Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Like/Tweet/+1
La Mémoire Parachutiste Militaire est importante, Merci de participer en postant des sujets ou en répondant à ceux existants. Nos Régiments actuels et les Militaires d'Aujourd'hui ne le sont pas moins, "les camps parachutistes" donne la parole aux deux.
Derniers sujets
Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 


27 novembre 1942

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

27112012

Message 

27 novembre 1942




27 novembre 1942

La flotte française se saborde à Toulon

Le 27 novembre 1942, la flotte française se saborde en rade de Toulon. L'ordre vient de l'amiral Jean de Laborde. Il veut éviter de livrer la flotte aux Allemands qui viennent d'envahir la zone libre. Il ne veut pas pour autant l'envoyer combattre avec les ennemis de Hitler, car parmi eux figurent les Anglais, ennemis traditionnels de la France et de ses marins ! Les navires de guerre ne serviront ni aux Allemands… ni aux Alliés...

_________________
Vous retrouverez dans les cendres ce que vous avez perdu dans le feu
avatar
LOUSTIC

Messages : 373
Points : 27797
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

27 novembre 1942 :: Commentaires

avatar

Message le Mar 27 Nov 2012 - 16:23 par Lothy

La flotte lors de son sabordage avait perdu de sa splendeur... Manque d'effectif, manque de carburant, donc de sorties, d'exercices... Néanmoins c'est avec des allemands à leurs bords ou sur les quais que les amiraux saborderont leurs navires.... Seuls quelques bâtiments en mer, ou placés à la sortie de la rade, parviendront à échapper à ce funeste destin....


Vue des navires bombardés par les Allemands


Plan de la rade avant le sabordage

Certains navires, comme les croiseurs Algérie, La Marseillaise ou Dupleix, brûleront pendant plusieurs jours.

Des sous-marins auront ignoré l'ordre de saborder et certains d'entre eux choisiront de rallier l'Afrique du Nord pour reprendre le combat (sauf la Vénus qui se sabordera à l'entrée du port ), avec les Alliés, aux côtés du reste de la flotte française alors à l'abri en Afrique du Nord, tels le Casabianca et le Marsouin qui atteindront Alger ; le Glorieux atteindra Oran ; l’Iris, à court de gas-oil, se réfugiera à Barcelone, où il restera interné pendant la durée de la guerre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 27 Nov 2012 - 21:58 par Arcimboldo_56

Lothy, je ne vois pas le Commandant Teste !

Bonne soirée

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 27 Nov 2012 - 22:31 par rangers

est-ce porte hydravion dont veut parler ARCIM ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 27 Nov 2012 - 22:53 par Charbonnier

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le cuirassé Colbert git sur le flanc dans la rade de Toulon

Adolf Hitler a décidé de déclencher l'opération Lila. Elle a pour but le retrait des forces terrestres et aériennes de la zone de Toulon et la mise sous tutuelle allemande de la flotte française. En pleine nuit, deux divisions blindées pénètre dans l'arsenal. La rade est illuminée par les fusées éclairantes de la Luftwaffe. Les bâtiments ne peuvent appareiller. L'amiral de Laborde donne le signal du sabordage, qui a été méticuleusement préparé dès juin 1940. Les charges explosent de toutes parts. En quelques heures, quatre-vingt-dix bâtiments sont détruits définitivement. Seuls cinq sous-marins auront réussi à sortir de la rade, trois d'entre eux gagneront Alger. Hitler rage !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le croisseur Algérie

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 27 Nov 2012 - 23:31 par Lothy

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Lothy, je ne vois pas le Commandant Teste !

Cher Arcim ! Je n'y étais pas !.... Lorsque j'ai découvert la rade elle gardait encore des stigmates de cette terrible journée, mais elle avait bien changé....

Après recherche il s'avère que ce navire était bien à Toulon lors du sabordage, mais où exactement je l'ignore.... Bien des navires ont retrouvé une autre vie, le Commandant Teste, entre autres...

Voilà tout ce que je peux te dire sur ce bâtiment, excepté qu'il a été renfloué et utilisé par les italiens, puis coulé en 1944 par les alliés...
Définitivement désarmé en 1950 il fut démoli en 1963.


Le Commandant Teste

Pour répondre à Suspente, il semble que ce soit bien le navire en question....

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 28 Nov 2012 - 8:03 par Invité

J'aurai voulu être ferrailleur à cette époque! certains ont dû se faire de l'oseille !! lamentable cet ordre de sabotage, alors que tous savaient qu'ils étaient condamnés! pourquoi ne pas faire une dernière sortie et se battre ou rejoindre l'Afrique du Nord?? mais c'est toujours comme ça en France, c'est quand on a le nez dans la m..de que l'on dit que ça pue !!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 28 Nov 2012 - 15:27 par Arcimboldo_56

Merci à vous pour les photos du Commandant Teste.

J'ai hérité de mon père du superbe livre de Jean-Jacques Antier, paru aux éditions de la Cité en 1986,
"le sabordage de la flotte française à Toulon". Bizarre il n'est pas indiqué dans la biographie de JJ Antier sur Wiki !

Je me permets de vous présenter des photos extraites de ce livre puisqu'il faut citer les origines.

Mon père a apprécié cet ouvrage magnifique qui lui a rappelé des heures intenses de sa vie. Il a participé à ce sabordage. Oh ! à sa manière à lui, il n'était que simple cuisinier au carré des officiers, quartier-maitre chef de 2ème classe, il me semble, ou quelque chose comme cela.

Voilà pourquoi je vous remercie de vos photos que vous avez fait paraître sur le Cdt Teste.

Voici les documents extraits du livre :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Historique rapide le cette période de la vie de mon père. Suite au sabordage il a été mis au dépôt de Toulon (les matafs savent ce que cela veut dire, il n'avait rien à faire). Puis il a été muté au dépôt de Lorient, comme marin pompier même s'il n'avait pas la qualif, il était cuisinier. Il a fait alors des incivilités contre l'occupant qui lui a valu d'être recherché par la Gestapo. Il est entré dans la Résistance au 2ème bataillon FFI du Commandant Le Garrec. Il a participé aux combats de Saint Marcel en juin 1944. A la fin de ces combats il est redescendu dans le sud où il a embarqué sur l'Emile Bertin !

Son regret, n'avoir pas fait carrière dans la Royale ! Il a fallu qu'il obéisse à son vieux (mon grand père), il a pris la succession de la boulangerie familiale ! ! !

Amitiés à vous tous en espérant que je ne vous ai pas ennuyé avec mon histoire de famille.

Smile












Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 28 Nov 2012 - 15:53 par Lothy

J'ai des anciens de "la Royale" dans ma famille, alors tu ne m'ennuies pas....

Je remercie Rouge d'avoir rappelé cette date... Des amis de ma famille habitaient ce qui est aujourd'hui le quai du Port de Toulon, bordé de restaurants de bars et de magasins de souvenirs.... Leur maison a été détruite, comme bien d'autres par les bombardements, ils gardaient de cette nuit et des heures qui ont suivi, un souvenir bien précis...

Les deux cartes sont assez semblables, curieux que tous les bâtiments n'ait pas été reportés dessus !.....

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 28 Nov 2012 - 15:57 par Arcimboldo_56

Lothy, je n'ai pas réussi à tout scanner le dessin (carte) des bâtiments à quai.

C'est un livre moyen format et c'est en 3ème de couverture.

Pas facile Sad

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 28 Nov 2012 - 16:04 par Lothy

Je comprends ! La carte trouvée sur Wiki est assez semblable, mais je ne parviens pas à lire tous les noms, et je ne crois pas qu'elle soit complète elle aussi....

Comme je l'écrivais hier, la rade a été modifiée depuis, pas facile de s'y retrouver... Mais je viens de le trouver sur cette carte !


Elle peut être agrandie pour plus de lisibilité...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 28 Nov 2012 - 17:04 par Arcimboldo_56

Le Cdt Test était amarré au quai Vauban avec à son bâbord l'Hamelin.

De l'autre côté se situe la darse du Mourillon où étaient en attente les sous-marins notamment le Casablanca.

Ces darses étaient dans la petite rade à l'est des bassins.

Le Cdt Teste avait été désarmé et était utilisé par l'écoles des apprentis marins avec le patrouilleur ravitailleur Hamelin accroché à son bâbord, il a aidé 4 sous-marins à quitter Toulon, le Casablanca, le Marsouin, l'Iris et le Glorieux, en utilisant ses moyens DCA afin de chasser les Junker qui bombardaient ces sous-marins dans la rade.

J'ai relevé ceci dans le livre cité plus haut Smile

Arcim

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 28 Nov 2012 - 19:18 par Lothy


Le Casabianca Q183 à ne pas confondre avec "Casablanca" qui fut son premier nom avant son lancement, restera dans la légende de la Royale...

Le capitaine de corvette Jean L'Herminier, commandant du « Casabianca », décide qu'au lieu de le saborder, son sous-marin doit s'échapper pour poursuivre le combat. Il ralliera Alger, attaqué en route par des avions allemands et inquiété par un destroyer de la Royal Navy.
Arrivé à Alger il passera sous les ordres de l'amiral Darlan assassiné presque un mois plus tard, puis sous les ordres du général Giraud.

Il participera à la libération de la Corse et effectuera nombre de mission de renseignement souvent périlleuses.

Son kiosque est exposé à Bastia.

Actuellement, un sous-marins nucléaire d'attaque, mis en service en 1987, porte le nom de Casabianca.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 28 Nov 2012 - 21:06 par Arcimboldo_56

Je m'excuse auprès de mes amis corses de ma confusion pale

C'est bien le sous-marin CASABIANCA qui a quitté Toulon pour rejoindre Alger.

Honneur à François Piétri, ministre de la Marine en 1935.

Pace et salute

Arcimboldo

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 28 Nov 2012 - 21:44 par Invité

Pour ceux qui sont intéressés, le 18 octobre, j'ai un peu parlé du CASABIANCA dans mon post "Première opération du 1er BATAILLON de CHOC".

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum