colonel ERULIN

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

17042018

Message 

colonel ERULIN




Philippe ERULIN, est né le 5 juillet 1932 à Dôle  dans le Jura.
Entré à Saint-Cyr en 1952 à l’âge de 20 ans, Philippe Erulin est issu d’une famille de tradition militaire. Son père Colonel, l’un des « Maréchaux » du Général de Lattre, est mort pour la France en 1951 à la suite des blessures reçues au combat en Indochine.



Promu Sous-Lieutenant en 1954, il choisit de servir dans l’Infanterie au 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes. En Algérie de janvier 1956 à août 1959, il se distingue à la tête d’une Section du 1er RCP. Il obtient les appréciations suivantes : « calme, plein de sang froid, se comporte sur le terrain comme un véritable chef, exemple vivant pour les cadres et pour la troupe ». Durant cette période, il est blessé 2 fois, dont une grièvement, et sera cité 4 fois. Il est fait Chevalier de la Légion d’Honneur à 26 ans.

Texte de sa 1ère citation à l’ordre de la Brigade le 21 juin 1956 : « Chef de section remarquable. Le 1er mai 1956 au col situé à 10 Km de Kenschela sur la route de la ferme Berthon, il a engagé ses hommes dans un combat poussé jusqu’au corps à corps. Audacieux, manœuvrier, magnifique, payant d’exemple il a permis à sa section de recueillir la grande part d’un brillant palmarès : 18 rebelles abattus et 15 armes de guerre récupérées. Jeune officier en qui s’allient les plus belles qualité de combattant et de chef ».

Instructeur à l’école d’Application de l’Infanterie (1960-1961) puis stagiaire à l’Ecole d’Etat Major, il sert à nouveau en Algérie (1962-1963) à la tête d’une Compagnie du 153ème Régiment d’Infanterie Motorisé ou il se confirme comme « un officier d’élite, parmi les plus brillants de sa génération ».

Après un séjour de 2 ans au 3ème Bureau de la 6ème Brigade mécanisée, il rejoint la Légion au 3ème Régiment Etranger d’Infanterie à Madagascar. Il occupe successivement les fonctions de chef du Bureau Opération Instruction, puis Chef d’Etat Major.

En 1969, les mérites du Chef de Bataillon Erulin étant unanimement reconnus dans son arme, il est désigné pour servir à l’Inspection de l’Infanterie.

A l’École Supérieure de Guerre (1971-1972), il est jugé apte à assurer les plus hautes responsabilités au sein de l’État-Major comme dans tout commandement.

Philippe Erulin renoue avec son passé de Parachutiste comme chef du Bureau Opération du 2ème REP (1972-1974). Lors de ce 1er séjour au REP puis comme professeur à l’École Supérieure de Guerre, il confirme toutes les appréciations élogieuses portées sur lui tout au long de sa carrière.

Placé à la tête du 2ème REP en juillet 1976, il poursuit le travail de ses prédécesseurs pour en faire une unité d’élite, apte à assumer toutes les missions. A la tête de son régiment, il saute sur Kolwezi le 19 mai 1978 pour porter secours à la population européenne menacée d’extermination par les rebelles Arrange. En quelques jours, il accomplit un remarquable exploit tant technique que militaire.

Il fut d’ailleurs cité à l’ordre de l’Armée, le 17 juillet 1978 : « Commandant du 2ème Régiment Etranger de Parachutistes, a conduit du 19 au 27 mai 1978 avec une réussite totale les opérations aéroportées de protection de sauvetage des populations de Kolwezi (République du Zaïre).

Largué dans des conditions difficiles, il a entraîné son régiment à l’assaut avec vigueur et enlevé tous ses objectifs en moins d’une heure, libérant d’un coup par cette action remarquable les populations européennes prisonnières depuis une semaine et sauvant des centaines de vies humaine.

Les jours suivants, il a poursuivi avec une maîtrise et un sang-froid exceptionnel les opérations de nettoyage dans la région de Kolwezi, délivrant ainsi de nombreux autres otages.

Grâce à sa valeur militaire, il a permis au 2ème Régiment Etranger de Parachutistes d’inscrire une victoire magnifique qui honore la Légion Etrangère et les Parachutistes. »

La cravate de Commandeur de la Légion d’Honneur lui sera personnellement remise par la Président de la République.

Le Colonel Erulin, Commandeur de la Légion d’Honneur, titulaire de 5 citations, 2 fois blessé, est décédé le 26 septembre 1979. Il était marié et père de 3 enfants.


Il décède le 26 septembre 1979 à l’âge de 47 ans.


Extrait de l’éloge funèbre prononcé par le Général de Division Lacaze, Inspecteur de l’Infanterie, lors des obsèques du Colonel Erulin : « (…) Madame, l’Armée aussi est en deuil, aujourd’hui, et en particulier toutes ces unités parachutistes et de la Légion Etrangère dont votre mari constituait l’une des figures de proue. Puisse toute cette sympathie, toute cette tristesse qui s’expriment spontanément atténuer dans une faible mesure l’immense chagrin qui a si brutalement frappé votre foyer. Soyez assurée que, comme vous, comme vos enfants, nous garderons de Philippe Erulin le souvenir de l’homme généreux et aussi de l’image de l’officier français qu’il a su incarner toute sa vie, et qu’il a si bien symbolisé pour des millions de personnes dans l’opération militaire sur Kolwezi à laquelle son nom reste pour toujours attaché.

Colonel Erulin, des générations d’officiers, malgré la brièveté de votre carrière, ont été marqués par votre exemple. Je sais qu’ils ne l’oublieront pas. »
avatar
major 64
Forces Spéciales
Forces Spéciales

Messages : 65
Points : 4364
Date d'inscription : 06/08/2017
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum