Le saviez-vous ? Une histoire de vitesses

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

28082018

Message 

Le saviez-vous ? Une histoire de vitesses




Vitesse, vous avez dit vitesse ?

Oui, c’est une distance parcourue dans un certain temps comme nous l’avons tous appris. Quelques pas, quelques secondes ou quelques minutes.
La Légion marche à 88 pas par minute et les Chasseurs Alpins à 140.
Des gamelles, des bidons.
Des gamelles des quarts et des bidons…
Et les parachutistes ?
En bon parachutiste, nous savons que nous sautons généralement avec un vent aux alentours de 18 kms par heure (oui, 5 m/s).
Au-delà, et par rafales, on a intérêt à bien serrer les jambes…

Bien entendu tout le monde sait aussi que la vitesse est source d’ennuis. Ne serait-ce que les PV…
Qui n’a pas entendu parler des fameux 80 kms à l’heure sur les routes et bien entendu des 200 kms à l’heure quand on tombe en chute libre avec ou sans parachute.

Et bien, tout çà c’est de la « gnognotte » !

Figurez-vous que la Terre tourne autour du soleil à 30 kms par seconde.
Oui, par SECONDE !
Et notre Soleil se déplace à 300 kms par seconde pour faire le tour de notre Galaxie La Voie Lactée. 300 kilomètres vous imaginez, en une seconde ?  
Paris Pau en 3 secondes !
Et  notre galaxie ?
Notre galaxie « fonce » à 600 kms toujours par seconde vers un super amas de galaxies appelé « Le grand Attracteur ».
(Relevé du "flot" de galaxies vers le Grand Attracteur")

Alors, vous voyez, rouler à 80 kms par heure c’est quand même rapide si on tient compte de la Terre, du Soleil et de notre galaxie…

Mais il y a mieux.
Personne n’y fait attention et pourtant c’est d’une importance capitale.
Je veux parler de la vitesse de la lumière.
La lumière c’est ce qui nous permet de voir.
Je m’explique.
Il n’y a pas que la lampe avec son ampoule. Ce serait trop simple. Bien entendu, là comme ça, on peut dire que c’est grâce à elle que l’on peut lire.
Mais, si on cherche à comprendre un peu plus, il faut savoir que les lignes que vous lisez sur un livre mettent un certain temps à arriver jusqu’à vos yeux.
Les rayons du Soleil, eux, ont besoin de 8 minutes pour nous piquer la peau.
Quand nous regardons le Soleil (avec précaution bien entendu) on le voit tel qu’il était 8 minutes avant.
Cette lumière en effet met un certain temps pour se déplacer.
Elle file à 300.000 kms par seconde !



Ce que l’on voit est une »image » qui s’est déplacée à 300.000 kms par seconde.
300.000 kms par seconde ce n’est pas rien mais compte tenu des distances c’est parfois un peu « lent ».
Ainsi, l’étoile la plus proche de nous (en dehors du Soleil) est Proxima du Centaure. Elle est à 4 années lumières de nous, ce qui signifie que sa lumière avec ses 300.000 kms par seconde met 4 années pour nous parvenir.
Le centre de notre galaxie est à 28.000 années lumières de notre Soleil.
On l’a schématisé ci-dessous comme si on était placé au-dessus. Au passage, on notera que (pratiquement) toutes les étoiles que nous voyons le soir à l’œil nu font partie de notre galaxie.
Enormes les distances non ?




La galaxie la plus proche de La Voie Lactée est Andromède à 2,5 millions d’années lumières. Elle ressemble beaucoup à la nôtre.


Nous la voyons telle qu’elle était du temps de nos dinosaures…
Au passage on peut signaler que cette galaxie se dirige vers nous à 400.000 kms par heure (oui, par heure j’ai changé d’échelle !). Dans 2 milliards d’années nous entrerons en collision.
On a un peu de temps devant nous…

Tout ça pour dire qu’avec nos 80 kms par heure on fait rigoler… les étoiles.
avatar
LANG
EXPERT
EXPERT

Messages : 389
Points : 8850
Date d'inscription : 21/12/2017
Age : 77

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Le saviez-vous ? Une histoire de vitesses :: Commentaires

avatar

Message le Mar 28 Aoû 2018 - 23:44 par vieux treillis

Moi qui suit passionné par notre univers, (à mon petit niveau s'entend) j'ai du mal à ranger tout ce que l'on peut lire dans les revues ou voir lors d'émissions télé, dans la case rationnelle.

En effet beaucoup de choses quand on s'éloigne de notre système solaire ne sont que des suppositions.
Les multivers ou la matière noire par exemple.
De plus, Jamais l'Homme ne pourra aller très loin dans le cosmos, rares sont le cibles atteignables en moins de 100 ans de voyage, pourtant à des vitesses vertigineuses.
Déjà aller sur Mars à moyen terme est impossible, pourtant Mars dans ses plus beaux habits n'est qu'à 57 millions de KM de la terre, et il faut 7 mois pour l'atteindre, et si il s'éloigne il faudra attendre 2 ans avant de pouvoir revenir.

Bon tout cela pour dire que le post précédent est un bain de jouvence, cela remet à sa place les pièces du puzzle cosmique ! Car quand même, rien que pour aller sur Mars et ne pas mourir, il en faudra des gamelles et des bidons, il en faudra des gamelles des quarts et des bidons.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 29 Aoû 2018 - 17:32 par LANG

Merci vieux treillis de partager ma passion pour les gamelles, les quarts et les bidons.
J’espère que nous serons quelques-uns de plus pour entamer un « canon » à partir de ce thème…

C’est vrai que depuis Newton les choses sont devenues compliquées. Avec une pomme tout était encore possible. On y voyait à peu près clair.
Aujourd’hui, hélas, avec ces télescopes envoyés dans l’espace et ces tunnels construits sous terre pour traquer les particules…
On avait déjà eu du mal à comprendre le petit moustachu spécialiste en brevets avec son histoire d’espace-temps déformé par la matière et sa formule E=mC² mais là on est un peu perdu… pour ne pas dire plus.
Tout est de la faute des mathématiques et de ces gars qui ont découvert par hasard un bruit de fond en testant une antenne.
Et voila que tout le monde se précipite pour photographier ce rayonnement fossile et hop c’est une théorie fumeuse, celle du « Big Bang », qui se trouve confirmée.
On en était arrivé là, c’était presque devenu compréhensible et même vérifié par de nombreuses mesures.
Mais, c’était trop simple !
Dans les formules quelque chose clochait. Comme un manque d’ingrédients.
Alors ?
Alors, « tu peux rire charmante Elvire » comme chantait Reggiani, oui la matière et l’énergie noires sont entrées dans les formules…
Et catastrophe : le « Big Bang » n’expliquait plus tout !
Et alors ?
Et alors, pour trouver une explication, un savant en bottine et pince-nez a dit : "tout ça ne peut marcher que s’il y a des univers parallèles. Des multivers ! Plein d’univers. Nous sommes un univers parmi d’autres !"

Oui, vieux treillis, on va avoir du mal à mettre tout ça dans une case rationnelle.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum