Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Like/Tweet/+1
La Mémoire Parachutiste Militaire est importante, Merci de participer en postant des sujets ou en répondant à ceux existants. Nos Régiments actuels et les Militaires d'Aujourd'hui ne le sont pas moins, "les camps parachutistes" donne la parole aux deux.
Derniers sujets
Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 


Un 22 novembre

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

21112016

Message 

Un 22 novembre




22 novembre 1943 : Indépendance du Liban

Le 22 novembre 1943, en pleine guerre mondiale, les représentants de la France Libre du général de Gaulle concèdent l'indépendance au Liban.

À l'issue de la Première Guerre mondiale, ce pays ainsi que la Syrie voisine avaient été placés sous « mandat » français par la Société des Nations (SDN). Suite à l'invasion de la France par la Wehrmacht en 1940, les deux territoires passent sous l'autorité du régime de Vichy et accueillent des détachements de la Wechmacht destinés à attaquer les possessions anglaises voisines.

En conséquence, dès juin-juillet 1941, une armée britannique complétée par des détachements de la France Libre occupe la Syrie et le Liban. C'est ainsi que, deux ans plus tard, avec le soutien des Anglo-Saxons, la classe politique libanaise négocie et obtient l'indépendance complète du pays.

Elle conserve les institutions léguées par la France. Elle choisit aussi, par un « Pacte national » non écrit, de consolider la répartition officieuse des postes de responsabilité entre les différentes communautés. L'objectif proclamé est de rendre chrétiens et musulmans solidaires dans une communauté arabophone à cheval entre Orient et Occident.
avatar
baltique

Messages : 339
Points : 28276
Date d'inscription : 21/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Un 22 novembre :: Commentaires

avatar

Message le Mar 22 Nov 2016 - 15:52 par vieux treillis

C'est le vendredi 22 Novembre 1963 à 11h40, sous un éclatant soleil que le président et la première dame des Etats-Unis descendent d'Air Force One à l'aéroport de Dallas (Love Field).

Le couple présidentiel salue rapidement la foule avant de monter, en compagnie du Gouverneur du Texas John Connally et de sa femme, dans la Lincoln noire.

Tracts anti-Kennedy Le cortège présidentiel quitte l'aéroport et traverse la ville de Dallas pour aller déjeuner au Trade Mart, escorté de 12 motards de la police de Dallas. Tout le monde salue le président.

Il ne semblait y avoir aucun doute sur la popularité de Kennedy. Même si le jour précédent, des tracts anti-Kennedy ont été distribués dans Dallas.

Arrivé au Dealy Plaza, le chauffeur ralentit étrangement son allure jusqu'à pratiquement s'arrêter tandis que des coups de fusils retentissent.
Le président est touché à la tête et le gouverneur semble blessé, la voiture accélère de nouveau et disparaît sous le pont et prend la direction du Parkland Memorial Hospital.
On venait de tirer sur le président, juste là, sous les yeux de centaines de personnes venues l'acclamer et des caméras de télévision.

A la recherche du tireur

Le Texas School Book Depository Le journal télévisé dépêche une nouvelle à 13 h : le président des Etats Unis d'Amérique vient d'être abattu par une balle.
Le père Oscar Huber lui a administré les derniers sacrements.

De nombreux témoins (80%) affirment avoir entendu plusieurs coups de feux provenant d'endroit différents, ces témoignages seront appuyés par le film d'Abraham Zapruder.
Immédiatement après que Kennedy fût touché à la tête, de nombreux témoins se précipitèrent vers une petite palissade.
Parmi eux, un policier qui affirmera plus tard avoir été certain que le coup de feu fatal fut tiré depuis cet endroit (derrière la palissade). Mais tous sont arrêtés par un homme affirmant appartenir aux services secrets et n'auront jamais l'occasion de pousser plus en avant leurs investigations.
80% des témoins (+ de 100 personnes) affirment que le coup de feu fatal a été tiré de la palissade.

Un autre policier (Marrion Baker) se précipite vers le Texas School Book Depository (dépôt de livres scolaires). L'ascenseur étant bloqué, il se retrouve avec Roy Truly (Directeur du dépôt de livre) qui va l'aider à se diriger dans le dépôt.
Arrivé au premier étage (Cafétéria et salle de repos), ils croisent un employé (Lee Harvey Oswald) en train de déjeuner tranquillement. Oswald est identifié comme travaillant pour le dépôt par le directeur suite à une demande du policier.
Ils montent les escaliers pour arriver finalement au cinquième étage. Là, la police de Dallas découvre un fusil ainsi que trois douilles, le bâtiment est bouclé mais Oswald est déjà parti.


Un deuxième assassinat
Il est environ 13h30 lorsque la police apprend la mort d'un agent de police, l'officier Jefferson Davis Tippit.
Tippit, 39 ans, est marié et père de 3 jeunes enfants.
C'est le premier policier tué depuis plus de vingt ans.

A 12h44, le central demande à toutes les brigades de se rendre à l'angle d'Elm Street et de Houston Street. A 12h45, Tippit reçoit l'ordre de se rendre dans le centre d'Oak Cliff, puis à 12h54 de "se tenir prêt pour toute urgence".
La description d'un homme "de race blanche, de trente ans environ, mince, taille 1,75m, poids 75 kilos" est diffusée par la radio de la police de Dallas.
Vers 13h15, l'agent Tippit remarque un individu qui correspond au signalement, il lui demande de se présenter devant sa voiture. L'homme s'exécute. Tippit sort de sa voiture et à ce moment l'individu sort une arme et tire sur l'agent. 4 balles atteignent l'officier.

Un coupable idéal

Oswald est immédiatement recherché. En réalité Oswald est tout simplement passé chez lui quelques minutes, juste avant 13h (la propriétaire l'a reconnu). Pour preuve qu'il lui aurait été difficile, sinon impossible d'avoir tué Tippit, Lee aurait dû parcourir un kilomètre et demi (distance entre le lieu où il résidait et celui où l'officier fut tué) en approximativement cinq minutes (Il faut environ 3mn et demi à un coureur olympique pour parcourir 1500m).

De plus, lorsque l'attentat a eu lieu, deux femmes descendaient les marches de la bibliothèque, or elles n'ont vu personne les doubler. Ce qui prouve que Oswald n'était pas au cinquième étage de la bibliothèque au moment de l'assassinat sinon il aurait du dépasser ces deux personnes.

A 14h, il est finalement arrêté dans un cinéma " le Texas " à hawcliff et l'on retrouve sur lui l'arme qui aurait tué l'officier de police. Oswald est alors accusé d'avoir assassiné Kennedy et Tippit.

La police a été prévenue qu'un inconnu s'était introduit dans le cinéma sans payer son billet. Ce qui parait étrange c'est que 15 voitures de la police de Dallas se sont rendues au cinéma pour arrêter un homme qui n'avait pas payé son billet et qui ressemblait au portrait robot de l'assassin de l'officier Tippit. De plus, lors de son arrestation, de nombreuses chaines de télévision était présentes, ainsi que de nombreux reporters.

La succession s'organise
99 minutes après la mort de John Kennedy, le vice président Lyndon Baines Johnson prêta serment dans l'avion présidentiel.
Il devint le 36ème président des États Unis.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum