69ème anniversaire de la libération de la poche de Colmar

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

22032014

Message 

69ème anniversaire de la libération de la poche de Colmar




69ème anniversaire de la libération de la poche de Colmar
Il y a 69 ans commençait ici, à Jebsheim, une bataille qui allait marquer l'histoire du pays et forger l'âme du 1er RCP.

Sous le commandement d'une division américaine, intégré à un dispositif interalliés et interarmées, le 1er RCP, le 6e RCA et le 1er Choc écriront une des plus belles pages de leur histoire.

Avant la campagne d'Italie, le général de Gaulle disait au général Juin "que l'honneur de la France serait lavé dans le sang de ses soldats". Ce combat pour l'honneur de la patrie sera finalement gagné ici, où l'armée française ressoudée va reconquérir mètre par mètre et maison par maison les derniers arpents du territoire national au prix de pertes terribles; L'armée retrouvera en Alsace le respect de ses alliés et la France sa place parmi les nations occidentales.

Ici en Alsace, les mots honneur et sacrifice raisonnent de façon particulière car ce sont non seulement les soldats mais aussi la population qui a versé son sang pour libérer ce territoire français trop longtemps annexé, et c'est ensemble que nous avons lavé le déshonneur de la défaite et commencé à construire un avenir de paix.
Pour le 1er RCP, c'est ici à Jebsheim que s'est forgé l'esprit particulier de notre régiment. Derrière des chefs de légende : Faure, Mayer, Bréchignac qui marqueront notre riche histoire, des parachutistes de tous grades et de tous horizons ont offert leur jeunesse et leur innocence à leur patrie, accomplissant avec naturel des actes de bravoure exceptionnels.
Dans un froid glacial et sous un déluge de feu, le régiment a appris l'abnégation, le courage et le refus de la défaite quelles qu'en soient les conséquences.
Il a appris qu'il ne pouvait agir seul, qu'il dépendait des autres : blindés, appuis, soutien et de la qualité de la manoeuvre interarmes.
Il a appris que la victoire était toujours collective, que l'action individuelle, l'héroïsme de certains n'avaient de valeur que par la force du groupe, par la cohésion de la section et l'allant de la compagnie.

Il a appris que la victoire n'était belle qu'à la hauteur de la cause défendue, du respect de l'ennemi, des souffrances endurées et de la joie des populations libérées.
Aujourd'hui, le 1er RCP est fier de son histoire, fier des 11 citations qui ornent son drapeau et en font le régiment le plus décoré de l'armée française depuis le début de la seconde guerre mondiale. Cette histoire unique qui débute par nos premiers engagements dans les Vosges et ici à Jebsheim, nous la devons à la valeur de nos anciens, à qui je tiens à rendre un vibrant hommage mais aussi et surtout à l'humilité et la foi dans l'avenir que la bataille de Jebsheim a gravé dans l'âme du régiment et qui perdure au-delà des générations de parachutistes.

Aujourd'hui et depuis la campagne d'Alsace, les parachutistes du 1er RCP combattent loin de leur pays mais pour les mêmes valeurs qu'en 1945. Ils ont toujours besoin d'avoir la certitude de servir une cause juste pour s'engager totalement et c'est pourquoi, je souhaite que les relations du régiment et de la ville de Jebsheim perdurent de façon officielle pour toujours nous rappeler le sacrifice de nos anciens, la noblesse des causes que nous devons défendre et que, pour tous les parachutistes du 1er RCP, le soutien de la nation à son armée ait un visage humain, historique en Alsace et local dans le Sud-Ouest.

Colonel Bruno HELLUY,
39e chef de corps du 1er RCP.
avatar
CDC
Invité


Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

69ème anniversaire de la libération de la poche de Colmar :: Commentaires

avatar

Message le Sam 22 Mar 2014 - 18:52 par Invité

Très belle page d'histoire écrite dans la souffrance pour libérer un des derniers bastion allemand !!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 24 Mar 2014 - 11:00 par Lothy

Il ne faut pas oublier d'y associer "l'Armée d'Afrique" durement éprouvée par la Campagne d'Italie, qui constituait avec les éléments venus des F.F.L et F.F.I, la majeure partie de la 1ère Armée commandée par le général de Lattre de Tassigny...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 24 Mar 2014 - 14:24 par BRIOCHIN

Bonjour,

une page de notre histoire, parmi de nombreuses, qui a permis de libérer la FRANCE.

La bataille de la «Poche de Colmar» a causé 2 137 morts (1 595 Français et 542 Américains) et 11 253 blessés (8 583 Français et 2 670 Américains). Les 2 137 tués se répartissent comme suit  :

9e division d'infanterie coloniale : 400
1re division de marche d'infanterie : 214
2e division d'infanterie marocaine : 190
4e division marocaine de montagne : 173
3e division d'infanterie algérienne (4e RTT) : 51
10e division d'infanterie : 32
1re division blindée : 116
2e division blindée : 133
5e division blindée : 105
Unités non endivisionnées : 181
3rd U.S. Infantry Division : 317
28th U.S. Infantry Division : 225


Place Rapp, le 10 février 1945.
Le Général De GAULLE décore les libérateurs de Colmar.

De gauche à droite : le Général de LATTRE de TASSIGNY, les généraux américains MILBURN et O’DANIEL, les généraux LECLERC et VALLUY.

POUR LE 1er R.C.P


Le 3 février à 11h, le 1er RCP fait son entrée dans Colmar. La bataille est courte, mais intense. A l'issue des combats, le régiment est meurtri. Il est mis à l'honneur lors du défilé grandiose qui accompagne l'entrée officielle du général de Lattre de Tassigny dans la ville délivrée.

Que ce soit dans les Vosges ou en Alsace, le 1er RCP a écrit en lettres de sang une des plus glorieuses pages de son histoire : 1150 rapaces sont morts ou blessés.

Son drapeau reçoit ses deux premières décorations :

Deux palmes à l'ordre de l'armée.


yohann

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum