Dans neuf jours, maintenant, le triste cinquantenaire du 19 mars 1962, date de l’entrée en vigueur des soi-disant « accords d’Evian ».

La France, plus particulièrement le gouvernement de l’époque, s’est conduite d’une manière ignominieuse, laissant martyriser, assassiner des dizaines de milliers de Soldats Français et leurs familles, nos Harkis; laissant martyriser, assassiner des dizaines de milliers de nos Compatriotes et leurs familles.

J’avais vingt-deux ans, mais pour moi c’est hier ! Les années qui ont passé n’ont rien fait, je garde au front la marque de l’infamie, et je sais qu’elle sera encore là quand j’aurai atteint la fin de la piste sur laquelle je chemine depuis bientôt soixante-douze ans !

Officier français :

- j’ai « accepté » que des Soldats Français soient désarmés, par d’autres Soldats français, pour que les premiers ne puissent plus se défendre… C’est vrai, ils auraient probablement taillé en pièces cette fameuse ALN (Armée de Libération Nationale) dont les chefs les plus courageux faisaient la guerre depuis TUNIS, et les moins courageux faisaient la guerre depuis LE CAIRE ou MOSCOU…

- j’ai « accepté » des ordres qui m’interdisaient d’intervenir dans les « règlements de compte », après qu’un ordre écrit nous ait menacé de comparution devant les tribunaux d’exception de la République de l’époque… Alors que les porteurs de valise et autres salopards paradaient, péroraient …

Aujourd’hui, encore, il n’est pas rare que je me réveille en sueur, dans mon sommeil, j’ai entendu des Harkis qui m’appelaient au secours …

Dans les quelques temps qui ont suivi ce moment « particulièrement glorieux » de l’Histoire de la France, un très grand Soldat de France a écrit :

 [ Que les Français en grande majorité aient, par référendum, confirmé, approuvé, l’abandon de l’ALGERIE, ce morceau de FRANCE trahie et livré a l’ennemi, qu’ils aient été ainsi complices du pillage, de la ruine et du massacre des Français d’ALGERIE, de leurs familles, de nos frères musulmans, de nos anciens soldats qui avaient une confiance totale en nous et qui ont été torturés, égorgés, dans des conditions abominables, sans que rien n’ait été fait pour les protéger, cela je ne le pardonnerai jamais à mes compatriotes. La FRANCE est en état de péché mortel. Elle connaîtra, un jour, le châtiment.]

Il se nommait Alphonse JUIN, il était Maréchal de FRANCE.

Très sincèrement, je crois que le jour du châtiment annoncé par le Maréchal JUIN, approche à grands pas.

Dans l’Apocalypse de Jean [6, 8], il est question de quatre cavaliers, dont le dernier est de couleur verdâtre,
« Je regardai, et voici que parut un cheval d’une couleur verdâtre. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l’accompagnait. »

Quand j’entends les uns, qui se targuent d’être les héritiers de celui qui a autorisé massacres, tortures, viols… Qui prêchent la repentance, la collaboration (au sens négatif du terme, celle de la collaboration avec l’ennemi), qui tolèrent, facilitent, rendent possible la prise de pouvoir souterraine par les islamistes …

Quand j’entends les autres, qui se targuent d’être les dignes héritiers de ceux qui ont porté des valises, ont déserté, ont collaboré les armes à la main… qui encouragent, soutiennent, financent, ouvrent les portes à ceux qui veulent faire de notre pays, la France, une république islamique…

Pour l’Honneur, au nom de la Fidélité, pour mes petits-enfants, parce que je hais les islamistes et tous leurs séides, et parce que je ne veux plus voir cela, je ne voterai ni pour les uns, ni pour les autres, ceux qui détruisent ou laissent détruire la France.

Dans ma tête résonnent les paroles du Maréchal Juin et, porté par le vent du désert qui a bercé ma petite enfance, j’entends le bruit des sabots du quatrième cavalier qui s’approche.

Cerbère
avatar
cerbere
Invité


Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Depuis plus de 50 ans, je suis hanté, même la nuit, par la honte de l’abandon des harkis :: Commentaires

avatar

Message le Jeu 19 Juil 2012 - 21:00 par Lothy

Je ne ferai pas semblant de découvrir... J'ai eu le privilège de lire ce texte, il y a environ quatre mois...

Il m'a émue, il m'émeut toujours autant....

Cher ami Cerbère, merci de nous faire partager ce récit, et surtout, bienvenue sur la fréquence des Camps Paras...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 20 Juil 2012 - 9:57 par VOLTIGEUR BM

TRÈS CHER AMI
Quelle fierté de t'avoir près de nous sur ce forum MP , de par son intégralité de sérieux , d'honneur et de partage concernant les véritables histoires vécues.
regroupant les merveilleux, durs et tristes combats, que toi et certains de ce forum ont menés.
Mon frère aîné a connu cette période AFN en 58, et en fait toujours des cauchemars.
Moi personnellement, qui n'ai pas connu cette époque, mais !!!!!!!! a, chaque fois, ou l'occasion se présente de  m'exprimer !!!! expliquer à nos jeunes, ce lamentable et terrible abandon de nos frères d'armes Harkis, trahis et abandonnés lâchement, sans armes au FLN, ces derniers les ont massacrés, mutilés, ainsi que leurs femmes et enfants .
Certains ont pus regagner la France, traités comme des moins que rien, parqués, gardés, sans aucunes considérations ? par des policiers pendant des années .

Je suis honteux et bien triste pour nos frères d'armes Harkis, abandonné lâchement à leurs tristes sorts par un gouvernement de lâches et politiciens véreux avant tout.
Il serait tant de reconnaître pour tous ces harkis, qui ont servi notre pays,  la reconnaissance de la France.
Sois le bienvenu, avec toute mon amitié parachutiste et frère gaélique nous sommes, à bientôt fidèle ami/MB

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 25 Sep 2018 - 8:21 par ROVER

Oui, un beau texte et un terrible bilan occasionné par cet abandon.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum