Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Like/Tweet/+1
La Mémoire Parachutiste Militaire est importante, Merci de participer en postant des sujets ou en répondant à ceux existants. Nos Régiments actuels et les Militaires d'Aujourd'hui ne le sont pas moins, "les camps parachutistes" donne la parole aux deux.
Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 


Le 11 septembre 1917.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

11092012

Message 

Le 11 septembre 1917.




Le 11 septembre 1917.

l'As de l'aviation Georges Guynemer est abattu par un adversaire allemand après 53 victoires. Il a 22 ans...
avatar
revue de paquetage

Messages : 220
Points : 26308
Date d'inscription : 27/03/2012
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Le 11 septembre 1917. :: Commentaires

avatar

Message le Mar 11 Sep 2012 - 15:00 par Lothy

Journée tristement célèbre !....


Georges Marie Ludovic Jules Guynemer, était né le 24 décembre 1894 à Paris 16e. Il est l'un des pilotes de guerre français les plus renommés de la Première Guerre mondiale.

Il remporta 54 victoires homologuées, plus une trentaine de victoires probables en combat aérien. Volant sur différents types de Morane-Saulnier, de Nieuport et de SPAD VII, SPAD XII canon et sur SPAD XIII sur lequel il fut abattu (S504), il connut succès et défaites (il fut abattu sept fois), affecté durant toute sa carrière à l'Escadrille N.3, dite « Escadrille des Cigognes », l'unité de chasse la plus victorieuse des ailes françaises en 1914-1918.

Le général Franchet d'Espérey lui remetra la croix d'officier de la Légion d'honneur en juillet 1917

Ses avions étaient habituellement peints en jaune et baptisés « Vieux Charles ».

Le 11 septembre 1917, Guynemer ne rentre pas d'une mission de combat. La semaine précédente, les problèmes mécaniques s'étaient accumulés sur les deux avions qui lui étaient attribués. À 8 h 30, avec le pilote Jean Bozon-Verduraz, Guynemer décolle à bord de son SPAD XIII no 2S.504. Il a pour mission de patrouiller la zone Langemark.

A 9 h 25, près de Poelkapelle, Guynemer aperçoit un avion d'observation allemand Rumpler esseulé, et plonge dans sa direction. Bozon-Verduraz voit alors plusieurs Fokker au-dessus de lui, et une fois qu'il les eut dispersés, son chef n'était plus en vue. Il revint seul ; Guynemer, lui, ne revint jamais....

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 11 Sep 2012 - 19:05 par guépard

bravo pour le portrait et merci des compléments d'informations

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum