Le saviez-vous ? Un aviateur célèbre grâce … au tennis !

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

15022018

Message 

Le saviez-vous ? Un aviateur célèbre grâce … au tennis !




Le saviez-vous ? Un aviateur célèbre grâce … au tennis !




Le saviez-vous ? Derrière beaucoup de coutumes, usages, traditions et expressions militaires se cachent bien souvent des anecdotes insolites, amusantes ou historiques. Alors pour étoffer votre culture générale et briller le matin devant vos collègues à la machine à café, plongez-vous dans notre rubrique du mercredi. Aujourd’hui, la rédaction vous raconte l’histoire de l’aviateur qui a donné son nom à l’un des plus mythiques stades de tennis, Roland-Garros.

Aussi surprenant que cela puisse être, Roland Garros n’a quasiment pas pratiqué le tennis. Né le 6 octobre 1888, à Saint-Denis de La Réunion, ce féru de mécanique se prend de passion pour l’aviation à l’occasion d’un meeting. Alors âgé de 21 ans, diplômé d’HEC et concessionnaire dans l’automobile, il décide de rejoindre la famille des aviateurs. Pour cela, il s’achète un appareil et apprend à le piloter tout seul. Rapidement, il participe à de nombreuses démonstrations aériennes ou compétitions et bat des records d’altitude toujours devant des foules enthousiastes.
Roland Garros, aviateur, n’a quasiment pas pratiqué le tennis...

En 1913, il se lance un défi de taille : traverser la Méditerranée, du jamais vu à l’époque. Le 23 septembre, il relie en moins de huit heures, le sud de la France à Bizerte, en Tunisie sur son monoplan Morane-Saulnier.

Lorsqu’éclate la Première Guerre mondiale, Roland Garros s’engage en tant que pilote. Le combat aérien n’en est encore qu’à ses balbutiements. Avec son ami Raymond Saulnier, ingénieur aéronautique, il va imaginer un dispositif qui permet à la mitrailleuse de tirer à travers le champ de l'hélice ! Une invention qui va véritablement révolutionner l'aviation militaire.

Le 18 avril 1915, alors que le sous-lieutenant Garros totalise trois victoires consécutives en quinze jours, il est contraint de se poser en territoire ennemi. Fait prisonnier avant d’avoir pu mettre le feu à son avion, son invention tombe entre les mains des Allemands, qui bien évidemment s’en inspireront.

Après plus de trois ans de captivité, Roland Garros parvient à s'échapper et réintègre en août 1918 l'escadrille des cigognes de Georges Guynemer malgré une santé dégradée. Cet entrain ne lui portera pas chance. Le 5 octobre 1918, la veille de ses 30 ans, il est abattu au-dessus des Ardennes.

Héros de la Grande Guerre, pionnier de l'aviation, Roland Garros était aussi un ami sur lequel on pouvait compter. C'est ainsi que dix ans après son décès, en 1928, le nouveau stade de tennis parisien est baptisé à son nom, à la demande d'Emile Lesueur, président du Stade Français, ancien condisciple de Garros à HEC... et dont l'aviateur avait parrainé l'entrée au Stade Français plusieurs décennies auparavant.

_________________
VAINCRE OU MOURIR
avatar
TRANSALL
1° RCP , 1° Cie

Messages : 26
Points : 2208
Date d'inscription : 15/02/2018
Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum