Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Like/Tweet/+1
La Mémoire Parachutiste Militaire est importante, Merci de participer en postant des sujets ou en répondant à ceux existants. Nos Régiments actuels et les Militaires d'Aujourd'hui ne le sont pas moins, "les camps parachutistes" donne la parole aux deux.
Derniers sujets
Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 


9 août 1945

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

08082012

Message 

9 août 1945




9 août 1945 , Une bombe atomique sur Nagasaki



Le largage d'une bombe atomique sur Hiroshima n'ayant pas suffi à vaincre la détermination des dirigeants japonais, les Américains décident, trois jours plus tard, le 9 août 1945, de larguer sur le Japon la deuxième et dernière bombe atomique dont ils disposent. Celle-là est au plutonium et non à l'uranium 235, une différence au demeurant insignifiante du point de vue des futures victimes.

Le bombardier B-29 de Charles Sweeney survole d'abord la ville de Kokura. La cible étant occultée par les nuages, il poursuit sa route vers Nagasaki (250.000 habitants) où une éclaircie du ciel lui permet d'effectuer le funeste largage. 40.000 personnes sont cette fois tuées sur le coup et des dizaines de milliers d'autres gravement brûlées (80.000 morts au total selon certaines estimations). Plusieurs milliers de victimes sont catholiques, la ville étant au coeur du christianisme japonais.

_________________
Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être
avatar
la Géline

Messages : 565
Points : 29971
Date d'inscription : 17/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

9 août 1945 :: Commentaires

avatar

Message le Jeu 9 Aoû 2012 - 1:07 par Lothy

Au risque de choquer quelques uns, je dirai qu'il est peut-être bien regrettable de n'avoir pas réitéré une telle démarche en un ou deux points de la planète...

Nous n'en serions peut-être pas où nous en sommes, aujourd'hui !.... Les Tours Jumelles seraient peut-être encore debout.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 9 Aoû 2012 - 7:59 par Invité

Hello everybody,

Entièrement d'accord avec toi Lothy
Si certains gouvernements sont intéressés, je peux leur donner une petite liste dès aujourd'hui...
Cdlt

Mac

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 9 Aoû 2012 - 17:04 par Invité

Lothy,

Vous écrivez :

Au risque de choquer quelques uns, je dirai qu'il est peut-être bien regrettable de n'avoir pas réitéré une telle démarche en un ou deux points de la planète...

Nous n'en serions peut-être pas où nous en sommes, aujourd'hui !.... Les Tours Jumelles seraient peut-être encore debout.

Pas plus que Mac, je n'ai été choqué par votre prise de position relative à cet évènement ...

Mais, vous me connaissez, vous savez bien que, par goût, par métier, j'ai la fâcheuse habitude de gratter un peu.
Je vais essayer d'ordonner mes idées ... pas évident que j'y parvienne.

1) Quand les USA ont fait ce qu'ils devaient faire en 1945, ils étaient dans la situation dans laquelle leurs intérêts vitaux (qui sait, leur survie ?) étaient plus que menacés par les puissances de l'Axe, les USA étaient en guerre déclarée avec celles-ci.

2) Depuis maintenant de longues années, l'arme nucléaire est l'arme de dissuasion ultime, son emploi éventuel (au moins par les pays civilisés ...), reste dans le contexte de guerre entre États, ou de menaces vitales proférées par un État envers un autre état. Il implique donc l'identification certaine de l’État fautif, et la preuve absolue de la menace qu'il fait peser sur les intérêts vitaux ... Plus facile à dire qu'à prouver, qui plus est dans le contexte international qui perdure déjà depuis des dizaines d'années, le "machin" qui règne, vitupère, proteste, condamne, ... n'a jamais réussi - à ma connaissance - depuis le 24 octobre 1945 à imposer une paix durable quand il s'est mélé de la chose. Trois exemples simples : Cachemire (pour ce territoire, le conflit dure depuis plus de 60 ans. On en est à la troisième génération d'observateurs qui, comme partout ailleurs, comptent les coups qui passent), Corée, Liban. Mais, le "machin" est aujourd'hui aux mains d’États dont le moins que l'on puisse dire est qu'ils ne sont pas vraiment favorables aux États occidentaux.
Que ferait le machin, si un État occidental considérant que ses intérêts vitaux étaient menacés, utilisait l'arme nucléaire sans pouvoir prouver au monde (celui du "machin") l'existence de la menace et l’État à l'origine de cette menace ?
Le moins que l'on puisse dire c'est que la situation serait explosive et probablement totalement incontrôlable !

3) Or, aujourd'hui, mais déjà en septembre 2001, l'attaquant n'était pas un État (au moins au sens formel), ni les spadassins d'un État, mais des fous d'Allah (il n'est pas question pour moi de penser qu'ils étaient fous, au sens médical, mais très efficaces !) membres d'une organisation terroriste internationale.
Si la riposte nucléaire a été envisagée, j'imagine que les questions essentielles ont pu être : qui vitrifier (quel État) ? Où frapper ? Quelles réactions internationales sont envisageables (y compris : conflit nucléaire planétaire), mettant en jeu le devenir des USA eux-mêmes.
Depuis le 9/11, le monde est entré de plain pied dans la guerre asymétrique (voir ci-dessous sa présentation succincte faite dans "Tout homme nait musulman") dont l'une des caractéristiques "intéressantes" est que l'ennemi n'est plus un État belligérant mais une "bande de coupe jarrets" sur laquelle il n'est pas possible de mettre une étiquette. Si ce n'était pas le cas, on serait dans le contexte d'un guerre dissymétrique dans laquelle les différences entre belligérants sont relatives à la nature ou à l'importance des armes utilisées.

4) Dans la guerre asymétrique, celle d'aujourd'hui et de demain, sur un plan efficacité la force brutale n'est pas nécessairement la meilleure solution (doux euphémisme). Pour vaincre, l'attaqué doit utiliser - globalement - les mêmes armes et techniques que celles de l'adversaire (tout en sachant qu'en raison de ses valeurs démocratiques il ne pourra pas utiliser toutes les "bonnes recettes" des attaquants).
Ces contraintes amènent à l'emploi d'actions de guerre contre-révolutionnaire, contre-subversive, ... reposant avant tout sur la force morale, les opérations politiques, psychologiques, les éliminations ciblées (cas de "feu" ben-laden), ... Mais, de préférence aucune opération susceptible d'avoir des "effets indésirables" que l'attaquant ne manqueraient pas d'exploiter (ce qui est le cas en Afghanistan, les talibans se cachent au sein des populations "innocentes" pour se protéger et, éventuellement contraindre les troupes de l'OTAN à des "bavures" : les révolutions ont toujours besoin de martyrs.

5) Autre aspect d'une importance capitale, qui ne permet plus d'utiliser la vitrification comme cela a été le cas avej le japon impérial : les collusions existant entre États, pour des raisons économiques, de stratégie globale, voire idéologiques ...
Il ne suffit pas d'être persuadé que l'Arabie Saoudite finance les groupes terroristes, il faut savoir pourquoi.
Il faut aussi comprendre pourquoi de grandes démocraties : les USA, par exemple, frayent avec les États qui soutiennent les soutiens des groupes terroristes, tout en tentant d'intervenir sur l'Europe pour qu'elle intègre les Turques (dont le premier ministre se déclare "islamiste modéré" ????).
A y bien regarder, est-ce qu'il n'y aurait pas des intérêts communs entre l'Arabie Saoudite et les USA : l'un aidant l'autre, l'un poussant l'autre ... alors que la vraie "bataille" serait celle de la réduction au silence de l'IRAN :
- future puissance nucléaire, ce que les USA ne peuvent et ne veulent pas tolérer;
- future puissance nucléaire islamique chiite, revendiquant aussi la garde des lieux saints de l'islam ce ce que l'Arabie Saoudite ne peut et ne veut pas tolérer.


Dans ce merdier international dans lequel les intérêts économiques, financiers, monétaires côtoient la domination religieuse, l'arme atomique n'est pas la solution ...

Dommage, j'avais quelques idées à proposer quant aux cibles ! Suspect


En 1951 (je crois), le général Mac Arthur avait fait la déclaration ci-dessous, elle lui avait valu sa disgrâce.
Mettons-la aux goûts du jour, remplaçons les États mentionnés par d'autres, le communisme par système islamique, tout le reste est bon !

Il est étrange que d'aucuns éprouvent des difficultés à comprendre que c'est ici, en Asie, que les conspirateurs communistes ont choisi de tout faire pour conquérir le monde, et que nous avons riposté au problème ainsi créé sur le champ de bataille ; que c'est ici que nous menons la guerre de l'Europe avec les armes tandis que, là-bas, les diplomates la mènent toujours avec des mots ; que si nous perdons la guerre contre le communisme en Asie, la chute de l'Europe sera inévitable, si nous la gagnons, l'Europe pourra probablement éviter la guerre et néanmoins préserver sa liberté. Comme vous l'avez souligné, nous devons gagner. Il n'y a pas d'alternative à la victoire.



----------------
Présentation de la guerre asymétrique

L'expression « guerre asymétrique » est moderne, mais le concept est déjà présent dans l'Art de la Guerre de SUN TZU qui, voici plus de 2000 ans, préconisait cette forme de guerre.
Dans la « guerre régulière », en gros jusqu'à la fin de la guerre de Corée, une guerre était « normalisée » :
elle possédait ses lois, formalisées dans la Convention de Genève ;
elle se déroulait dans un espace et dans un temps « déterminé » ;
les belligérants étaient parfaitement identifiés : des États ou des fractions d’États (guerre de Corée) ;
les cibles étaient militaires ou stratégiques1 (par exemple bataille de l'eau lourde en Norvège, bombardements des barrages de la Ruhr, bombardements de Hiroshima et Nagasaki).

La guerre asymétrique peut être définie comme :
Une guerre entre des adversaires ne disposant pas d’une doctrine, de structures et de moyens comparables. Dans un conflit de nature asymétrique, les adversaires en présence agissent sur la base de principes et de buts différents.

La guerre asymétrique est souvent considérée comme une guerre du « faible au fort », le faible, en général l'attaquant affiche des motivations (apparentes) telles que :
« le combat pour la liberté » ;
« la libération des peuples opprimés » ;
« la défaite du colonialisme » ;
« le respect d'Allah, de son Prophète et de l'islam ». ;
...
Le faible s'autorise tout et ne respecte aucune des règles de la « guerre classique ».
Les guerres d'ALGÉRIE, du VIETNAM et la première guerre d'AFGHANISTAN ont été des guerres asymétriques, il en est de même pour la guerre d'AFGHANISTAN actuelle.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 9 Aoû 2012 - 17:30 par Lothy

Il était vraiment plein de bon sens ce Général Mac Arthur !... Pas étonnant qu'il ait eu des ennuis..

Merci encore Cerbère de nous obliger à voir un peu plus loin, ou de nous retourner sur le passé !....

Quand je parle de bombe H, à utiliser en quelques circonstances bien choisies, dont je n'ai pas fourni la liste, elle aurait probablement quelques candidats communs avec la vôtre... Je l'ai jamais pensé qu'il aurait fallu attendre le 11 Septembre....

En Corée, déjà !... Donc pas très longtemps après le Japon... Nous, français, aurions certainement économisé quelques milliers de vie en Indochine.... Les Américains aussi... Je suppose que les populations des pays concernés n'auraient pas été davantage meurtries.

Inquiéter les communistes nous aurait peut-être évité l'Algérie, qui sans leur aide et celle de Nasser, lui-même soutenu par les Soviétiques, aurait peut-être accédé à l'indépendance, comme la Tunisie et le Maroc, mais sans bain de sang et 8 ans de guerre...

Enfin... C'est juste mon avis !

Merci pour ces explications fort judicieuses et utiles sur les "guerres asymétriques"...

Quant au "machin", il y a bien longtemps qu'il ne sert à rien...Si tant est qu'il ait un jour servi à quelque chose d'autre que de grandes déclarations soigneusement numérotées....

Dans le cas contraire cela se saurait !....

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 9 Aoû 2012 - 17:46 par Invité

Lothy,

Vous écrivez :

Quand je parle de bombe H, à utiliser en quelques circonstances bien choisies, dont je n'ai pas fourni la liste, elle aurait probablement quelques candidats communs avec la vôtre...

Alors, là, franchement je ne vois pas ce qui pourrait valider une telle hypothèse (surtout que l'histoire des listes communes, on nous l'a déjà fait en d'autres circonstances ...) Rolling Eyes

Je l'ai jamais pensé qu'il aurait fallu attendre le 11 Septembre....

Je n'ai jamais eu l'idée qu'il en fut ainsi !

Mais, de telles décisions auraient impliqué :
- du courage,
- de la lucidité,
- des capacités à se projeter dans le futur ...

Avec le recul du temps, qui voyez-vous ? Mad
Et, maintenant, qui voyez--vous ? Question

J'attends votre réponse, et j'ai la triste impression que j'entends une mouche voler ...

Et, surtout, ne sortez pas votre boule de cristal, selon le modèle en votre possession (normale ou supérieure) elle restera totalement transparente ou opaque !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 9 Aoû 2012 - 18:03 par Lothy



Mais, de telles décisions auraient impliqué :
- du courage,
- de la lucidité,
- des capacités à se projeter dans le futur ...

Avec le recul du temps, qui voyez-vous ? Mad
Et, maintenant, qui voyez--vous ? Question

Désolée d'avoir laissé la mouche voler trop longtemps...

Aux deux questions je réponds, sans la moindre hésitation : PERSONNE !

Bien que par le passé, il y ait eu des hommes probablement capables de tels choix, mais on les a fait taire...

PS : je n'ai pas de boule de crital Embarassed

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 9 Aoû 2012 - 19:08 par Invité

on peut oser croire que si ....mais utiliser une telle force de destruction n'est pas pensable, les deux blocs en présence (communiste-arabe) et le nôtre, ne doivent même pas y penser ! d'autres méthodes aussi éfficaces sont en cours pour pourrir le climat et maintenir des tensions dans tous les endroits de la planète, certainement qu'un jour un fou de dieu ferat pèter la planète ??

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 15 Aoû 2012 - 9:02 par Invité

Hello everybody,

Un grd merci à Cerbère pour son analyse, très fouillée et complète comme d'habitude.
Rappelons que l'arme atomique a été employée au Japon en août 1945 pour faire cesser ce conflit mondial qui durait depuis déjà trop d'années. C'était ça ou envahir le Japon (les EU y avaient pensé et déjà établi un plan d'invasion) avec des conséquences terribles en terme de pertes humaines (des estimations - dsl, je n'ai plus la source - parlent de 800 000 à un million de morts et seulement côté américain pour envahir l'archipel nippon). La décision n'a pas je pense été prise de gaité de coeur et j'ai apprécié la présence au Japon du petit-fils du Président Truman lors des commémorations au début de ce mois.
Par la suite, et tant mieux, l'arme nucléaire est devenue une arme dissuassive : si tu m'attaques, tu sais à quoi tu t'exposes ; tu as les moyens de détruire mon pays, mais j'ai les moyens de faire la même chose. On a assisté à une course aux armements au cours de la guerre froide jusqu'à la fin de l'URSS. D'ailleurs on peut se se demander ce qu'il advient de cet arsenal avec la désintégration de l'Empire soviétique. Facile pour certains extrémistes de se procurer des armes moyennant finances. Et nous savons que les islamistes ont les moyens... d'acheter le matériel et les compétences. Comme le dit si justement Junker, un "fou de dieu" aura les moyens de faire sauter la planète. Ben Laden avait une fortune personnelle et on peut se demander qui a maintenant la main sur cet argent...
Rappelons aussi que ce son les EU qui ont armé Ben Laden et ses sbires dans leur lutte contre l'occupation soviétique en Afghanistan. Politique à court terme ? on peut se le demander
Qt au "Machin", il a fait depuis longtemps preuve de son impuissance. C'est un constat que je fait depuis la première Guerre du Golfe et j'avais commencé à réfléchir sur l'importance que l'on donne à ce "Machin" depuis déjà qq. années auparavant. Le Conseil de Sécurité n'est plus qu'un salon où l'on cause. Rien de plus...
Cdlt

Mac

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 15 Aoû 2012 - 10:20 par Lothy

Et bien voilà encore une analyse "fouillée"....

C'est curieux, mais lorsque l'on parle du "machin"... Tout le monde quelle que soit la génération, sait immédiatement ce dont il s'agit scratch

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 15 Aoû 2012 - 10:56 par Invité

Hello everybody,

@Lothy a écrit:Et bien voilà encore une analyse "fouillée"....
C'est curieux, mais lorsque l'on parle du "machin"... Tout le monde quelle que soit la génération, sait immédiatement ce dont il s'agit scratch

Merci pour l'analyse fouillée.
Qt au "Machin", c'est De Gaulle qui employait ce terme et il m'a tjs paru extrêment pertinent. C'est pourquoi je parle tjs du "Machin" et presque jamais de l'O.N.U.
Cdlt

Mac

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 15 Aoû 2012 - 11:32 par Invité

Mac, tu écris :

... Ben Laden avait une fortune personnelle et on peut se demander qui a maintenant la main sur cet argent...

Il ne faut pas oublier que la famille de "feu" oussama, est :
- une famille très riche;
- intimement liée aux cercles les plus proches de la famille royale saoudienne.

Les intérêts financiers de la famille de Ben Laden sont représentés par le groupe saoudien de Binladin, une "autorité" et un conglomérat global de gestion de capitaux propres agrégeant $2 milliards USA annuellement, et la plus grande entreprise de construction dans le monde, avec des bureaux à Londres, à Dubaï, et à Genève.

Donc, en ce qui concerne ta question ce n'est pas tout à fait celle là que je poserais mais, plutôt : "aujourd'hui, quelle est la destination des fonds que la famille de feu oussama accordait à son rejeton pour son "grand oeuvre" d'instauration de la terreur à des fins religieuses ?".
Je n'ai évidemment pas la réponse, mais quelque idée ... La deuxième partie de tes remarques m'aident un peu.

...Rappelons aussi que ce son les EU qui ont armé Ben Laden et ses sbires dans leur lutte contre l'occupation soviétique en Afghanistan...

Oui, bien sûr, mais ne serait-ce pas un peu trop simpliste, un peu trop visible, un peu trop téléphoné comme réponse ?

Certes, ce sont les US qui ont été les "techniciens" de la chose ...
Mais, qui était derrière eux ?
Qui pourrait bien les avoir poussés ?
Tout simplement, "à qui le crime profitait-il ?".


Quand on considère la politique de l'Arabie Saoudite particulièrement agressive à l'encontre des pays occidentaux, via son bras armé l'OCI ("Organisation de la coopération islamique"), qui avec ses organismes divers, est en train de mettre sur pieds une véritable copie de l'ONU (avec de nombreux succès vers plusieurs pays dont les dirigeants sont arrosés à coups de pétro-dollars) : "l'ONU islamique" avec pour finalité l'extension de l'islam radical (wahhabite), pour moi, il n'y a aucun doute, c'est l'Arabie Saoudite qui était, est derrière les US, et tire toutes les ficelles, dont celles de la SYRIE en ce moment.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 15 Aoû 2012 - 13:47 par Invité

Hello everybody,

Entièrement d'accord Cerbère. C'est bien l'Arabie qui tire les ficelles. J'en ai tjs été convaincu.
Preuve en est l'organisation de l'OCI (dont tu parles si justement dans ton message) cette semaine à La Mecque avec la crise syrienne à l'ordre du jour.
Avec la désintégration de l'Irak après l'intervention US, les grds leaders de la région restent l'Arabie Saoudite, allié traditionnel des EU mais aussi l'Iran qui est un allié du régime syrien.
La mission de notre Ministre des Affaires Etrangères dans la région ne devrait pas aboutir à grd chose, même s'il rencontre l'ex-Premier Ministre syrien exilé depuis une petite semaine et déjà nouveau meilleur ami des EU...
Il est à craindre que cette région du globe ne devienne une véritable poudrière (mais n'était-ce pas déjà le cas... ?). D'ailleurs Israël prépare sa population à 30 jours de guerre contre l'Iran et son programme nucléaire soit-disant civil... (Source Le Figaro de ce jour via son site web)
Affaire à suivre...
Cdlt

Mac

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum