Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Like/Tweet/+1
La Mémoire Parachutiste Militaire est importante, Merci de participer en postant des sujets ou en répondant à ceux existants. Nos Régiments actuels et les Militaires d'Aujourd'hui ne le sont pas moins, "les camps parachutistes" donne la parole aux deux.
Derniers sujets
» C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)
Aujourd'hui à 21:22 par otosan

» Un armistice trop précoce ?
Aujourd'hui à 18:16 par bretivert

» Les BOUGIES saison 10
Aujourd'hui à 18:12 par anchorage

» éphéméride 13 Novembre
Hier à 22:25 par la Géline

» un 11 novembre
Hier à 21:54 par Invité

» recherche insigne du 1°RPIMa
Hier à 17:04 par Invité

» Témoignage de Christian BERNACHOT: Comment j'ai créé "La Prière de l'E.M.I.A."
Hier à 12:09 par LANG

» Chronique de la Guerre d'Algérie
Hier à 11:13 par Vent du sud

» éphéméride 11 Novembre
Sam 10 Nov 2018 - 22:22 par la Géline

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 


éphéméride 13 Novembre

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

12112017

Message 

éphéméride 13 Novembre




Le 13 novembre c’est la Saint Brice.



Bon anniversaire aux paras et sympathisants nés un 13 novembre.



13 novembre 1907
Premier vol en hélicoptère.

A Coquainvilliers, près de Lisieux. Un drôle d’appareil est posé sur le sol.
Equipé de deux roues de bicyclettes posées horizontalement au-dessus du conducteur, l’engin est complété par des hélices.
On pense instinctivement à un gros insecte.
Nous sommes un 13 novembre 1907 et pour la première fois dans l’histoire de l’aviation, un hélicoptère va effectuer son premier vol libre.
L’engin est muni d’une selle, de quatre roues de vélo et de deux hélices sustentatrices de six mètres de diamètre en guise de rotor.
Son moteur est un Antoinette de 24 ch.
C’est une immense courroie de 22 mètres qui actionne les deux hélices. À chaque extrémité de l’appareil, un plan inclinable reçoit l’air refoulé par l’hélice et assure la propulsion horizontale.
Le poids de l’appareil atteint, avec le pilote, 330 kg.
Le vol dure quelques secondes et l’appareil s’élève à une hauteur de 1,50 mètre. Une vraie performance pour l’époque.


- Paul CORNU -




13 novembre 2015
Paris meurtri par des attaques islamistes.
Les attentats du 13 novembre 2015 en France, revendiqués par l'organisation terroriste État islamique (Daech), sont une série de fusillades et d'attaques-suicides islamistes perpétrées dans la soirée à Paris et dans sa périphérie par trois commandos distincts.
Une première attaque a lieu à Saint-Denis, aux abords du Stade de France, où se joue un match amical de football France-Allemagne, auquel assiste le président François Hollande. Le personnel de sécurité leur refusant de pénétrer dans l'enceinte du stade, trois terroristes se font exploser dans ce qui sont les tout premiers attentats-suicides en France. D'autres attaques ont ensuite lieu à Paris, dans plusieurs rues des 10e et 11e arrondissements, où trois individus mitraillent des terrasses de cafés et de restaurants ; deux d'entre eux prennent la fuite, le troisième se fait exploser. L'attaque la plus longue et la plus meurtrière a lieu dans la salle de spectacle du Bataclan (également dans le 11e arrondissement), où 1 500 personnes assistent au concert du groupe américain de rock Eagles of Death Metal et où trois autres djihadistes ouvrent le feu sur le public, avant qu'un assaut des forces de l'ordre n'y mette fin et ne tue les terroristes.
Un communiqué de Daech ainsi que l'enquête policière laissent supposer qu'un quatrième attentat aurait pu être commis dans le 18e arrondissement. L'enquête atteste qu'un attentat-suicide était programmé cinq jours plus tard dans le quartier d'affaires de La Défense. « C'est un acte de guerre commis par une armée terroriste, Daech », déclare le Président de la République la nuit des attentats. Le bilan officiel des victimes fait état de 130 morts et de 413 blessés hospitalisés, dont 99 en situation d’urgence absolue. Ces attentats sont les plus meurtriers perpétrés en France depuis la Seconde Guerre mondiale et les deuxièmes en Europe (hors attentats aériens), après les 191 morts des attentats de Madrid du 11 mars 2004.

La gravité de la situation est telle que le gouvernement décrète l'état d'urgence sur tout le territoire national, une première en France depuis la guerre d'Algérie. La police effectue de nombreux contrôles dans tout le pays pour traquer les criminels en fuite et prévenir de futures attaques, tandis que le président de la République rencontre tour à tour les grands dirigeants mondiaux afin de mettre sur pied une coalition élargie pour « détruire Daech » dans ses fiefs de Syrie et d'Irak. Le Belgo-marocain Abdelhamid Abaaoud, qui selon les autorités françaises a joué un « rôle déterminant » dans l'organisation de ces attentats, est tué en même temps que deux complices le 18 novembre 2015, lors d'un assaut donné par les forces de police à Saint-Denis. À la suite de ces attentats liés à la Belgique, les autorités belges plaçent l'agglomération bruxelloise en état de siège du 21 au 26 novembre 2015, craignant des attaques imminentes dans la capitale belge. L'unique survivant des commandos responsables de ces attaques, Salah Abdeslam, est capturé par la police belge dans la commune bruxelloise de Molenbeek-Saint-Jean le 18 mars 2016, après quatre mois de fuite. La même cellule terroriste franco-belge commet les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles.

_________________
Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être
avatar
la Géline

Messages : 562
Points : 29811
Date d'inscription : 17/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

éphéméride 13 Novembre :: Commentaires

avatar

Message Hier à 22:25 par la Géline


Bonjour
Un certain courage il fallait pour prendre les commandes d'un tel engin ! !

Amitiés


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum