Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Like/Tweet/+1
La Mémoire Parachutiste Militaire est importante, Merci de participer en postant des sujets ou en répondant à ceux existants. Nos Régiments actuels et les Militaires d'Aujourd'hui ne le sont pas moins, "les camps parachutistes" donne la parole aux deux.
Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 


un 08 novembre

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

07112011

Message 

un 08 novembre




Le 8 novembre 1942, les troupes anglaises et américaines débarquent en Afrique du Nord sous le commandement du général américain Dwight Eisenhower.
(opération TORCH)

Dès le début de la Seconde Guerre mondiale,l'Afrique du Nord française (départements d'Algérie, protectorats du Maroc et de la Tunisie) s'était placée sous l'autorité du gouvernement de Vichy, lui-même inféodé à l'occupant allemand.

Au moment du débarquement, l'amiral François Darlan, dauphin du maréchal PETAIN, se trouve par hasard à Alger où il est venu rendre visite à son fils malade. Il ordonne aux troupes françaises de résister à l'envahisseur. C'est ainsi qu'à leur arrivée à Casablanca comme à Oran et Alger, les troupes anglo-saxonnes se heurtent contre toute attente à une furieuse résistance des troupes françaises.

Les Anglo-Saxons craignent que cette résistance de leurs ex-alliés ne permette aux Allemands de se ressaisir et de les renvoyer à la mer. Heureusement, Darlan finit par signer la reddition
d'Alger et les Anglo-Saxons obtiennent un arrêt des combats. L'Afrique du Nord passe sous leur contrôle tout en conservant l'administration et les lois de Vichy !


Les Américains débarquent, les soldats français les accueillent à coups de fusils mitrailleurs.


Telle est la réalité du premier débarquement allié en terre française : nous sommes en Algérie et au Maroc le 8 novembre 1942 et 2 000 soldats meurent alors pour rien. Ou, plus exactement en ce qui concerne les soldats français, pour obéir au maréchal Pétain, car les ordres sont formels : "Nous sommes attaqués, nous nous défendrons".


Huit jours après le débarquement allié en Afrique du Nord (la zone sud est envahie depuis le 11 novembre en représailles), l'amiral Darlan, commandant en chef de l'armée française, qui se trouve par hasard à Alger au chevet de son fils malade, décide de changer de camp et de se retourner contre l'Axe. Pour autant, cela ne signifie pas la fin du régime de Vichy en Afrique du Nord : Darlan prétend gouverner (au nom du Maréchal). Mais le 24 décembre 1942, François Darlan est assassiné par Fernand Bonnier de la Chapelle, qui est rapidement jugé et fusillé le 26 décembre. Ce meurtre a fait couler beaucoup d'encre. Cependant, malgré les nombreuses hypothèses avancées (tentative de restauration monarchiste, vengeance gaulliste, manipulation de
l'Intelligence Service), le mystère du complot fomenté contre l'Amiral reste entier. Par ailleurs, la mort de l'ancien dauphin du Maréchal n'est pas encore celle de Vichy, car les Américains donnent le pouvoir au général Giraud, qui continue d'appliquer en Afrique du Nord les lois édictées par Pétain .

_________________
jamais je ne renierai les miens
avatar
rangers
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 486
Points : 28808
Date d'inscription : 28/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

un 08 novembre :: Commentaires

avatar

Message le Lun 7 Nov 2011 - 8:00 par Invité

Hello everybody,

Merci de ce rappel historique.
Le débarquement allie d'Afrique du Nord est moins médiatisé que celui de Normandie, mais on peut dire qu'il en a été une sorte de coup d'essai.
Quant à l'assassinat de Darlan, je dois avoir des infos qq. part sur mon PC : il va falloir que je retrouve tout ça.
Cdlt

mac

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum