historique succin du C.E.M

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

13112011

Message 

historique succin du C.E.M




Le centre régional de BAREGES


La Région Terre sud-ouest dispose dans les Pyrénées d’un lieu propice à l'entraînement, à la cohésion et aux loisirs : le centre régional de BAREGES (C.R.B.) soutenu par le 1er Régiment de Hussards Parachutistes, occupant désigné de cette emprise.

La vocation première du C.R.B. est d’accueillir des unités, en leur offrant des possibilités d’hébergement et leur permettant de découvrir les savoir-faire élémentaires « montagne ». Ce site concerne toute troupe, qu'elle soit spécialisée montagne ou non, qui souhaite renforcer sa cohésion ou parfaire sa condition physique.

Un peu d'histoire

A l'inverse de la plupart des stations thermales, connues avant l'époque romaine, BAREGES est de fréquentation relativement récente. En 1550, BAREGES est constitué par un "bassin de pierres brutes" et deux cabanes.

Jusqu'en 1744, date de l'achèvement de la route tracée par l'ingénieur POLARD, ce village n'est accessible que l'été par le col du TOURMALET. Le reste de l'année, seul un vertigineux sentier surplombant le gave de PAU relie les vallées du LAVEDAN et de la BIGORRE. Ce long isolement, aux frontières du royaume d'Aragon, explique sans doute la traditionnelle indépendance des habitants : les TOYS.

C'est donc à cheval ou en chaise à porteurs, par le col du TOURMALET, que vinrent à BAREGES le Duc d'EPERNON, le Duc de la ROCHEFOUCAUD, le jeune Duc du MAINE, Madame de MAINTENON, COLBERT, le Cardinal de RICHELIEU.

Le XVII° siècle est marqué par une rénovation des thermes et par les figures du médecin BORDEU et de l'Intendant d'ETIGNY.

Le premier hôpital militaire, à vrai dire simple caserne, est créé le 6 mai 1732 par un arrêt du Conseil d'Etat du Roy. Il se montre très vite exigu. La réputation de BAREGES pour le traitement des blessés est en effet déjà bien établie.

Sous l'Empire, les uniformes éclipsent quelque peu les civils. Louis BONAPARTE vient à BAREGES en 1802. Citons ensuite AUGEREAU, LANNES, NEY, MURAT, le Duc de BERG. Après un voyage impérial, les thermes actuels et l'hôpital militaire sont édifiés de 1861 à 1864.

Les PYRENEES ont la faveur des romantiques, Victor HUGO, TAINE, le poète Henri HEINE, Georges SAND séjournent à BAREGES comme curistes ou visitent en touristes, parmi des milliers d'autres, les sites remarquables de la vallée.

Mais on ne saurait passer sous silence les fléaux qui, si souvent, ravagèrent BAREGES. L'hiver, avalanches et inondations détruisent à maintes reprises un grand nombre de maisons. Les travaux entrepris par le génie militaire et par les Eaux et Forêts ont beaucoup diminué de nos jours l'importance de ce risque.

Anciennement centre d'entraînement à la montagne (de 1963 à 1989), le Centre régional de BAREGES (depuis 1998) est un site unique en FRANCE dans son concept d'entraînement, de cohésion et de loisirs et ce, dans le cadre particulièrement attractif, varié et touristique des Pyrénées.

REPERES DE 1861 A NOS JOURS

1861 à 1864 : Construction de l'hôpital militaire et des thermes sous NAPOLEON III
1945 : Création du Centre d'Instruction Montagne des Pyrénées (C.I.M.P.) de CAUTERETS - Pont d'ESPAGNE
1960 : Fermeture de l'hôpital militaire
1963 : Prise en compte des bâtiments par la 11ème Division parachutiste
Création du Centre d’Entraînement Montagne (C.E.M.) de la 11ème Division parachutiste
1978 : Création du Centre d’Entraînement Montagne des Pyrénées (C.E.M.P.) regroupant :
- le C.E.M. de BAREGES
- le C.I.M.P. de CAUTERETS - Pont d'Espagne

1989 : Fermeture et dissolution du C.E.M.P.
1998 : Ouverture des locaux du Centre de BAREGES à " usage d'hébergement - bivouac " pour des séjours limités à l'instruction et à l’entraînement montagne.

avatar
CEM
Invité


Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

historique succin du C.E.M :: Commentaires

avatar

Message le Mar 28 Juil 2015 - 19:30 par Béghin Bernard

Très bien cet historique sur BAREGES, charmant bourg de montagne, dans ce magnifique département des Hautes-Pyrénées.

Personnellement, j'y suis allé quelques fois, détaché comme chauffeur, pour aller ravitailler des artilleurs du 35 RAP, en crapahut dans ces jolies Pyrénées. Pour parler militairement, j'allais "porter la bouffe".
Je ne cache pas que c'était des bons moments, car, bien que je ne sois pas partisan du "rien foutre", j'appréciais, je
l'avoue, de prendre "quelques vacances" (pas de corvée, pas de garde).
Pourtant, cela était source d'une petite engueulade (gentille)  confused de mon adjudant du garage BHR qui voulait que je réintègre Tarbes, manquant à l'effectif, mais voulant faire tourner.
Je lui en reparle parfois quand on évoque nos souvenirs de 1967. NOSTALGIE  Very Happy

J'ai eu beaucoup de peine lors de la catastrophe de juin 2013, lorsque le Bastan a tout détruit. Rappelez vous.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 14 Juin 2018 - 7:42 par parasdu6

Bonjour,
merci pour tout ses renseignements,
participation en images avec un fanion du CEPM
cdt
parasdu6

[center][/center]

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum