Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Like/Tweet/+1
La Mémoire Parachutiste Militaire est importante, Merci de participer en postant des sujets ou en répondant à ceux existants. Nos Régiments actuels et les Militaires d'Aujourd'hui ne le sont pas moins, "les camps parachutistes" donne la parole aux deux.
Derniers sujets
Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 


DISPONIBILITE DES MATERIELS

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

06072018

Message 

DISPONIBILITE DES MATERIELS




En réponse à des questions écrites le Ministère des Armées a publié le 3 juillet 2018 un état donnant la disponibilité des matériels pendant l'année 2017.
Nombre d'appareils en service, taux de disponibilité, âge moyen, coût de l'entretien etc.
Ces tableaux permettent de se faire une idée des moyens réellement utilisables par nos unités.
Fichiers joints
Question écrite N° 4412.pdf La question 4412 concerne les véhicules de l'Armée de Terre(127 Ko) Téléchargé 188 fois
avatar
LANG
EXPERT
EXPERT

Messages : 496
Points : 12978
Date d'inscription : 21/12/2017
Age : 77

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

DISPONIBILITE DES MATERIELS :: Commentaires

avatar

Message le Ven 6 Juil 2018 - 13:07 par LACITA

bonjour, le taux de disponibilité de certains matériels est parlant ! ! Il serait intéressant de connaître celui des aéronefs .
Scorpion va , peut-être , arranger cela ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 6 Juil 2018 - 14:16 par LANG

Voila le tableau pour les hélicos.
Puma et Super Puma 32,9% en 2017.
Fichiers joints
Question écrite N° 4415.pdf (115 Ko) Téléchargé 130 fois

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 6 Juil 2018 - 21:30 par otosan

c'est parlant !!! comment nos militaires font il pour mener leur mission ? dans le privé avec un tel taux les entreprises ne serais pas en difficultés , elles fermerais .
honneur et bravo à tous , qui , avec les moyen du bord et le système D fond de notre Armé l'une des meilleure .

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 6 Juil 2018 - 23:04 par stick23

Il y a exactement deux ans, le 4 juillet 2016, l’armée de Terre mettait en place une nouvelle organisation du maintien en condition opérationnelle des matériels terrestres dans le cadre du plan de transformation MCO-Terrestre 2025.

Depuis, ce MCO-T repose sur deux pilliers : le Commandement de la maintenance des forces [COM-MF], dont la mission est de garantir la disponibilité technique opérationnelle des matériels utilisés par les forces engagées sur le territoire national et dans les opérations extérieures, et le Service de la maintenance industrielle terrestre [SMITer], concentré sur la régénération des équipements en lien avec l’industrie.

Visiblement, cette réforme commence à porter ses fruits, si l’on en juge par le taux de disponibilité des véhicules de l’armée de Terre au 31 décembre 2017. Ces données viennent d’être communiquées par le ministère des Armées au député François Cornut-Gentille qui les avait demandées pour rédiger son rapport sur l’exécution des crédits 2017 de la Défense.

Cela étant, il est sans doute prématuré de tirer une conclusion définitive à partir de ces chiffres, dans la mesure où il manque les taux de disponibilité de plusieurs équipements de l’armée de Terre, comme le véhicule Aravis, le Souvim, le LRU [lance-roquette unitaire] ou encore le SPRAT [Système de pose rapide de travures].

Toutefois, dans l’ensemble, la disponibilité de la majeure partie des véhicules terrestres s’améliore.

Ainsi en est-il pour le PVP [Petit Véhicule Protégé], dont le taux de disponibilité est passé de 31 à 43%, alors qu’il ne cessait de se dégrader au cours de ces dernières années, notamment à cause de défauts de conception qui ont nécessité un retour en usine pour les corriger.

Le taux de disponibilité du char AMX-10RC affiche une forte porgression, passant de 48 à 57% entre 2016 et 2017. Idem pour les 41 Véhicules Articulés Chenillés [VAC] BV 206 encore en dotation (48% contre 37%) et les Véhicules Haute Mobilité [VHM].

Globalement, la disponibilité des équipements de l’armée de Terre se maintient, quand elle ne progresse pas légèrement, y compris pour les anciens camions GBC 180 et les Véhicules de l’avant blindé (VAB), dont l’attrition semble arrêtée.

Cependant, le coût du MCO pour le VAB est relativement élevé : il faut compter 22.792 euros par unité. Ce véhicule sera remplacé par le VBMR Griffon, dans le cadre du programme SCORPION.

Les chars Leclec, dont 4 exemplaires ont été envoyés en Estonie puis en Lituanie, ont un taux de disponibilité de 64% (en hausse de 3 points), alors que leur maintenance a coûté 324.934 euros par exemplaire.

Le taux de disponibilité des CAESAr [Camions équipés d’un système d’artillerie] progresse de 4 points pour s’établir à 72%. C’est d’ailleurs la meilleure « performance », avec les VHM. Et cela alors que 4 d’entre eux sont encore intensivement sollicités en Irak, au sein de la force Chammal. D’où, d’ailleurs, des interrogations sur la capacité à régénérer ces matériels, l’activité opérationnelle au Levant causant une usure « prématurée » des canons. Au passage, le MCO d’un CAESAr a coûté 167.628 euros l’an passé.

S’agissant des Véhicules blindés de combat d’infanterie [VBCI], leur taux de disponibilité a légèrement baissé (70% en 2017 contre 74% en 2016). Mais le plus préoccupant reste la situation des camions TRM 700/100 qui, avec une moyenne d’âge de 20 ans, voient leur disponibilité baisser à nouveau (30% seulement) alors que le coût de leur MCO, par unité, est de 17.586 euros.

Plus récents, les camions lourds de dépannage Kerax coûtent cher à entretenir (46.948 euros par unité)… et leur taux de disponibilité s’écroule (51% contre 65% en 2016). Par comparaison, les très récents PPT [Porteurs Polyvalents Terrestre, livrés par Iveco] affichent une disponibilité de 62% pour un coût de 7.347 euros par véhicule.



opex360

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 7 Juil 2018 - 9:21 par REV

Pour compléter le commentaire précédent (par le même site):

La disponibilité des hélicoptères militaires français peine à s’améliorer
Posté dans Politique de défense par Laurent Lagneau Le 03-07-2018



Le plan de modernisation du Maintien en condition opérationnelle [MCO] Aéronautique qui, présenté en décembre 2017 par Florence Parly, la ministre des Armées, vise notamment à mettre en place une « Direction de la Maintenance aéronautique », n’a pas le droit à l’échec.
En effet, l’an passé, les chiffres relatifs à la disponibilité des 13 types d’hélicoptères utilisés par les armées, même s’ils ont été « consolidés » après leur publication, étaient catastrophiques. Et, à trois exceptions près, la situation s’est encore aggravée depuis, d’après les données obtenues par le député François Cornut-Gentille auprès du ministère des Armées.
Pour rappel, un aéronef est dit « disponible » s’il est « apte à moins de 6 heures » à effectuer au moins une mission correspondant « à celles indiquées dans sa fiche de caractéristique militaire, sur tous sites d’emploi. » Par conséquent les données livrées par le ministère des Armées sont des moyennes. Cependant, il faut prendre en considération que les appareils utilisés en opération extérieure sont pratiquement « disponibles » à tout moment.
Trois types d’hélicoptères ont vu leur taux de disponibilité progresser en 2017.
Tel est ainsi le cas des Gazelle [32 ans de service] et des 26 Cougar encore en dotation [27 ans de service] : ces appareils affichent respectivement une disponibilité moyenne de 49,20% et de 23,60%. Le Tigre HAP [Appui et Protection, ndlr] a vu son taux de disponibilité passer de 20 à 23%.
Plus généralement, un seul type d’appareil dépasse les 50% de disponibilité : le Dauphin, avec ses 30 ans de service. Seulement 11 sont encore en dotation au sein de la Marine nationale.
Hormis les Gazelle, tous les autres types d’hélicoptères ont connu des taux de disponibilité oscillant entre 18,80% (comme les Lynx) et 40,10% (comme les Fennec).
Les appareils les plus récents, comme les NH-90 NFH [Marine nationale] et TTH [Aviation légère de l’armée de Terre] ont vu leur taux de disponibilité s’effriter entre 2016 et 2017, pour tomber aux alentours des 35%. Même chose pour les Tigre HAD [Appui et Destruction]. Ces hélicoptères, qui sont les plus récents de l’inventaire (2,70 ans en moyenne) présentaient un taux de disponibilité de seulement 34% au 31 décembre 2017 (-3% sur un an).
S’agissant plus particulièrement des NH-90 NFH, cette baisse de la disponibilité n’est pas une surprise. D’autres forces armées en ont fait état, comme en Norvège. « Cet appareil présente des problèmes de maturité technique, de corrosion et de maintenance que l’on n’arrivera pas à résoudre du jour au lendemain », avait par ailleurs expliqué l’amiral Prazuck, le chef d’état-major de la Marine nationale.
Âgés de 12 ans en moyenne, les EC-725 Caracal sont dans la même situation que les NH-90 et les Tigre HAD : leur taux de disponibilité est passé de 28,40 à 26,50%. soit moins que pour les 88 Puma/Super Puma encore en service, avec leurs 43 ans d’ancienneté.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum