Corée, le glorieux bataillon

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

02062018

Message 

Corée, le glorieux bataillon




" Et si on parlait de nos soldats "
Nos anciens d'indo tombent peu à peu dans l'oubli avec le temps, que dire de ceux qui ont fait la Corée, c'est vrai cette guerre était celle du monde libre, indirectement la notre sous mandat de l'O N U, nos forces engagées la bas tenaient plus du " symbolique " vis à vis des effectifs en présence de part et d'autre, rien à voir avec le corps expéditionnaire déployé en Indochine et pourtant quels résultats !.
" Ce bataillon si particulier va marquer l’histoire militaire par ses exploits reconnus de tous et notamment de l’armée américaine à laquelle il est affecté. En effet, le BF/ONU est rattaché au 23e Régiment d’infanterie américain de la 2e Division d’infanterie américaine dès son arrivée en Corée. Portant l’insigne de la tête d’indien, le BF/ONU va s’illustrer auprès des soldats américains méritant les plus hautes dignités et citations présidentielles ".

( " Et si on parlait de nos soldats " ) Vu le comportement du BF, là aussi il y a de la matière pour une bonne série télévisée potentielle…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
tailliez

Messages : 208
Points : 12006
Date d'inscription : 11/03/2016
Age : 69

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Corée, le glorieux bataillon :: Commentaires

avatar

Message le Sam 2 Juin 2018 - 23:35 par bergham

merci tailliez, comme vous avez raison. oui et si on parlait de nos soldats !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 3 Juin 2018 - 17:23 par LANG

Intéressant ce document de l'ECPAD.
Oui, ce bataillon de Corée mériterait bien une série.
On y verrait peut-être la fameuse charge à la baïonnette (décrite par Erwan Bergot) du lieutenant Lebeurier au cri de « Mort aux cons » Expression non vérifiée historiquement mais digne d’y figurer ! On a bien accepté celle de Cambronne !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 4 Juin 2018 - 0:10 par tailliez

Une anecdote perso, sous off appelé des F F A, j'avais un adjudant de compagnie disons atypique, un ancien baroudeur de 1ère qui lorsqu'il portait ses décorations penchait d'un coté, il était vietnamien d'origine mais naturalisé Français et ce n'est pas lui faire injure que de dire qu'il avait un penchant prononcé pour la bouteille, nous l'avons plus d'une fois retrouvé assis au poste de garde avec tout son barda, dans ces cas là il disait qu'il partait " casser du Viêt " en ponctuant le tout de " morts aux cons " aussi soudains que sonores.
Ses médailles, ( une véritable panoplie ) il les avaient " gagnées " au feu bien sûr, mais de mémoire c'était en indo, pourtant cette expression elle lui est bien venue de quelque part…?, ( quant à nous les sous off, appelés ou pas, nous l'avons bien utilisée par la suite ).

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 4 Juin 2018 - 9:10 par BriseLance13

Cette expression de " mort aux cons " est excellente et pourrait faire l'affaire contre tous les salopards
qui croient et veulent nous faire passer pour des infidèles.
D'ailleurs elle peut être dans la tête de ceux qui arment les Rafale ou Mirage et dans celle des pilotes.
Pourquoi pas ?

J'aime bien l'histoire racontée par taillez, c'est du vécu.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 4 Juin 2018 - 12:48 par LANG

Cette anecdote de taillez m'en rappelle une autre concernant un adjudant-chef ancien de Corée.
Cela devait se passer dans un camp (La Courtine peut-être ?). L'extérieur des camps (je ne sais pas si ça a changé) était surtout composé de cafés et autres endroits aptes aux retrouvailles. Retrouvailles parfois sources de conflits entre régiments qui n'aimaient pas, disons cohabiter...  
Bon, ce que je voulais dire c'est que cet adjudant-chef, ancien de Corée, avait un comportement original. Il demandait toujours de la bière bien fraîche.
Ce n'était pas très original me direz-vous ?
Mais si, car tous les cafetiers tremblaient en le voyant arriver et se précipitaient dans leurs réserves pour lui apporter sa boisson.
Pourquoi cet empressement ?
Ils ne voulaient pas revivre ce qu'un de leurs collègue avait vécu. Notre homme n'ayant pas eu sa bière glacée  avait sorti de sa poche le revolver qui ne le quittait jamais. Comme sur un stand de foire, il avait "abattu" quelques bouteilles situées derrière le comptoir !
Je me suis laissé dire qu'il avait payé la casse. Cet homme avait du panache !
Il ne s'est pas retrouvé aux arrêts. Un adjudant-chef à cette époque, ancien de Corée en plus, c'était un "chef d'oeuvre en péril" qu'il fallait conserver... De plus, les plaintes pour "harcèlement" n'existaient pas...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 4 Juin 2018 - 19:59 par tailliez

à Lang, et aux " autes " bonjour.

( impensable je pense de nos jours votre " Coréen ", mais ça, c'était... avant ).
Pour conclure, c'est vrai, ils étaient peu nombreux ces vieux sous off qu'on qualifiera …" d'atypiques ", mais à l'époque l'armée les conservait, probablement en reconnaissance de leurs états de service au feu.
Je ne peux pas me prononcer sur le plan des anecdotes disons savoureuses de l'armée pro d'aujourd'hui, il faudrait que nos jeunes le fassent ici, ils doivent en avoir à coup sûr, mais je sais comme beaucoup sur ce forum, pour les avoir parfois côtoyés, qu'il y a 50 ans voire un peu plus pour certains, que les personnages disons " hauts en couleurs " dans l'armée n'étaient pas si rares y compris chez les officiers.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum