Sainte-Barbe 2015 au 35ème RAP

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

06122015

Message 

Sainte-Barbe 2015 au 35ème RAP




«Vive la bombarde parachutiste et droit devant»


«Ce que ces terroristes veulent détruire, il nous appartient de le défendre au plus près (dans le cadre de l'opération «Sentinelle», sur le territoire national), comme au plus loin (dans le cadre de l'opération «Barkhane», dans la bande sahélo-saharienne).»

Magnifique et émouvant hommage du colonel Delion, colonel adjoint au général commandant la 11e brigade parachutiste. Des parachutistes qui, la veille, avaient appris qu'«un des nôtres a rejoint saint Michel», n'ayant pu survivre aux blessures qui lui avaient été infligées au cours d'une mission au Mali.

L'émotion, c'est aussi ce que tente de dissimuler Philippe Dintrans en basculant d'une jambe sur l'autre durant cette cérémonie militaire de la Sainte-Barbe. «Le parrain de notre régiment, chuchote un officier. Un homme d'envergure qui partage nos valeurs.»

L'ancien talonneur en a entendu des interprétations de «La Marseillaise». Mais celle de ce vendredi 27 novembre 2015, s'élevant sur la place d'armes du quartier Soult, n'était à nulle autre pareille. Parce qu'à pareille heure, dans la cour d'honneur des Invalides, un hommage national était rendu aux victimes des attentats du 13 novembre, tandis que défilaient leurs noms et leurs visages.

Parce qu'ici, à Tarbes, défilaient des héros «ordinaires» devant les autorités civiles (élus de Tarbes et du Grand Tarbes, le secrétaire général de la préfecture, Alain Charrier, ou encore le colonel Delaval qui préside aux destinés de l'Amicale des anciens du régiment) et militaires (le colonel Delion, le lieutenant-colonel Pierre-Olivier Marchand, chef de corps du 35e RAP, et le lieutenant-colonel Chapuis, commandant en second).

Mais ici, à Tarbes, les noms des six récipiendaires de la Croix de la valeur militaire, héros parmi ces héros méconnus, seront tenus secrets. Tout comme la nature de leurs exploits et même le cadre des missions qu'ils menaient. James Bond roule en Aston Martin aux devants d'une «girl» renouvelée à chaque aventure ; les parachutistes tarbais se déplacent discrètement pour rejoindre une petite famille qu'il importe de préserver. Ces militaires inconnus suscitent pourtant des vocations. De plus en plus de vocations, dans le contexte actuel. «Nous devons faire face à une explosion de demandes pour notre réserve, la première de la 11e brigade. Et nous recevons de plus en plus de messages de soutien, via les réseaux sociaux.»

La preuve par la fourragère, si besoin était. Celles que remettent les autorités aux jeunes engagés volontaires du contingent d'août, lors de la cérémonie. Ces jeunes filles et jeunes gens se voient ainsi signifier leur acceptation parmi les artificiers parachutistes. Ceux-là qui ont choisi pour sainte patronne Barbe, dont le père fût châtié par le feu du ciel. Ceux-là plus que jamais habités du feu sacré de la défense des filles et fils de la République française.

un article de Jean-Luc Collongues pour http://www.ladepeche.fr

http://paratir-paris.org/?p=2239
avatar
Bouq

Messages : 72
Points : 12273
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Sainte-Barbe 2015 au 35ème RAP :: Commentaires

avatar

Message le Dim 6 Déc 2015 - 17:38 par Lothy

Merci pour le reportage via la Dépêche !

Ils font les choses en grand, ces Tarbais cheers

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 7 Déc 2015 - 8:37 par charly71

beau reportage, merci Bouq

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum