Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Like/Tweet/+1
La Mémoire Parachutiste Militaire est importante, Merci de participer en postant des sujets ou en répondant à ceux existants. Nos Régiments actuels et les Militaires d'Aujourd'hui ne le sont pas moins, "les camps parachutistes" donne la parole aux deux.
Derniers sujets
Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 


un 16 décembre

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

16122011

Message 

un 16 décembre




16 décembre 1854 : Faidherbe à la conquête du Sénégal
Le 16 décembre 1854, le colonel Faidherbe est nommé gouverneur du Sénégal. Il entreprend la conquête de la vallée du fleuve pour protéger les arrières du comptoir de Saint-Louis-du-Sénégal, où les commerçants français se plaignent des exactions des indigènes.

avatar
baltique

Messages : 339
Points : 28276
Date d'inscription : 21/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

un 16 décembre :: Commentaires

avatar

Message le Ven 16 Déc 2011 - 10:42 par rangers

Le général Louis Faidherbe (1818 - 1889)

Après de brillantes études qui l’amènent à Polytechnique, Louis Léon César FAIDHERBE opte pour le génie militaire et part en Algérie en 1843. Au cours de ce séjour de trois ans, il apprécie l’œuvre du gouverneur-général Bugeaud et observe attentivement le monde musulman.
En 1852, il est envoyé au Sénégal. Pendant deux ans, il s’efforce de comprendre le pays ; il s’initie aux mœurs des populations, s’informe des problèmes en suspens, étudie l’œuvre de ses devanciers.
En 1854, à 36 ans, il prend le gouvernement du Sénégal en tant que chef de bataillon.
En dix ans, avec peu de moyens, il donne un certain essor économique au pays. Comme tous les grands coloniaux, Faidherbe a su mesurer l’importance primordiale du facteur humain. Son œuvre s’exerce à la fois dans le domaine militaire, social et économique.
Il quitte le Sénégal en 1865 pour raison de santé, sans jamais abandonner le pays à qui il s’est tant donné.

Commandant l’armée du Nord en 1870, il gagne les batailles de Pont-Noyelle et de Bapaume.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum