Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Like/Tweet/+1
La Mémoire Parachutiste Militaire est importante, Merci de participer en postant des sujets ou en répondant à ceux existants. Nos Régiments actuels et les Militaires d'Aujourd'hui ne le sont pas moins, "les camps parachutistes" donne la parole aux deux.
Derniers sujets
Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 


Général Lecointre. Effet des dernières réformes.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

15092018

Message 

Général Lecointre. Effet des dernières réformes.




" Nous resterons une armée de temps de paix "

Le chef d'état-major français, le général François Lecointre, déplore les effets des dernières réformes

Extraits du début et de la fin de l’article du Monde du 8 septembre 2018.

Un an après avoir pris ses fonctions dans " les conditions délicates " de la démission de son prédécesseur, Pierre de Villiers, le général rend publiques ses orientations stratégiques. La révision – " modulation ", dit-il – des opérations extérieures en fait partie. " Les dépendances croisées ne nous permettent plus de choisir nos combats. Nous avons de moins en moins le choix de nos engagements ", avait indiqué le général, en juillet. Mais le but est de " retrouver des marges de manœuvre permettant de faire face à d'éventuels engagements nouveaux - car - nos armées atteignent déjà les limites de leurs capacités avec 30 000 hommes en situation opérationnelle, ce qui n'est pourtant pas un niveau historiquement élevé ", a-t-il rappelé devant la commission de la défense de l'Assemblée nationale, où il a été auditionné, en juillet – le compte rendu a été publié le 4 septembre…

------------------------------------
Budget annuel de 50 milliards
" Aujourd'hui, la masse de nos armées est plus réduite que jamais, et cela n'aura pas changé en 2025. " La
loi de programmation militaire 2019-2025 prévoit d'atteindre un budget annuel de 50 milliards d'euros
courants. " Certes, à l'issue de la programmation militaire qui s'ouvre, notre armée ne sera plus éreintée,
sous-équipée, sous-dotée, et sous-entraînée comme aujourd'hui, explique-t-il. Mais elle restera une armée
de temps de paix. Reste à savoir si elle sera alors capable d'être engagée sur plusieurs théâtres dans des
conflits peut-être plus violents, et en tout cas très différents de ceux d'aujourd'hui. "

------------------------------------
" Singularité militaire "
Mais si les forces françaises font " la preuve de leur excellence opérationnelle ", selon lui, celle-ci a trouvé ses
limites. Les réformes des dix dernières années ont " progressivement affaibli les armées par l'adoption de
modes d'organisation et de fonctionnements civils faite sous contrainte forte de la revue générale des
politiques publiques ", affirme le général Lecointre. En 2011, les nouvelles bases de défense ont privé le
commandement de la responsabilité de ses soutiens logistiques et de ses équipements. " Cela nous a fait
perdre la cohérence du commandement, l'autonomie et la capacité à durer en cas de crise. Il ne s'agit pas de
développer une nostalgie pour un ordre ancien, mais de réaffirmer les principes qui fondent depuis
toujours l'efficacité des armées ", précise le chef d'état-major.
Il évoque la défaite de Sedan, en 1870, pour " corriger les excès " de cette organisation. C'est d'un vieux
document, fondamental, qu'il a parlé au chef de l'Etat : le rapport Léon Bouchard, qui avait réorganisé les
armées après le désastre. La République avait alors concédé que les généraux devaient avoir une autorité
suffisante sur les directeurs de services pour réussir, créant des corps d'armée permanents avec leurs troupes
et leurs matériels.
Le général Lecointre veut redonner des prérogatives à tous les échelons de la hiérarchie et réaffirmer " la
singularité militaire " parmi les administrations de l'Etat. Les soldats devront en effet être bichonnés car
l'année 2019 sera pour eux celle de tous les dangers, avec le lancement simultané du logiciel de la paie
succédant au désastreux Louvois, d'une nouvelle politique de rémunération, du prélèvement à la source de
l'impôt sur le revenu et de la réforme des retraites…


(Remarque personnelle : malgré toutes les annonces budgétaires dont nous avons été abreuvés sans arrêt depuis plusieurs mois, j’ai été un peu surpris par la « réserve » dont fait preuve le CEMA…)
Fichiers joints
L'armée française à bout de souffle.pdf (99 Ko) Téléchargé 128 fois
avatar
LANG
EXPERT
EXPERT

Messages : 500
Points : 13148
Date d'inscription : 21/12/2017
Age : 77

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Général Lecointre. Effet des dernières réformes. :: Commentaires

avatar

Message le Dim 16 Sep 2018 - 8:50 par tailliez

Bonjour Lang.

Vous le savez comme moi, un CEMA, c'est comme un ministre, ça ferme … ……. ou ça démissionne.
Petit rappel: ( le Point ).
« Sous la houlette du premier président de la Ve République, l'état a engagé des efforts démesurés pour se doter - en partant de zéro ou presque - non seulement de l'arme atomique, mais aussi des vecteurs permettant de la lancer : des bombardiers Mirage IV, des sous-marins à propulsion nucléaire type Redoutable, des missiles M1 tirés en immersion, bientôt rejoints par des missiles SSBS tirés depuis le plateau d'Albion, sans oublier les engins Pluton de l'armée de terre ! Les armements classiques ne sont pas oubliés puisque la France lance au début de la décennie deux porte-avions, le Foch et le Clemenceau, tandis qu'elle termine les dotations en armements modernes des armées de terre et de l'air. Ces extraordinaires efforts technico-militaires simultanés ont alors mobilisé des ressources absolument énormes : 5,44 % du PIB en 1960. Cet exceptionnel coup de rein, exprimant la volonté farouche du général de Gaulle de se doter des moyens militaires lui permettant d'asseoir la "grandeur" de la France à l'international, a ensuite connu une véritable chute libre ».

 Quand le Général quitte le pouvoir en 1969, la part du PIB consacrée à la défense est inférieure à 3,5 %, avant de chuter encore : à la fin de la période Pompidou, en 1974, l'effort a été stoppé et la défense ne représente plus que 2,5 % du PIB. Georges Pompidou n'avait d'ailleurs pas d'appétence particulière pour ce sujet.
Depuis le budget de la défense n'a servi que de variable d'ajustement, mais de notre défense nous ne sommes plus maitres, dommage que je ne puisse pas développer ici, mais je respecte les règles de ce forum.  

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 16 Sep 2018 - 17:38 par LANG

Bonjour tailliez,

C’est vrai, le CEMA n’est que le chef d’état major et je ne ferai pas de commentaire mais je fais appel à Plantu…



(Image censurée pour respecter les règles du forum…)

Il faut reconnaître que l’effort budgétaire décidé l’année dernière est quand même remarquable, même s'il ne paraît pas suffisant.
Le tout est de vérifier qu’il n’y a (ou n’aura) pas de coupes « d’ajustements » dans les années à venir.
Il faudra aussi veiller à ne pas envoyer nos soldats n’importe où et toujours leur donner les moyens d’intervenir dans de bonnes conditions. Le CEMA semble en avoir conscience.
Mais en dehors de démissionner il ne pourra pas faire grand'chose...
A ce sujet, je l’ai entendu dire : « Mais elle restera une armée de temps de paix. Reste à savoir si elle sera alors capable d'être engagée sur plusieurs théâtres dans des conflits peut-être plus violents, et en tout cas très différents de ceux d'aujourd'hui. "
Avec les bruits de culasses que l’on entend et ces blindés que l’on étale un peu partout on a l’impression d’être reparti vers une guerre « classique ».
Où en est la France dans ce domaine ? On ne parle plus beaucoup de nos blindés. Il est vrai que dans les déserts, ils ne semblent pas très utiles.
Est-ce à cela que pensait le CEMA ?
Comme on dit, je nous vois très mal face à un rouleau compresseur mécanisé d’un ennemi « Rouge »…
Ou alors serait-on reparti pour une nouvelle période de "dissuasion" ?
Une aubaine pour relancer l'économie avec des abris anti-atomiques et un rebond sportif pour les marcheurs de la paix qui sont un peu vieux aujourd'hui ?

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum