Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Like/Tweet/+1
La Mémoire Parachutiste Militaire est importante, Merci de participer en postant des sujets ou en répondant à ceux existants. Nos Régiments actuels et les Militaires d'Aujourd'hui ne le sont pas moins, "les camps parachutistes" donne la parole aux deux.
Derniers sujets
Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 


LES CÉRÉMONIES À LA CROIX DES PARACHUTISTES ET AUX NOUETTES

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

18062018

Message 

LES CÉRÉMONIES À LA CROIX DES PARACHUTISTES ET AUX NOUETTES




SÉRENT: 17 juin 2018


C’est un sentier qui s’enfonce dans la forêt sérentaise jusqu’à une grande Croix. Un monument qui rappelle un des faits d’armes tragiques qui ont secoué la région de Sérent-Saint Marcel en juin 1944. Le 21 juin de cette année-là, 3 jours après ce qu’il est convenu d’appeler le combat de Saint-Marcel une patrouille allemande découvre une dizaine de parachutistes et de patriotes retranchés dans une maison abandonnée, là, au coeur des ardoisières de Pinieux. Au cours de la fusillade qui s’ensuite deux parachutistes, Roger Vautelin de Joinville le Pont et l’aspirant Louis Arcille, dit « François Mariani » de New York, sont tués, alors que es autres parviennent à se sortir de l’encerclement. C’est à la mémoire de ces deux combattants que la croix a été dressée. Ce dimanche matin, Alain Marchal le maire de Sérent a déposé une gerbe à leur mémoire en compagnie de délégations d’anciens combattants, d’élus de Sérent mais aussi de Saint-Marcel ou bien encore de Bohal et de la conseillère départementale Florence Prunet.

Quelques minutes plus tard le groupe auquel s’était joint le député Paul Molac s’est retrouvé pour autre cérémonie commémorative, devant le monument de la Nouette, cette fois. C’est le général de Gaulle lui-même qui en juillet 1947, posa la première pierre de cette colonne érigée à l’endroit même où un terrain de la ferme de la Nouette fut mis dès 1943, à la disposition des alliés pour recevoir le matériel, les armes, les hommes qui devaient harceler l’occupant. Ce terrain de parachutage fut baptisé « la baleine » est devenu le coeur du très important camp essentiellement situé sur le maquis de la Nouette à sérent et qui compta jusqu’à 2500 hommes.

Le 18 juin 1944, repérés par les allemands, les maquisards sont assaillis. Les combats se déroulent essentiellement sur la commune voisine de Saint-Marcel qui en ont depuis gardé le nom. 21 résistants et 8 parachutistes sont morts dans cette bataille qui fut suivie de terribles représailles dont furent victimes les populations civiles. C’est ce qu’ont rappelé les cérémonies organisées à Saint-Marcel, il y a quelques jours.

Dans son discours le maire de Sérent Alain Marchal a lancé une mise en garde à la vigilance pour « ne plus jamais connaître ça », alors qu’il perçoit des signes inquiétants dans l’évolution de la société actuelle. Florence Prunet, la conseillère Départementale a profité de cette occasion pour rendre hommage aux « Rochambelles », ces ambulancières qui se sont fait reconnaître et intégrer dans la 2è DB du Général Leclerc et dont la dernière représentante est décédée il y a quelques semaines.



Les Infos du Pays GALLO
avatar
Francis GAMBLIN

Messages : 62
Points : 5696
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 58

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum